Communauté de communes du Pays de Lapalisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communauté de communes du Pays de Lapalisse
Blason de
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Forme Communauté de communes
Siège Lapalisse
Communes 14
Président Jacques de Chabannes (MR)
Date de création
Code SIREN 240300491
Démographie
Population 8 465 hab. (2019)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Superficie 334,0 km2
Liens
Site web cc-paysdelapalisse.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes du Pays de Lapalisse est une communauté de communes française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a été créée en 1997, avec cinq communes. Cinq autres les rejoignent en 1999, puis trois autres en septembre 2000 et une quatorzième en 2002[Off 1].

Depuis 2003, elle publie, tous les six mois, le journal intercommunal 8.888[Off 2], en référence au nombre d'habitants de la population avec doubles comptes au recensement de 1999[Off 1].

En 2008, le conseil communautaire avait désigné Georges Dajoux, maire de Servilly, ainsi que cinq vice-présidents : Jacques de Chabannes (développement économique, zones d'activités, finances et marchés publics), Yves Collanges (bâtiments et voirie), Maria Lesme (tourisme et communication), Jean-Marc Bruniau (équipements sportifs, loisirs et enfance, service de portage des repas à domicile) et Didier Hangard (animation et culture)[Off 3].

Le schéma départemental de coopération intercommunale de l'Allier impose le remaniement de toutes les structures intercommunales à fiscalité propre du département. Il était proposé la fusion avec la communauté de communes Varennes-Forterre, la loi no 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République imposant que les structures intercommunales doivent avoir une population minimale de 15 000 habitants. Pourtant, la CC du Pays de Lapalisse ne faisait pas partie des structures intercommunales devant fusionner. La nouvelle intercommunalité aurait compté 28 communes (sauf éventuelle fusion entre Lapalisse et Saint-Prix) pour une population de plus de 18 000 habitants[1].

Ce projet est pourtant adopté[2], mais les élus de la communauté de communes se voient réticents et privilégient la fusion avec la communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier[3].

Les périmètres de fusions ayant été arrêtés en juin 2016, la communauté de communes restera dans son état actuel[Note 1],[4].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a connu les présidents suivants :

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
janvier 1998[5] juillet 2007 Bernard Le Provost UMP Maire de Lapalisse[5]
Conseiller général[5]
2008 14 avril 2014 Georges Dajoux[Off 3] DVG Retraité de la pharmacie[Off 3]
Maire de Servilly
14 avril 2014 En cours Jacques de Chabannes PRG Maire de Lapalisse
Conseiller général puis départemental

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Au sud-est du département de l'Allier, le Pays de Lapalisse marque la frontière entre la plaine de la vallée de la Besbre et la Montagne bourbonnaise[Off 4].

La communauté de communes est desservie par un grand axe routier, la route nationale 7[Off 4], la reliant à Moulins au nord-ouest et Roanne au sud-est.

L'intercommunalité est bordée au sud par l'ancienne communauté de communes de la Montagne bourbonnaise, au sud-ouest par l'ancienne communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier — ces deux communautés ont fusionné en janvier 2017 pour donner la communauté d'agglomération Vichy Communauté — au nord-ouest par l'ancienne communauté de communes Varennes-Forterre, au nord-est par l'ancienne communauté de communes Donjon - Val Libre — ces deux communautés ont fusionné en janvier 2017 avec la communauté de communes Val de Besbre - Sologne Bourbonnaise pour donner la communauté de communes Entr'Allier Besbre et Loire —, à l'est par la communauté d'agglomération Roannais Agglomération[6].

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est composée des 14 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Lapalisse
(siège)
03138 Lapalissois 33,01 3 137 (2020) 95
Andelaroche 03004 Andelarochois 20,28 241 (2020) 12
Barrais-Bussolles 03017 Barraisiens 25,34 187 (2020) 7,4
Bert 03024 Bertois 24,15 234 (2020) 9,7
Billezois 03028 Billezoissiens 15,68 362 (2020) 23
Le Breuil 03042 Brogéliens 34,55 531 (2020) 15
Droiturier 03105 Droituriers 22,07 360 (2020) 16
Isserpent 03131 Isserpentois 26,31 553 (2020) 21
Périgny 03205 Pérignons 27,22 438 (2020) 16
Saint-Christophe-en-Bourbonnais 03223 Christophais 28,02 437 (2020) 16
Saint-Étienne-de-Vicq 03230 19,22 526 (2020) 27
Saint-Pierre-Laval 03250 24,03 347 (2020) 14
Saint-Prix 03257 Saint-Prirois 21,75 801 (2020) 37
Servilly 03272 12,32 275 (2020) 22

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la communauté de communes
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013
10 2629 6289 1879 1188 6138 5638 559
(Source : Insee, limites administratives au .)
Pyramides des âges en 2013 en pourcentage (source Insee)
Communauté de communes
HommesClasse d’âgeFemmes
90 ans ou +
2,7 
10 
75 à 89 ans
14,1 
18,8 
60 à 74 ans
17,9 
21,7 
45 à 59 ans
20,3 
17,7 
30 à 44 ans
16,2 
13,6 
15 à 29 ans
13,5 
17,2 
0 à 14 ans
15,3 
Département de l'Allier[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ans ou +
2,1 
9,5 
75 à 89 ans
13,9 
18,6 
60 à 74 ans
18,9 
21,5 
45 à 59 ans
20,4 
17,6 
30 à 44 ans
16,5 
15,2 
15 à 29 ans
13,3 
16,8 
0 à 14 ans
14,9 

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé à Lapalisse.

Les élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est gérée par un conseil communautaire composé de 25 membres représentant chacune des communes membres et élus pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit[Off 5],[8] :

  • onze délégués pour la commune de Lapalisse ;
  • deux délégués pour la commune de Saint-Prix ;
  • un délégué (et un suppléant) pour les autres communes.

Par l'arrêté préfectoral no 2671/2019 du , le conseil communautaire comptera 25 membres à la suite du renouvellement des conseils municipaux[9]. Le nombre et la répartition des délégués par commune sont inchangés.

Présidence[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire du 14 avril 2014 a élu son président, Jacques de Chabannes, et désigné ses cinq vice-présidents qui sont[Off 5] :

Vice-présidents de la communauté de communes (mandature 2014-2020)
No Identité Qualité Délégation
1 Cyril Valero Finances, budget, marchés publics, contrats, assurances, personnel et communication
2 Alain Lassalle Développement économique et tourisme
3 Yves Collanges Bâtiment, aérodrome, animation, culture et relais de services publics
4 Yves Planche Voirie, espace public, logement et environnement
5 Jean-Marc Bruniau Équipements sportifs et de loisirs, enfance-jeunesse et portage de repas à domicile

Ils forment ensemble l'exécutif de l'intercommunalité pour le mandat 2014-2020.

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres[Off 4] :

  • développement économique (obligatoire) ;
  • aménagement de l'espace communautaire (obligatoire) ;
  • protection et mise en valeur de l'environnement ;
  • politique du logement et du cadre de vie ;
  • voirie d'intérêt communautaire ;
  • enfance et jeunesse ;
  • culture et éducation ;
  • sports ;
  • insertion et soutien à l'emploi des personnes en difficulté.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Lors de sa création, en 1997, le Pays de Lapalisse se dotait d'une fiscalité additionnelle. En 2004, elle opte pour la taxe professionnelle unique[Off 4].

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a contribué à la réalisation des aménagements de bourgs, créé un office de tourisme communautaire en 2003, ouvert une médiathèque communautaire en 2002[Off 6].

Elle possède un site Internet depuis avril 2003[Off 6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références site officiel[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 8.888 no 1 », (consulté le ).
  2. « 8.888 » (consulté le ).
  3. a b et c « 8.888 no 10 », (consulté le ).
  4. a b c et d « Présentation du Pays de Lapalisse » (consulté le ).
  5. a et b « 8.888 no 22 », (consulté le ).
  6. a et b « 8.888 no 9 », (consulté le ).

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale de l'Allier » [PDF], Préfecture de l'Allier, (consulté le ).
  2. Direction des Relations avec les Collectivités Territoriales, « Schéma départemental de coopération intercommunale de l'Allier » [PDF], Préfecture de l'Allier, (consulté le ).
  3. Aurélie Albert, « Les mariages difficiles des intercommunalités, le cas de Lapalisse dans l'Allier », sur France 3 Auvergne, (consulté le ).
  4. Nicolas Faucon, « Auvergne : à quelle intercommunalité appartenez-vous ? », sur La Montagne, (consulté le ).
  5. a b et c S. Hug, « Bernard Le Provost, créateur d'élans », sur PALICIA : la fenêtre numérique du pays lapalissois, (consulté le ).
  6. Carte de la communauté de communes et des structures intercommunales voisines sur Géoportail.
  7. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département de l'Allier (03) », Insee (consulté le ).
  8. Préfecture de l'Allier, « Arrêté no 2722/2013 constatant la composition du conseil communautaire de la communauté de communes du Pays de Lapalisse à l'issue du renouvellement général des conseils municipaux de 2014 » [PDF], (consulté le ).
  9. « Extrait de l'arrêté inter préfectoral no 2671 / 2019 du constatant la composition du conseil communautaire de la Communauté de Communes du Pays de Lapalisse à l'issue du renouvellement général des conseils municipaux de 2020 » [PDF], Recueil des actes administratifs no 03-2019-107, sur allier.gouv.fr, Préfecture de l'Allier, (consulté le ), p. 72-74.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]