Communauté de communes du Vexin-Thelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes du Vexin Thelle
Blason de Communauté de communes du Vexin Thelle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Siège Chaumont-en-Vexin
Communes 37
Président Bertrand Gernez
Date de création 13 avril 2000
Code SIREN 246000707
Démographie
Population 20 658 hab. (2014)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Superficie 318,99 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes du Vexin Thelle
Liens
Site web http://www.vexin-thelle.com
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes du Vexin-Thelle (CCVT) est une communauté de communes française, située dans le département de l'Oise.

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a été créée par un arrêté préfectoral du [1].

Suite à son intégration dans la commune d'Auneuil comme commune déléguée, Troussures quitte la communauté de communes le .

Le , les communes de Courcelles-lès-Gisors et de Boury-en-Vexin quittent l'intercommunalité, ayant rejoint la communauté de communes du Vexin Normand[2].

La fusion de Bachivillers au sein de la commune nouvelle de Montchevreuil, intervenue le , entraîne son départ du Vexin-Thelle, au profit de la communauté de communes des Sablons[3]. Il pourrait en être de même ultérieurement pour les communes de , Jouy-sous-Thelle et du Mesnil-Théribus[4],[5],[6],[7].

Par ailleurs, Boissy-le-Bois, Énencourt-le-Sec et Hardivillers-en-Vexin fusionnent le au sein de La Corne en Vexin, qui demeure membre de l'intercommunalité.

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est composée en 2019 des 37 communes suivantes[3] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Chaumont-en-Vexin
(siège)
60143 Chaumontois 18,54 3 237 (2016) 175
Boubiers 60089 10,35 412 (2016) 40
Bouconvillers 60090 Bouconvillerois 4,79 385 (2016) 80
Boury-en-Vexin 60095 Bouryciens 11,09 340 (2016) 31
Boutencourt 60097 Boutencourtois 7,51 227 (2016) 30
Chambors 60140 Camborsiens 6,65 316 (2016) 48
Courcelles-lès-Gisors 60169 6,92 827 (2016) 120
Delincourt 60195 Delincourtois 8,05 478 (2016) 59
Énencourt-Léage 60208 4,46 142 (2016) 32
Éragny-sur-Epte 60211 Éragniens 8,53 619 (2016) 73
Fay-les-Étangs 60228 8,47 469 (2016) 55
Fleury 60239 6,29 551 (2016) 88
Fresne-Léguillon 60257 7,31 446 (2016) 61
Hadancourt-le-Haut-Clocher 60293 8,67 361 (2016) 42
Jaméricourt 60322 Jaméricourtois 4,25 320 (2016) 75
Jouy-sous-Thelle 60327 12,78 1 030 (2016) 81
La Corne en Vexin ?????
La Houssoye 60319 6,50 614 (2016) 94
Lattainville 60352 Lattainvillois 3,44 151 (2016) 44
Lavilletertre 60356 Villetertrois 16,22 517 (2016) 32
Le Mesnil-Théribus 60401 6,61 796 (2016) 120
Liancourt-Saint-Pierre 60361 12,69 593 (2016) 47
Lierville 60363 Liervillois 7,75 234 (2016) 30
Loconville 60367 Loconvillois 5,53 340 (2016) 61
Monneville 60411 Monnevillais 9,19 823 (2016) 90
Montagny-en-Vexin 60412 4,18 670 (2016) 160
Montjavoult 60420 Montjoviciens 16,73 482 (2016) 29
Parnes 60487 12,43 345 (2016) 28
Porcheux 60510 4,71 581 (2016) 123
Reilly 60528 Reillacois 8,32 125 (2016) 15
Senots 60613 6,25 337 (2016) 54
Serans 60614 Seranais 8,79 223 (2016) 25
Thibivillers 60630 Thibivillois 6,35 170 (2016) 27
Tourly 60640 3,32 176 (2016) 53
Trie-Château 60644 Triechâtelains 13,34 1 951 (2016) 146
Trie-la-Ville 60645 4,55 313 (2016) 69
Vaudancourt 60659 4,67 173 (2016) 37

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015
11 55912 15814 62617 27018 86819 96820 739
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
(Source : INSEE RGP 2015[8])



Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de l'intercommunalité est à Chaumont en Vexin, 5 Espace Vexin-Thelle, 6 rue Bertinot Juël[1].

Élus[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité est administrée par son conseil communautaire, composé de conseillers municipaux de chaque commune membre.

À la suite de la modification du nombre de communes membres du Vexin Thelle intervenues le , le conseil communautaire est désormais constitué de 58 membres, répartis sensiblement en fonction de la population des communes, soit[9] :
- 9 délégués pour Chaumont-en-Vexin ;
- 2 délégués pour Le Mesnil-Théribus, Montagny-en-Vexin, Monneville et Courcelles-lès-Gisors ;
- 1 délégué et son suppléant pour les autres communes. Toutefois, la commune nouvelle de La Corne en Vexin dispose des trois sièges qui étaient ceux de chacune des communes fusionnées.


À la suite des élections municipales de 2014 dans l'Oise, le conseil communautaire du a réélu son président, Gérard Lemaître, maire de Senots[10]. celui-ci ayant démissionné, le conseil communautaire du a élu son nouveau président, Bertrand Gernez, maire de Jaméricourt, et constitué son bureau de 21 membres, qui constitue l'exécutif de l'intercommunalité jusqu'en 2020. Les membres du bureau, outre le président, sont[7] :

Vice-présidents 
  1. Pierre Rambour, maire de Chaumont-en-Vexin ;
  2. Jean-Michel Bouchard, maire de Fresne-Léguillon ;
  3. Pascal Laroche, maire de Parnes ;
  4. Sébastien Marie ; maire de Fleury ;
  5. Christophe Barreau, maire d'Énencourt-le-Sec.
Autres membres du bureau 

Pierre Corade (maire de Montjavoult), Pierre de Chezelles (maire de Lierville), Patrick Desruelle (maire de Reilly), Hervé Dessein (maire de Lavilletertre), Victor Grammatyka (maire de Hardivillers-en-Vexin), Sylvain Le Chatton (maire de Liancourt-Saint-Pierre), Sophie Levesque (maire de Boubiers, vice-présidente du conseil départemental), Didier Masurier (Maire d’Eragny-sur-Epte), Charles Meaudre (maire de Vaudancourt), Philippe Morin (maire de Bouconvillers), Christiane Renault (maire de Porcheux), François Rethore (conseiller municipal de Chaumont-en-Vexin), Loïc Taillebrest (maire de Montagny-en-Vexin), Maria Lefevre (maire de Monneville), Déborah Hamier (maire de Thibivillers).

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2000 avril 2001[11] Bernard Renaud   Maire de Thibivillers (2001 → 2009)
avril 2001[11] janvier 2018[6] Gérard Lemaitre[10] UMP Maire de Senots (2001 → 2018)
Conseiller général de Chaumont-en-Vexin (2004 → 2015)
Démissionnaire à la suite de son déménagement
janvier 2018[7] En cours
(au 18 janvier 2018)
Bertrand Gernez   Maire de Jaméricourt (2001 → )

Compétences[modifier | modifier le code]

La communauté exerce les compétences qui lui ont été transférées par les communes membres dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

En 2018, il s'agit[12] :

  • Aménagement de l'espace pour la conduite d’actions d’intérêt communautaire ; schéma de cohérence territoriale (SCOT) et schéma de secteur ;
  • Développement économique ; zones d’activité ; politique locale du commerce ; promotion du tourisme ;
  • Aires d’accueil des gens du voyage ;
  • Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés ;
  • GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et protection contre les inondations).
  • Action sociale d’intérêt communautaire ;
  • Équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire et équipements de l’enseignement pré-élémentaire et élémentaire d’intérêt communautaire ;
  • Politique du logement et du cadre de vie.
  • Assainissement collectif ;
  • Actions d’animation et de sensibilisation ; étude, programmation des équipements et services à la population et aux entreprises du territoire ;
  • Actions de formation et d’insertion des demandeurs d’emploi et des salariés ;
  • Versement des cotisations au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) ;
  • Très Haut Débit (Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit – SMOTHD) ;
  • Financement d’une partie des dépenses de fonctionnement de bornes de recharge des véhicules électriques sur les communes de Chaumont-en-Vexin, Trie-Château, Fleury, Jouy-sous-Thelle, et Lierville ;
  • Instruction pour le compte des communes qui le demanderaient des permis de construire et autres autorisations d'urbanisme.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, la communauté de communes perçoit une fiscalité additionnelle aux impôts locaux des communes, sans fiscalité professionnelle de zone (FPZ ) et sans fiscalité professionnelle sur les éoliennes (FPE)[1].

Elle collecte également la taxe d'enlèvement des ordures ménagères[1] (TEOM), qui finance ce service public.

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « CC du Vexin-Thelle (N° SIREN : 246000707) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur - DGCL, 1/10/2018= (consulté le 29 décembre 2018).
  2. « Arrêté interpréfectoral du 21 décembre 2017 portant adhésion des communes de Bézu-la-Forêt, Boury-en-Vexin, Château-sur-Epte, Courcelles-lès-Gisors et Martagny à la communauté de communes du Vexin-Normand » [PDF], sur http://www.cdc-vexin-normand.fr (consulté le 14 janvier 2018).
  3. a et b « Arrêté préfectoral du 27 décembre 2018 portant modification du périmètre de la Communauté de communes du Vexin Thelle », Recueil des actes administratifs de la préfecture de l'Oise,‎ , p. 20-21 (lire en ligne [PDF], consulté le 29 décembre 2018).
  4. Farida Chadri, « Andeville : l’adhésion de quatre nouvelles communes aux Sablons va faire débat », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2018).
  5. Farida Chadri, « Sablons : quatre nouvelles communes à intégrer », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2018).
  6. a et b « Installé en Vendée, Gérard Lemaître lâche la présidence du Vexin-Thelle », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 14 janvier 2018).
  7. a b et c Matthieu Le Tirant, « Bernard Gernez élu président après huit heures de vifs débats : C’était une séance à la fois attendue et redoutée par les élus de la communauté de communes du Vexin-Thelle. Lundi soir, au terme de huit heures de débats et de votes, un nouveau bureau était élu après la démission du président (ancien maire de Senots) Gérard Lemaitre. Récit d’une séance mouvementée », L'Impartial,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2018) « Il suffira d’un seul tour pour voir l’emporter Bertrand Gernez avec 31 voix, contre onze voix obtenues respectivement par ses deux concurrents (avec deux votes nuls). ».
  8. INSEE, Recensement général de la population 2015, Document mentionné en liens externes.
  9. Article 7 des statuts mentionnés en liens externes.
  10. a et b Réélu pour le mandat 2014-2020 : « Séance du Conseil Communautaire du 10 avril 2014 » [PDF], sur http://www.vexin-thelle.com (consulté le 10 janvier 2018).
  11. a et b P. C., « Gérard Lemaitre succède à Bernard Renaud », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 9 octobre 2014).
  12. « Les compétences », sur http://www.vexin-thelle.com (consulté le 14 janvier 2018).

Lien[modifier | modifier le code]