Communauté de communes Cœur de Garonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communauté de communes Cœur de Garonne
Blason de Communauté de communes Cœur de Garonne
Communauté de communes Cœur de Garonne
Siège de la communauté de communes Cœur de Garonne à Cazères.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Forme Communauté de communes
Siège Cazères
Communes 48
Président Paul-Marie Blanc (PS)
Date de création
Code SIREN 200 068 815
Démographie
Population 34 767 hab. (2017)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Superficie 570,20 km2
Liens
Site web www.cc-coeurdegaronne.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes Cœur de Garonne est une communauté de communes française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette communauté de communes résulte de la fusion, le , de la communauté de communes du canton de Cazères, la communauté de communes de la Louge et du Touch et la communauté de communes du Savès. Son siège est fixé à Cazères.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située autour de son siège de Cazères en Haute-Garonne (région Occitanie).

Composition[modifier | modifier le code]

Elle regroupe les 48 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Cazères
(siège)
31135 Cazériens 19,55 4 846 (2018) 248
Beaufort 31051 Beaufortains 8,51 467 (2018) 55
Bérat 31065 Bératais 24,46 3 015 (2018) 123
Boussens 31084 Boussinois 4,33 1 081 (2018) 250
Cambernard 31101 Cambernadais 8,48 466 (2018) 55
Castelnau-Picampeau 31119 Picampallois 11,3 208 (2018) 18
Casties-Labrande 31122 Castandois 8,7 114 (2018) 13
Couladère 31153 Couladériens 2,18 417 (2018) 191
Forgues 31189 Forguais 5,24 215 (2018) 41
Le Fousseret 31193 Fousseretois 38,31 1 896 (2018) 49
Francon 31196 Franconais 9,54 244 (2018) 26
Fustignac 31204 Fustignacois 3,96 80 (2018) 20
Gratens 31229 Gratenois 15,15 691 (2018) 46
Labastide-Clermont 31250 Clermontais 14,58 669 (2018) 46
Lahage 31266 Hageois 7,65 202 (2018) 26
Lautignac 31283 Altinacois 17,77 268 (2018) 15
Lescuns 31292 Lescunais 3,01 72 (2018) 24
Lherm 31299 Lhermois 27,26 3 726 (2018) 137
Lussan-Adeilhac 31309 Lulhacois 12,62 228 (2018) 18
Marignac-Lasclares 31317 Mariclarains 10,01 474 (2018) 47
Marignac-Laspeyres 31318 Maripeyrains 12,41 212 (2018) 17
Martres-Tolosane 31324 Martrais 23,52 2 376 (2018) 101
Mauran 31327 Maurannais 5,09 223 (2018) 44
Mondavezan 31349 Mondavezanais 21,09 902 (2018) 43
Monès 31353 Monésiens 2,52 92 (2018) 37
Montastruc-Savès 31359 Astrimontois 5,75 74 (2018) 13
Montberaud 31362 Montberaudois 15,87 207 (2018) 13
Montclar-de-Comminges 31367 Montclarais 6,45 78 (2018) 12
Montégut-Bourjac 31370 Montégutains 5,52 136 (2018) 25
Montgras 31382 Montgrassiens 3,99 108 (2018) 27
Montoussin 31387 Montoussinois 4,83 130 (2018) 27
Palaminy 31406 Palaminyciens 11,13 808 (2018) 73
Le Pin-Murelet 31419 Mureletains 12,04 175 (2018) 15
Plagne 31422 Plagnains 4,15 95 (2018) 23
Plagnole 31423 Plagnolais 7,24 304 (2018) 42
Le Plan 31425 Planois 8,02 444 (2018) 55
Polastron 31428 Polastronnais 4,78 52 (2018) 11
Poucharramet 31435 Pocharramétois 22,53 909 (2018) 40
Pouy-de-Touges 31436 Pouysois 13,79 407 (2018) 30
Rieumes 31454 Rieumois 30,9 3 531 (2018) 114
Saint-Araille 31469 Saint-Araillais 6,54 144 (2018) 22
Saint-Élix-le-Château 31476 Saint-Élixois 10,52 889 (2018) 85
Sainte-Foy-de-Peyrolières 31481 Foyens 38,02 2 091 (2018) 55
Saint-Michel 31505 Saint-Michelains 15,53 320 (2018) 21
Sajas 31520 Sajassiens 5 122 (2018) 24
Sana 31530 Sanasiens 2,74 254 (2018) 93
Savères 31538 Saveriens 10,71 222 (2018) 21
Sénarens 31543 Sénarenois 6,93 109 (2018) 16

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2017
19 70519 52821 11422 47323 97430 43833 45334 767
À partir de 2006 : population municipale légale.
(Source : Insee[1] :)

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé à Cazères[2].

Conseil communautaire[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est administrée par le conseil de communauté, composé de 87 conseillers, élus pour 6 ans[3].

Ils sont répartis comme suit :

Nombre de conseillers Communes
9 Cazères
7 Lherm, Rieumes
5 Berat
4 Martres-Tolosane, Sainte-Foy-de-Peyrolières
3 Le Fousseret
2 Boussens, Mondavezan, Poucharramet, Palaminy,
Saint-Elix-le-Château, Labastide-Clermont, Gratens
1 Les autres communes

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Christian Sans PS Président par intérim,
Conseiller départemental et maire de Boussens
Gérard Capblanquet PS Maire de Marignac-Lasclares
En cours Paul-Marie Blanc PS Maire de Bérat
Les données manquantes sont à compléter.

Bureau[modifier | modifier le code]

Le bureau communautaire est composé du président et de 15 vice-présidents[3]. Le conseil communautaire délègue une partie de ses compétences au bureau et au président.

Compétences[modifier | modifier le code]

Les compétences obligatoires[modifier | modifier le code]

  • Aménagement de l’espace pour la conduite d’actions d’intérêt communautaire (Soutien technique et financier aux communes pour l’élaboration des documents d’urbanisme)
  • Actions de développement économique
  • Aménagement, entretien et gestion des aires d’accueil des gens du voyage et des terrains familiaux locatifs
  • Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés.
  • Élaboration du plan climat-air-énergie territorial

Les compétences optionnelles[modifier | modifier le code]

  • Politique du logement et du cadre de vie (programme local de l’habitat-PLH)
  • Création, aménagement et entretien de la voirie d’intérêt communautaire
  • Action sociale (Portage de repas, service d’aide à domicile)
  • Construction, entretien et fonctionnement d’équipements culturels et sportifs (Salle de spectacle, stade, gymnase)
  • Création et gestion de maisons de services au public (MSAP)
  • Eau

Les compétences supplémentaires[modifier | modifier le code]

  • Tourisme
  • Culture
  • Communications électroniques
  • Enfance et Jeunesse
  • Petite enfance

Les compétences diverses[modifier | modifier le code]

  • Soutien technique des plans de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics
  • Promotion des énergies renouvelables
  • Ramassage des animaux errants avec hébergement des animaux en structure privée
  • Contributions au budget du SDIS (service départemental d’incendie et de secours)

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Le régime fiscal de la communauté de communes est la fiscalité professionnelle unique (FPU)[2].

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « EPCI de la CC Cœur de Garonne (200068815) », sur Insee (consulté le 29 novembre 2020).
  2. a et b « Fiche signalétique - CC Cœur de Garonne (N° SIREN : 200068815). », sur Banatic, (consulté le 14 mars 2021)
  3. a et b « Les élus. », sur le site de la communauté de communes (consulté le 14 mars 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]