Communauté de communes Rhône Helvie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes Rhône Helvie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Forme Communauté de communes
Siège Le Teil
Communes 5
Président Bernard Noël
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 240700708
Démographie
Population 11 089 hab. (2013)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Superficie 121,90 km2
Liens
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes Rhône Helvie est une ancienne communauté de communes française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a été créée par l'arrêté préfectoral no 2000-768 du et entrée en fonctionnement le [1]. Elle prend le nom de « Rhône Helvie » par un autre arrêté du  ; la commune de Saint-Thomé rejoint la structure par un arrêté du [2].

Le schéma départemental de coopération intercommunale de 2015 impose la fusion avec une autre structure intercommunale ; bien que le seuil de population soit compris entre 5 000 et 15 000 habitants, Rhône Helvie ne bénéficie d'aucune dérogation pour que cette communauté de communes soit maintenue en l'état[3].

Il propose la fusion avec la communauté de communes Barrès-Coiron. La structure fusionnée partage en partie le même bassin de vie et d'emploi de Montélimar, ainsi que la même aire urbaine, par ailleurs elle est incluse dans le SCOT interdépartemental de la Basse vallée du Rhône[3].

Cette fusion est confirmée en mars 2016[4].

Le nom de la nouvelle structure est la communauté de communes Ardèche Rhône Coiron.

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est située au sud-est du département de l'Ardèche, « le long du couloir rhodanien »[3].

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est composée des cinq communes suivantes, appartenant à l'ancien canton de Viviers[Note 1] ; depuis le redécoupage des cantons de 2014, les cinq communes appartiennent au canton du Teil[5] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Le Teil
(siège)
07319 Teillois 26,59 8 376 (2014) 315


Alba-la-Romaine 07005 Albains 30,46 1 409 (2014) 46
Aubignas 07020 Aubignassiens 15,42 487 (2014) 32
Saint-Thomé 07300 19,65 444 (2014) 23
Valvignères 07332 Valvignérois 29,78 502 (2014) 17

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la communauté de communes
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013
10 2969 7949 7349 69810 20610 54411 089
(Source : Insee, limites administratives au [6].)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé au Teil.

Les élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est gérée par un conseil communautaire composé de 26 membres représentant chacune des communes membres.

Ils sont répartis comme suit[7] :

Délégués
Nombre de délégués Communes
12 Le Teil
5 Alba-la-Romaine
3 Aubignas, Saint-Thomé, Valvignères

Présidence[modifier | modifier le code]

En 2014, le conseil communautaire a élu son président, Bernard Noël (chargé du personnel et du développement économique), et désigné ses cinq vice-présidents qui sont[1] :

Vice-présidents de la communauté de communes (mandature 2014-2020)
No Identité Qualité Chargé de
1 Jacques Lebrat Maire de Valvignères Logement et cadre de vie
2 Gilbert Petitjean Maire de Saint-Thomé Finances et environnement
3 Christian Bosquet Maire d'Aubignas Action sociale
4 André Volle Maire d'Alba-la-Romaine Tourisme
5 Olivier Peverelli Maire du Teil Culture

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres.

Compétences obligatoires[2] :

  • aménagement de l'espace communautaire : élaboration, mise en œuvre, révision et suivi d'un schéma de cohérence territoriale et d'un schéma de secteur, élaboration et gestion de zones d'aménagement concerté, actions dans le cadre de la politique de Pays ;
  • développement économique : aménagement, entretien, gestion de zones d'activités industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale ou touristique, opérations de restructuration de l'artisanat et du commerce, actions de développement économique, aménagement et gestion d'immobilier d'entreprise d'intérêt communautaire.

Compétences optionnelles[2] :

  • politique du logement social d'intérêt communautaire et actions par des opérations d'intérêt communautaire en faveur du logement des personnes défavorisées ;
  • élimination et valorisation des déchets ménagers et assimilés.

Compétences facultatives[2] :

  • protection et mise en valeur de l'environnement et soutien aux actions de maîtrise de la demande d'énergie ;
  • action sociale ;
  • tourisme ;
  • culture ;
  • communications électroniques.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

La communauté de communes applique la fiscalité professionnelle unique.

En 2014, elle a établi trois budgets : un budget principal, un budget annexe pour la zone d'activités, et un troisième pour le service public d'assainissement non collectif[8].

Budgets 2014[8]
Fonctionnement Investissement
Recettes 6 604 826,10 € 1 424 114,51 €
Dépenses 5 813 247,93 € 969 922,53 €

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

  • Création d'une pépinière d'entreprises « Le Faisceau Sud »[9], avec six entreprises installées à fin 2014[1]
  • Acquisition de la compétence jeunesse en 2012[10]
  • Adoption d'un programme local de l'habitat en avril 2012, avec une maison de l'habitat[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À l'exception de la commune de Viviers, appartenant à la communauté de communes du Rhône aux Gorges de l'Ardèche[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Rapport d'activités 2014 » [PDF], sur mairie-le-teil.fr, Rhône Helvie (consulté le 11 mars 2016). Partie 1.
  2. a b c et d « Communauté de communes Rhône-Helvie - Statuts » [PDF], sur mairie-le-teil.fr, (consulté le 11 mars 2016).
  3. a b et c Préfet de l'Ardèche, « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale 2015 » [PDF], sur ardeche.gouv.fr, Préfecture de l'Ardèche – Direction des libertés publiques, de la légalité et des collectivités locales, (consulté le 11 mars 2016).
  4. Florence Beaudet, « Ardèche : la nouvelle carte des intercommunalités adoptée temporairement », sur francebleu.fr, France Bleu Drôme Ardèche, (consulté le 22 mai 2016). Voir document joint.
  5. « Décret no 2014-148 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Ardèche », sur Légifrance (consulté le 11 mars 2016).
  6. « Séries historiques des résultats du recensement - EPCI de La CC Rhône Helvie (240700708) », Insee (consulté le 11 juillet 2016).
  7. Préfet de l'Ardèche, « Arrêté préfectoral no 2013-303-0009 constatant la composition de l'organe délibérant de la communauté de communes « Rhône Helvie » » [PDF], sur ardeche.gouv.fr, Préfecture de l'Ardèche, (consulté le 11 mars 2016).
  8. a et b « Rapport d'activités 2014 » [PDF], sur mairie-le-teil.fr, Rhône Helvie (consulté le 11 mars 2016). Partie 2.
  9. « Entreprises : de la création à l'installation », sur mairie-le-teil.fr (consulté le 11 mars 2016).
  10. « Petite enfance, enfance et jeunesse », sur mairie-le-teil.fr (consulté le 11 mars 2016).
  11. « Habitat », sur mairie-le-teil.fr (consulté le 11 mars 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]