Communauté de communes du Thouarsais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes du Thouarsais
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Forme Communauté de communes
Siège Thouars
Communes 31
Président Patrice Pineau
Date de création 22 décembre 1998
Code SIREN 247900798
Démographie
Population 36 107 hab. (2014)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Superficie 620,18 km2
Liens
Site web http://www.thouars-communaute.fr/
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes du Thouarsais est une communauté de communes française située au nord du département des Deux-Sèvres, en région Nouvelle-Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

  • Le district devient communauté de communes du Thouarsais, par arrêté préfectoral du 22 décembre 1998, pour une prise d'effet au 1er janvier 1999.
  • Ensuite, quatre communes à part entière et trois communes associées adhèrent à l'intercommunalité : Saint-Léger-de-Montbrun en janvier 2000, Taizé et sa commune associée Maulais en janvier 2003, Oiron et ses communes associées Bilazais et Noizé en janvier 2004, et enfin Brie en janvier 2005.
  • Le 1er janvier 2014, avec la réforme territoriale, la communauté de communes s'élargit (à la suite de la dissolution du Pays thouarsais au 31 décembre 2013)[2],[3]. Ce nouvel ensemble comprend 33 communes, soit une population municipale de 36 349 habitants au recensement de 2011, sur un territoire de 620,18 km2.

Composition[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2014, elle regroupe 33 communes.

Après la fusion de Bouillé-Saint-Paul, Cersay et Massais au pour former la commune nouvelle de Val-en-Vignes, elle est désormais composée de 31 communes :


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Thouars
(siège)
79329 Thouarsais 12,09 9 241 (2014) 764
Argenton-l'Église 79014 Argentonnais 25,86 1 644 (2014) 64
Bouillé-Loretz 79043 Bouillavins 26,78 1 059 (2014) 40
Brie 79054 Briolais 11,96 179 (2014) 15
Brion-près-Thouet 79056 Brionnais 8,06 775 (2014) 96
Coulonges-Thouarsais 79102 Coulongeois 17,26 448 (2014) 26
Glénay 79134 Glénéens 21,14 566 (2014) 27
Louzy 79157 Louzéens 18,64 1 322 (2014) 71
Luché-Thouarsais 79159 Luchéens 13,46 505 (2014) 38
Luzay 79161 Luzéens 20,98 609 (2014) 29
Marnes 79167 Marnois 17,19 248 (2014) 14
Mauzé-Thouarsais 79171 Mauzéens 49,53 2 197 (2014) 44
Missé 79178 Misséens 12,34 837 (2014) 68
Oiron 79196 Oironnais 36,75 912 (2014) 25
Pas-de-Jeu 79203 Jovinais 11,11 403 (2014) 36
Pierrefitte 79209 15,91 349 (2014) 22
Saint-Cyr-la-Lande 79244 Saint-Cyriens 8,83 358 (2014) 41
Saint-Généroux 79252 20,46 362 (2014) 18
Saint-Jacques-de-Thouars 79258 Saint-Jacquais 5,55 459 (2014) 83
Saint-Jean-de-Thouars 79259 Saint-Jeantais 4,96 1 331 (2014) 268
Saint-Jouin-de-Marnes 79260 22,77 580 (2014) 25
Saint-Léger-de-Montbrun 79265 Montbrunois 30,72 1 269 (2014) 41
Saint-Martin-de-Mâcon 79274 Maconnais 12,28 333 (2014) 27
Saint-Martin-de-Sanzay 79277 Saint-Martinois 24,69 1 035 (2014) 42
Saint-Varent 79299 Saint-Varentais 34,42 2 471 (2014) 72
Sainte-Gemme 79250 8,84 399 (2014) 45
Sainte-Radegonde 79292 Radegondais 7,52 1 883 (2014) 250
Sainte-Verge 79300 Sainte-Vergeois 12,83 1 423 (2014) 111
Taizé-Maulais 79321 21,23 767 (2014) 36
Tourtenay 79331 7,72 124 (2014) 16
Val en Vignes 79063 Valenvignois 78,30 2 022 (2014) 26

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
2011 2013 2014
36 349 36 176 36 107

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil se compose de 37 délégués titulaires et 12 délégués suppléants.

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avril 2001 avril 2008 Alain Ligné UMP Consultant
avril 2008 en cours Patrice Pineau PS Chef du service de biologie du centre hospitalier
Maire de Thouars

Jumelages[modifier | modifier le code]

Associée à la communauté de communes de l'Argentonnais, la communauté de communes du Thouarsais est jumelée avec une intercommunalité polonaise comprenant Drelów, Międzyrzec Podlaski et Trzebieszow[4].

Compétences[modifier | modifier le code]

Elle exerce de plein droit en lieu et place des communes membres pour la conduite d'actions d'intérêt communautaire, les compétences suivantes :

Aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

Élaboration du plan local d'urbanisme, politique de l'habitat ; une opération programmée d'amélioration de l'habitat, OPAH renouvellement urbain et une OPAH classique sont actuellement à l'étude pour permettre de revitaliser le centre-ville et les centres-bourgs).

Développement économique et social[modifier | modifier le code]

  • Mise en place d'une zone économique intercommunale Talencia.
  • Accueil et assistance des différents porteurs de projets.
  • Revalorisation des zones existantes et développement des zones complémentaires.
  • Gestion d'un pôle multiservices autour de l'emploi, de l'insertion, de l'information, dans les anciens locaux de l'hôpital Anne Desrays.

Environnement[modifier | modifier le code]

Développement social, animation socioculturelle[modifier | modifier le code]

  • Coordination et harmonisation des prestations et animations en faveur des personnes retraitées et âgées (service Comm'Générations).
  • Soutien financier au centre socio-culturel.
  • Aides aux classes transplantées pour les enfants scolarisés sur la communauté de communes.
  • Gestion d'une fourrière animale à Pompois.
  • Gestion d'une aire d'accueil des gens du voyage (route de Loudun).

Culture intercommunale[modifier | modifier le code]

  • Gestion de l'école de danse au complexe sportif à Sainte-Verge.
  • Gestion de l'école intercommunale de musique agréée au Centre culturel Jacques Prévert (à Thouars).

Sports[modifier | modifier le code]

  • Gestion d'équipements sportifs et soutien aux clubs
  • Animation et organisation d'évènements sportifs.

Développement touristique[modifier | modifier le code]

  • Gestion et animation de l'espace muséographique du Moulin de Crevant, Promenade de Pommiers, Centre d'hébergement touristique du Châtelier à Missé
  • Valorisation de la vallée du Thouet.
  • Gestion d'un Centre d'interprétation géologique du Thouarsais, aux écuries du château des Ducs de la Trémoïlle (rond-point du ).

Développement durable[modifier | modifier le code]

La communauté de communes du Thouarsais fait figure de pionnière en matière de développement durable et d'énergies vertes[5]. Elle s'est engagée depuis 2005 dans une démarche de transition énergétique grâce au projet Tiper (parc des technologies innovantes pour la production d’énergies renouvelables) comprenant éoliennes, usine de méthanisation, bâtiments basse consommation ainsi qu'un plan d'économie d'énergies[6]. La construction de l’usine de gazéification de Thouars, devrait commencer début 2016, entre les deux centrales photovoltaïques et la centrale éolienne. Cette usine de 11 MWe produira de l'électricité, l’équivalent à la consommation de 45 000 personnes, et de la chaleur (13 MWth), qui sera valorisée dans un séchoir à biomasse de 5 000 m2. Pour cela, elle utilisera des ressources locales : 35 000 tonnes de déchets résiduels (refus de tri, cartons, plastiques, bois de classe B) et 15 000 tonnes de biomasse forestière. Elle apportera une alternative à l’enfouissement des déchets, et une innovation : la purification du gaz de synthèse à haute température par l’utilisation d’une torche à plasma[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reflets, Le magazine de la communauté de communes du Thouarsais, no 39, p. 6-7, janvier 2012
  2. Vers la dissolution du syndicat de Pays sur le site de la Nouvelle République, consulté le 16 janvier 2014.
  3. Découvrir le territoire sur le site de Thouars communauté, consulté le 16 janvier 2014.
  4. Jumelage sur le site de la ville de Thouars, consulté le 18 juin 2012.
  5. http://leparisienmagazine.fr/ecologie-dans-le-thouarsais-teste-lenergie-verte-112179/
  6. Projet TIPER
  7. Innovation dans le gaz de synthèse - À Thouars, 11 MWe de “gaz de déchets”, La lettre des énergies renouvelables du 14 octobre 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]