Communauté de communes Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communauté de communes Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux
Blason de Communauté de communes Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Forme Communauté de communes
Siège Rouffach
Communes 11
Président Jean-Pierre Toucas (LR)
Date de création
Code SIREN 246800494
Démographie
Population 12 963 hab. (2019)
Densité 113 hab./km2
Géographie
Superficie 115,20 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux
Localisation dans les Haut-Rhin
Liens
Site web http://www.cc-paysderouffach.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux (CCPAROVIC) est une communauté de communes française, située dans le département du Haut-Rhin et la région Grand Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a été créée en 1994 sous le nom de « communauté de communes du pays de Rouffach »[1] et a pris son nom actuel à la suite de son extension du . Lors de sa création, elle était composée de quatre communes : Gueberschwihr, Hattstatt, Pfaffenheim et Rouffach. Dans le cadre du nouveau schéma des coopérations intercommunales du Haut-Rhin, le préfet a organisé une restructuration de janvier à avec les présidents des communautés de communes et les élus. La communauté de communes du pays de Rouffach (CCPR) est passée de quatre à dix communes avec la venue d'Eguisheim, Gundolsheim, Obermorschwihr, Vœgtlinshoffen, Westhalten ainsi que Osenbach. Passant ainsi de 8 004 habitants à 13 190, la communauté de communes « Rouffach, vignobles et châteaux » est à mi-chemin entre la Communauté d'agglomération de Colmar et la Communauté de communes de la région de Guebwiller. Le , la commune d'Husseren-les-Châteaux a été intégrée à la suite d'une décision préfectorale, et ce malgré le vote hostile du conseil municipal de la dite commune.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est composée des 11 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Rouffach
(siège)
68287 Rouffachois 40,05 4 187 (2020) 105
Eguisheim 68078 Eguisheimois 14,13 1 722 (2020) 122
Gueberschwihr 68111 Gueberschwihrois 8,91 859 (2020) 96
Gundolsheim 68116 Gundolsheimois 8,22 725 (2020) 88
Hattstatt 68123 Hattstattois 5,98 809 (2020) 135
Husseren-les-Châteaux 68150 Husserenois 1,2 509 (2020) 424
Obermorschwihr 68244 1,59 378 (2020) 238
Osenbach 68251 Osenbachois 5,6 842 (2020) 150
Pfaffenheim 68255 Pfaffenheimois 14,57 1 350 (2020) 93
Vœgtlinshoffen 68350 3,99 473 (2020) 119
Westhalten 68364 Westhaltenois 10,98 998 (2020) 91

Établissements publics de coopération intercommunale limitrophes[modifier | modifier le code]

Compétences[modifier | modifier le code]

  • Aménagement de l’espace communautaire ;
  • Schéma de cohérence territoriale ;
  • Développement économique et touristique ;
  • Développement ou réhabilitation de l’habitat et du cadre de vie ;
  • Mise en œuvre d’une politique en faveur de la petite enfance et de la jeunesse ;
  • Mise en œuvre d’une politique en faveur des personnes âgées ;
  • Engagement de réflexions sur les problèmes de transport collectif d’intérêt communautaire et mise en œuvre ;
  • Acquisition de matériels et engins à usage intercommunal ;
  • Gestion des personnels et des moyens relatifs au patrimoine forestier des communes ;
  • Gestion des personnels et moyens relatifs au patrimoine archivistique, architectural et culturel des communes, déclaré d'intérêt communautaire ;
  • Service aux communes non membres de la communauté de communes.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Lors de l'été 2013 un petit train a été mis en place dans la communauté ; il réalise un tour entre plusieurs villages, permettant aux touristes de visiter, entre autres, des caves de vignerons partenaires du projet.

Transports[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est devenue Autorité organisatrice de la mobilité (AOM).

Impact énergétique et climatique[modifier | modifier le code]

L'illustration porte l'équation CO2 = Demande de transport × Report modal × Taux de rempliassage (des véhicules) × Efficacité énergétique des véhicules × Intensité carbone de l'énergie. Ces facteurs sont ainsi classés selon leur proximité avec la sobriété énergétique pour les premiers et la technologie pour les derniers.
Décomposition des émissions de dioxyde de carbone des transports en cinq facteurs (maîtrise de la croissance de la demande — pour le transport de voyageurs et de marchandises —, report modal vers les modes les plus économes en énergie et les moins émetteurs, optimisation de l’utilisation des véhicules — c'est-à-dire du taux d'occupation —, amélioration de la performance énergétique des véhicules et décarbonation de l’énergie), inscrits dans la stratégie nationale bas carbone[2],[3].
Énergie finale et gaz à effet de serre des transports en 2020[4]
- Transports routiers Autres transports
Carburant (GWh) 107 0
Électricité (GWh) 0 6
Gaz à effet de serre (ktéqCO2) 28 0

Énergie et climat[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET) du Grand Est, ATMO Grand Est tient à jour les statistiques énergétiques[5] des établissements publics de coopération intercommunale de la collectivité européenne d'Alsace sous forme de diagramme de flux[4].

L'énergie finale annuelle, consommée en 2020, est exprimée en gigawatts-heure[Note 1],[Note 2].

Consommation d'énergie finale en 2020[4]
- GWh
Électricité 79
Carburants ou combustibles 247
Chaleur primaire 12

L'énergie produite en 2020 est également exprimée en gigawatts-heure.

Production d'énergie en 2020[4]
- GWh
Électricité 1
Carburants ou combustibles 73
Chaleur primaire 12

Les gaz à effet de serre sont exprimés en kilotonnes équivalent CO2.

Émissions de gaz à effet de serre en 2020[4]
- ktéqCO2
Liées à l'énergie 56
Non liées à l'énergie 11

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'énergie grise n'est pas prise en compte, pas plus que ne le sont les soutes aériennes internationales.
  2. Remarquons qu'une énergie exprimée en GWh, et rapportée à une durée d'une année, correspond formellement à une puissance exprimée en GWh/an, d'une valeur d'environ 114 kW.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « BANATIC, la base nationale sur l'intercommunalité », sur www.banatic.interieur.gouv.fr (consulté le )
  2. Aurélien Bigo, Les transports face au défi de la transition énergétique. Explorations entre passé et avenir, technologie et sobriété, accélération et ralentissement (thèse de doctorat en sciences économiques), Institut polytechnique de Paris, , 340 p., PDF (lire en ligne), p. 33, 98.
  3. « Stratégie nationale bas carbone » [PDF], sur Ministère de l'Écologie (France), , p. 81.
  4. a b c d et e « Communauté de communes Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux - Diagramme de flux » [PNG], sur ATMO Grand Est, .
  5. [vidéo] ATMO Grand Est, L'inventaire des consommations et productions d'énergies : comment ça fonctionne ? sur YouTube.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]