Communication verbale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article connexe : Communication non verbale.

La communication verbale est un mode de communication utilisant le verbe. Elle ne nécessite pas forcément l'emploi de la voix, par exemple l'usage du makaton ou de la langue des signes sont des formes de communication verbale.

Le langage articulé est une forme de la communication orale ; la communication verbale est sans doute aussi une forme de langage mais elle ne se réduit pas, ni ne s'assimile au langage.

Aspects quantitatifs et qualitatifs (quantité d'information transmise, en un temps donné)[modifier | modifier le code]

Selon une étude[1] récente (publication 2019) quelle que soit sa langue, un locuteur humain moyen transmet au maximum à peu près la même quantité d’informations. Certaines langues comportent beaucoup de mots ou syllabes ou donnent l'impression d'un débit élevé, mais en réalité toutes les langues transmettent à peu près le même débit informationnel : évalué à environ 39 bits par seconde (deux fois la vitesse du code Morse)[2]. Ceci pourrait être expliqué par le fait que notre cerveau ne pourrait traiter plus d'information[1]. Le ton et d'autres aspects de la communication non verbale ajoutent une couche supplémentaire d'information.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Christophe Coupé, Yoon Oh, Dan Dediu, François Pellegrino (2019) Different languages, similar encoding efficiency: Comparable information rates across the human communicative niche |Science Advances|04 Septembre 2019:Vol. 5, no. 9, eaaw2594| DOI: 10.1126/sciadv.aaw2594
  2. Catherine Matacic (2019) Human speech may have a universal transmission rate : 39 bits per second ; Science News | 04 Septembre

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]