Communauté de communes du canton de Loulay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une intercommunalité française image illustrant la Charente-Maritime
Cet article est une ébauche concernant une intercommunalité française et la Charente-Maritime.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le Projet des intercommunalités françaises.

Communauté de communes du canton de Loulay
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Siège Loulay
Communes 15
Président Maurice Perrier
Date de création
Date de disparition
Démographie
Population 4 863 hab. (2006)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Superficie 176,36 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Communauté de communes du canton de Loulay

La Communauté de communes du canton de Loulay est une ancienne structure intercommunale française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes. Elle a été dissoute le 31 décembre 2013 et ses communes membres ont rejoint la Communauté de communes des Vals de Saintonge.

Composition[modifier | modifier le code]

Lors de sa dissolution, elle était composée des communes relevant toutes du canton de Loulay :

  1. Bernay-Saint-Martin
  2. Coivert
  3. Courant
  4. La Croix-Comtesse
  5. Dœuil-sur-le-Mignon
  6. La Jarrie-Audouin
  7. Loulay
  8. Lozay
  9. Migré
  10. Saint-Félix
  11. Saint-Martial
  12. Saint-Pierre-de-l'Isle
  13. Saint-Séverin-sur-Boutonne
  14. Vergné
  15. Villeneuve-la-Comtesse

Compétences[modifier | modifier le code]

  • Aménagement de l'espace
  • Développement et aménagement économique
    • Action de développement économique (Soutien des activités industrielles, commerciales ou de l'emploi, soutien des activités agricoles et forestières...) (à titre obligatoire)
    • Création, aménagement, entretien et gestion de zone d'activités industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale ou touristique (à titre obligatoire)
    • Tourisme (à titre obligatoire)
  • Développement et aménagement social et culturel
    • Activités culturelles ou socioculturelles (à titre facultatif)
    • Activités périscolaires (à titre facultatif)
    • Activités sportives (à titre facultatif)
    • Construction ou aménagement, entretien, gestion d'équipements ou d'établissements culturels, socioculturels, socioéducatifs, sportifs (à titre optionnel)
    • Établissements scolaires (à titre optionnel)
    • Transport scolaire (à titre facultatif)
  • Environnement - Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés (à titre optionnel)
  • Logement et habitat - Programme local de l'habitat (à titre optionnel)
  • Voirie - Création, aménagement, entretien de la voirie (à titre optionnel)
  • Autres - Réalisation d'aire d'accueil ou de terrains de passage des gens du voyage

Historique[modifier | modifier le code]

  •  : arrêté n° 93-2440 fixant la liste des communes concernées par le projet de création de la communauté de communes
  •  : arrêté n° 93-2807 portant création de la communauté de communes
  •  : dissolution de la communauté de communes.

Quelques données géographiques en 2006[modifier | modifier le code]

  • Superficie : 176,36 km², (soit 2,57 % du département).
  • Population en 2006 : 4 863 habitants (soit 0,81 % de la population du département).

C'est la deuxième communauté de communes la moins peuplée de Charente-Maritime et, avec la Communauté de communes du Val de Trézence, de la Boutonne à la Devise, elle fait partie des deux structures intercommunales du département dont la population est inférieure à 5 000 habitants.

C'est avec la Communauté de communes du Val de Trézence, de la Boutonne à la Devise et la Communauté de communes du canton d'Aulnay-de-Saintonge, l'une des trois structures intercommunales de Charente-Maritime dont la densité de population est la plus faible du département (plus de trois fois inférieure à la moyenne départementale).

  • Évolution annuelle de la population (entre 1999 et 2006): + 0,02 % (+ 1,07 % pour le département).
  • Évolution annuelle de la population (entre 1990 et 1999): - 0,23 % (+ 0,61 % pour le département).
  • Pas de commune de plus de 2 000 habitants.
  • Pas de ville de plus de 15 000 habitants.

Cette structure intercommunale faisait partie des sept communautés de communes de Charente-Maritime à ne pas avoir de commune de plus de 2 000 habitants, les six autres étant la Communauté de communes du canton d'Aulnay-de-Saintonge, la Communauté de communes Vignobles et Vals boisés du Pays Buriaud, la Communauté de communes des bassins Seudre-et-Arnoult, la Communauté de communes du canton de Saint-Hilaire-de-Villefranche, la Communauté de communes du Val de Trézence, de la Boutonne à la Devise et la Communauté de communes Charente-Arnoult-Cœur de Saintonge.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]