Communauté musulmane Ahmadiyya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Communauté musulmane Ahmadiyya (anglais : Ahmadiyya Muslim Community ; arabe : الجماعة الأحمدية ; ourdou: احمدیہ جماعت) est un mouvement religieux dérivé de l'islam. Fondé au XIXe siècle par Mirza Ghulam Ahmad[1], il n'est pas reconnu par l'orthodoxie musulmane. Parmi les deux branches de l'ahmadisme, c'est celle qui comporte le plus grand nombre de fidèles[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom « Ahmadiyya » vient d'« Ahmad », un des noms de Muhammad[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Croyances[modifier | modifier le code]

Religion et science[modifier | modifier le code]

Les ahmadis croient qu'il ne peut pas y avoir de conflits entre la parole de Dieu et son œuvre[4]. Ils pensent aussi que la religion et la science peuvent cohabiter de façon harmonieuse[5].

Persécutions[modifier | modifier le code]

Pakistan[modifier | modifier le code]

La police pakistanaise effaçant le Kalima d'une mosquée d'Ahmadis

Entre 2 et 5 millions d'Ahmadis vivent au Pakistan, ce qui en fait la plus grande communauté Ahmadi au monde[2]. En 1990, le Pakistan a déclaré officiellement que les ahmadis sont des « non-musulmans[6] ».

Pour obtenir un passeport, tous les Pakistanais sont obligés de signer un document déclarant que Mirza Ghulam Ahmad est un imposteur et que les ahmadis sont des non-musulmans[7]. Le mot "musulman" a par exemple été effacé du tombeau du prix Nobel Abdus Salam, alors que le tombeau décrivait Abdus Salam comme le premier prix Nobel musulman[7].

Les élèves ahmadis sont également harcelés dans certaines écoles et universités. Ils sont victimes d'expulsions, de menaces et de violences physiques[8].

Le à Lahore, la communauté ahmadi a fait l'objet de persécutions : 86 d'entre eux ont été tués et plus de 100 ont été blessés[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Who are the Ahmadi? », sur BBC News (consulté le 13 février 2018)
  2. a et b (en) « Introduction and population », sur alislam.org (consulté le 13 février 2018)
  3. (en) Mirza Ghulam Ahmad, Tabligh-i-Risalat, vol. 9, (lire en ligne [PDF]), p. 90–92
  4. (ur) Mirza Bashiruddin Mahmood Ahmad, Anwar-ul-uloom, vol. 9, 495-519 p. (ISBN 81-7912-168-2)
  5. (en) Mathieu Guidère, Historical Dictionary of Islamic Fundamentalism (lire en ligne), p. 22
  6. (en) Naveeda Khan, Mahzaharnama, Islam International Publications, PDF (ISBN 1-85372-386-X, lire en ligne)
  7. a et b (en) Mohammed Hanif, « Why Pakistan's Ahmadi community is officially detested », BBC News,‎ (lire en ligne)
  8. (en) « Ahmadis : The lightning rod that attracts the most hatred », The Dawn,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Clarification – 86 Ahmadis died in the Lahore attacks », sur alislam.org, (consulté en 13 1février 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mirza Basheer-ud-Din Mahmood Ahmad, Ahmadiyyat or the true Islam, Islam International Publications, , PDF (ISBN 1-85372-982-5, lire en ligne)
  • (en) Mirza Tahir Ahmad, With Love to the Muslims of the World: The Ahmadiyya Perspective, Surrey, Islam International Publications, , PDF (ISBN 1-85372-744-X, lire en ligne)
  • (en) Muhammad Zafarullah Khan, Ahmadiyyat: the renaissance of Islam, Tabshir Publications, (ISBN 0-85525-015-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]