Communauté de communes de la Vallée de l'Oule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes de la Vallée de l'Oule
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Hautes-Alpes
Forme Communauté de communes
Siège Bruis
Communes 3
Président Gérard Tenoux
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 240500447
Démographie
Population 212 hab. (2013)
Densité 3,6 hab./km2
Géographie
Superficie 58,51 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes de la Vallée de l'Oule
Localisation dans les Hautes-Alpes.
Liens
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes de la Vallée de l'Oule est une ancienne communauté de communes française, située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes de la Vallée de l'Oule a été créée par un arrêté préfectoral du [1].

Le schéma départemental de coopération intercommunale des Hautes-Alpes impose la fusion avec d'autres communautés de communes, la population étant inférieure à 5 000 habitants.

Le premier projet proposait la fusion de cette communauté de communes avec celles du Serrois, de l'Interdépartementale des Baronnies et la commune nouvelle de Garde-Colombe pour former la communauté de communes du Centre Buëch[2].

Après avis de la commission départementale de coopération intercommunale du 17 mars 2016, la CC de la Vallée de l'Oule fusionnera avec les communautés de communes interdépartementale des Baronnies, du Serrois, du Laragnais, du Canton de Ribiers Val de Méouge, du Sisteronais et de La Motte-du-Caire - Turriers[3]. Elle prend le nom de « communauté de communes Sisteronais-Buëch » par l'arrêté préfectoral du 14 novembre 2016[4].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La communauté de communes était située à l'ouest du département des Hautes-Alpes.

Elle jouxtait les communautés de communes du Pays de Rémuzat (Drôme) à l'ouest, du Diois (Drôme) au nord, du Serrois à l'est et l'Interdépartementale des Baronnies au sud[5].

Elle se situait à l'écart des grands axes de communication. Seule la route départementale 26 dessert les trois communes[5].

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes contenait les communes de Bruis, Montmorin et Sainte-Marie.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la communauté de communes
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013
273254216188205196212
Limites administratives en vigueur au .
(Source : Insee[6])

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes était situé à Bruis.

Les élus[modifier | modifier le code]

Présidence[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire de 2014 a élu son président, Gérard Tenoux, et désigné ses deux vice-présidents, Eveline Aubert et Jean-Louis Correard[1].

Ils formaient ensemble l'exécutif de l'intercommunalité pour le mandat 2014-2020.

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerçait des compétences qui lui étaient déléguées par les communes membres[1] :

  • production et distribution d'énergie ;
  • assainissement non collectif ;
  • collecte et traitement des déchets ménagers ;
  • protection et mise en valeur de l'environnement ;
  • actions de développement économique ;
  • activités sportives ;
  • aménagement et entretien de la voirie ;
  • programme local de l'habitat ;
  • technologies de l'information et de la communication, etc.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Fiscalité additionnelle.

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Communauté de communes de la Vallée de l'Oule », sur Pays Sisteronais-Buëch (consulté le 27 octobre 2015).
  2. « Schéma départemental de coopération intercommunale dans le département des Hautes-Alpes » [PDF], Préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 10 juin 2016).
  3. « Schéma départemental de coopération intercommunale dans le département des Hautes-Alpes » [PDF], Préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 10 juin 2016).
  4. Direction des libertés publiques et des collectivités locales, « Création de la communauté de communes du Sisteronais Buëch par fusion des communautés de communes interdépartementale des Baronnies (05), de La Motte du Caire-Turriers (04), de La vallée de l'Oule (05), du Laragnais (05), de Ribiers-Val de Méouge (05), du Serrois (05) et du Sisteronais (04) » [PDF], Recueil des actes administratifs no 05-2016-021, Préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 2 décembre 2016), p. 3-16.
  5. a et b Carte de la communauté de communes et ses alentours sur Géoportail.
  6. « Séries historiques des résultats du recensement - EPCI de La CC de la Vallée de l'Oule (240500447) », Insee (consulté le 15 juillet 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]