Communauté de communes du canton d'Aulnay-de-Saintonge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes du canton d'Aulnay-de-Saintonge
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charente
Département Charente-Maritime
Forme Communauté de communes
Siège Aulnay (Charente-Maritime)
Communes 24
Président Jean-Mary Boisnier (FED)
Date de création
Date de disparition
Démographie
Population 6 590 hab. (2006)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Superficie 333,88 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Communauté de communes du canton d'Aulnay-de-Saintonge

La Communauté de communes du canton d'Aulnay-de-Saintonge est une ancienne communauté de communes française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes. Elle a été dissoute le 31 décembre 2013 et ses communes membres ont rejoint la Communauté de communes des Vals de Saintonge.

Composition[modifier | modifier le code]

Lors de sa dissolution, elle était composée des 24 communes qui constituent le canton d'Aulnay :

  1. Aulnay
  2. Blanzay-sur-Boutonne
  3. Cherbonnières
  4. Chives
  5. Contré
  6. Dampierre-sur-Boutonne
  7. Les Éduts
  8. Fontaine-Chalendray
  9. Le Gicq
  10. Loiré-sur-Nie
  11. Néré
  12. Nuaillé-sur-Boutonne
  13. Paillé
  14. Romazières
  15. Saint-Georges-de-Longuepierre
  16. Saint-Mandé-sur-Brédoire
  17. Saint-Martin-de-Juillers
  18. Saint-Pierre-de-Juillers
  19. Saleignes
  20. Seigné
  21. La Villedieu
  22. Villemorin
  23. Villiers-Couture
  24. Vinax

Compétences[modifier | modifier le code]

  • Aménagement de l'espace
  • Autres
    • Mise en place et gestion d'un système d'information géographique (à titre facultatif)
    • Subvention à la Société protectrice des animaux dans le cadre du financement des actions de ramassage des animaux errants (à titre facultatif)
  • Développement et aménagement économique
    • Action de développement économique (Soutien des activités industrielles, commerciales ou de l'emploi, soutien des activités agricoles et forestières...) (à titre obligatoire)
    • Création, aménagement, entretien et gestion de zone d'activités industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale ou touristique (à titre obligatoire)
    • Tourisme (à titre obligatoire)
  • Développement et aménagement social et culturel
    • Activités culturelles ou socioculturelles (à titre facultatif)
    • Activités périscolaires (à titre facultatif)
    • Activités sportives (à titre facultatif)
    • Construction ou aménagement, entretien, gestion d'équipements ou d'établissements culturels, socioculturels, socioéducatifs, sportifs (à titre optionnel)
    • Établissements scolaires (à titre optionnel)
  • Environnement
    • Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés (à titre optionnel)
    • Politique du cadre de vie (à titre optionnel)
    • Protection et mise en valeur de l'environnement (à titre optionnel)
  • Logement et habitat
  • Sanitaires et social - Action sociale (à titre optionnel)
  • Voirie - Création, aménagement, entretien de la voirie (à titre optionnel)

Historique[modifier | modifier le code]

  •  : création de la communauté de communes
  • 31 décembre 2013 : dissolution et création de la Communauté de communes des Vals de Saintonge


Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juillet 2002 décembre 2013 Jean-Mary Boisnier MoDem puis FED Conseiller général
Les données manquantes sont à compléter.

Fiscalité[modifier | modifier le code]

  • Régime fiscal (au 01/01/2006): Fiscalité additionnelle sans taxe professionnelle de zone

Un peu de géographie[modifier | modifier le code]

  • Superficie : 333,88 km² (soit 4,86 % du département).

Cette structure intercommunale occupe le 3e rang dans le département pour sa superficie, se situant après la Communauté de communes de la Haute-Saintonge (1 631 km²) et la Communauté d'agglomération Royan Atlantique (532 km²).

  • Population en 2006 : 6 590 habitants (soit 1,10 % de la population du département).

C'est la communauté de communes dont la densité de population est la plus faible du département (plus de quatre fois inférieure à la moyenne départementale).

  • Évolution annuelle de la population (entre 1999 et 2006): - 0,36 % (+ 1,07 % pour le département).
  • Évolution annuelle de la population (entre 1990 et 1999): - 0,36 % (+ 0,61 % pour le département).
  • Pas de commune de plus de 2 000 habitants.
  • Pas de ville de plus de 15 000 habitants.

Cette structure intercommunale faisait partie des sept communautés de communes de Charente-Maritime à ne pas avoir de commune de plus de 2 000 habitants, les six autres étant la Communauté de communes du canton de Loulay, la Communauté de communes Vignobles et Vals boisés du Pays Buriaud, la Communauté de communes des bassins Seudre-et-Arnoult, la Communauté de communes du canton de Saint-Hilaire-de-Villefranche, la Communauté de communes du Val de Trézence, de la Boutonne à la Devise et la Communauté de communes Charente-Arnoult-Cœur de Saintonge.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]