Communauté de communes Limagne Bords d'Allier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communauté de communes Limagne Bords d'Allier
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Forme Communauté de communes
Siège Maringues
Communes 5
Président Dominique Busson
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 246301030
Démographie
Population 5 381 hab. (2013)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Superficie 88,41 km2
Liens
Site web limagne-bords-allier.org
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes Limagne Bords d'Allier est une ancienne communauté de communes française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historique[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  En cours Dominique Busson   Maire de Saint-André-le-Coq

Le projet de schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) du Puy-de-Dôme proposait la fusion avec les communautés de communes des Coteaux de Randan et Nord Limagne afin de satisfaire aux préconisations de la loi no 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République. La nouvelle intercommunalité comptera 25 communes pour une population d'environ 20 000 habitants[1].

Adopté en mars 2016, le SDCI ne modifie pas ce périmètre[2]. La fusion est prononcée par l'arrêté préfectoral du 13 décembre 2016 ; la nouvelle intercommunalité prend le nom de « Plaine Limagne »[3].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La communauté de communes Limagne Bords d'Allier est située au nord-est du département du Puy-de-Dôme. C'est l'une des trois intercommunalités puydômoises adhérentes du pays Vichy-Auvergne avec Coteaux de Randan et Nord Limagne[1]. Elle jouxte les communautés de communes des Coteaux de Randan au nord, Entre Allier et Bois Noirs à l'est, Entre Dore et Allier au sud, Limagne d'Ennezat au sud-ouest et Nord Limagne au nord-ouest[4].

La route départementale 1093 (ancienne route nationale) traverse la communauté de communes du nord au sud. Cet axe reliant le sud de l'agglomération vichysoise et l'est de l'agglomération clermontoise traverse deux communes sur le territoire : Saint-Denis-Combarnazat (village de Barnazat, puis chef-lieu) et Maringues. Les axes routiers secondaires sont tournés autour de Maringues : la RD 224 en direction d'Ennezat et de Riom, la RD 223 vers Lezoux et Thiers, la RD 43 vers Limons et Puy-Guillaume[4].

Composition[modifier | modifier le code]

Elle comprend cinq communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Maringues
(siège)
63210 Maringuois 22,11 2 990 (2014) 135


Limons 63196 Limonois 14,88 708 (2014) 48
Luzillat 63201 Luzillatois 23,19 1 072 (2014) 46
Saint-André-le-Coq 63317 Andrésiens 18,02 527 (2014) 29
Saint-Denis-Combarnazat 63333 10,21 217 (2014) 21

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la communauté de communes
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013
4 2274 1164 2974 3954 5935 0295 381
(Source : Insee, limites administratives au [5].)
Pyramides des âges en 2013 en pourcentage (source Insee)
Communauté de communes[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90 ans ou +
2,3 
6,4 
75 à 89 ans
10,4 
14,7 
60 à 74 ans
14 
19,1 
45 à 59 ans
17,1 
22,3 
30 à 44 ans
20 
15,1 
15 à 29 ans
14,6 
21,8 
0 à 14 ans
21,6 
Département du Puy-de-Dôme[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ans ou +
1,5 
75 à 89 ans
10,6 
16 
60 à 74 ans
16,6 
20,8 
45 à 59 ans
20,1 
19,5 
30 à 44 ans
18,1 
19 
15 à 29 ans
17,5 
17,1 
0 à 14 ans
15,6 

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé à Maringues.

Les élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est gérée par un conseil communautaire composé de 26 membres représentant chacune des communes membres.

La répartition par commune est la suivante[8],[9] :

  • Limons : quatre élus ;
  • Luzillat : cinq élus ;
  • Maringues : douze élus ;
  • Saint-André-le-Coq : trois élus ;
  • Saint-Denis-Combarnazat : deux élus.

Présidence[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire de 2014 a élu son président, Dominique Busson (maire de Saint-André-le-Coq), et désigné ses cinq vice-présidents qui sont[8] :

  1. Robert Imbaud, maire de Maringues ;
  2. Bernard Ferrière, maire de Saint-Denis-Combarnazat ;
  3. Claude Raynaud, maire de Luzillat ;
  4. Christian Dessaptlarose, maire de Limons ;
  5. Gérard Sanciaut, deuxième adjoint au maire de Maringues.

Ils forment ensemble l'exécutif de l'intercommunalité pour le mandat 2014-2020.

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres.

Elle possède, comme toute communauté de communes, les compétences obligatoires du développement économique et de l'aménagement de l'espace.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est soumise au régime de la fiscalité professionnelle unique.

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) – Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 7 juillet 2016).
  2. « Schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) – Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 7 juillet 2016).
  3. Direction des collectivités territoriales et de l'environnement – Bureau du contrôle de légalité – Intercommunalité, « ARRÊTÉ prononçant la fusion des communautés de communes « des Côteaux de Randan » (sic), « Limagne Bords d'Allier » et « Nord Limagne » à compter du  » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2016-065, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 23 décembre 2016), p. 176-185.
  4. a et b Carte de la communauté de communes et des structures intercommunales voisines sur Géoportail.
  5. « Séries historiques des résultats du recensement - EPCI de La CC Limagne - Bords d'Allier (246301030) », Insee (consulté le 7 juillet 2016).
  6. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - EPCI de la CC Limagne - Bords d'Allier (246301030) », Insee (consulté le 7 juillet 2016).
  7. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département du Puy-de-Dôme (63) », Insee (consulté le 7 juillet 2016).
  8. a et b « Les élus » (consulté le 3 décembre 2015).
  9. Direction des collectivités territoriales et de l'environnement - Bureau du contrôle et de la légalité - Intercommunalité, « ARRÊTÉ no 13/01908 du 27 septembre 2013 constatant le nombre total de sièges que comptera l'organe délibérant de la communauté de communes « Limagne Bords d'Allier » ainsi que celui attribué à chaque commune membre lors du prochain renouvellement général des conseils municipaux » [PDF], Recueil des actes administratifs 2013-71, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 22 mars 2016), p. 3688-3689 (21-22 sur le PDF).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]