Communauté d'agglomération du Parisis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une intercommunalité française
Cet article est une ébauche concernant une intercommunalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le Projet des intercommunalités françaises.

Communauté d'agglomération
Le Parisis
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Forme Communauté d'agglomération
Siège Beauchamp
Communes 10
Budget 35 733 247  (2008)
Date de création 28 octobre 2005
Date de disparition
Code SIREN 249 500 521
Démographie
Population 186 985 hab. (2013)
Localisation
Localisation dans le Val-d'Oise.
Localisation dans le Val-d'Oise.
Liens
Site web http://www.agglo-leparisis.fr

La Communauté d'agglomération du Parisis est une ancienne structure intercommunale française, située dans le département du Val-d'Oise et la région Île-de-France.

Elle a disparu le en fusionnant avec une autre intercommunalité pour former la communauté d'agglomération Val Parisis.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Communauté de Communes du Parisis a été créée le par arrêté du Préfet du Val-d'Oise. Le premier Conseil Communautaire s’est tenu le à la Mairie de La Frette-sur-Seine. Par arrêté du 25 octobre 2010 préfet du Val-d'Oise, elle est transformée en communauté d'agglomération le sous la dénomination de Communauté d'agglomération Le Parisis[1].

Le , les communes de Taverny, Franconville, Sannois et Bessancourt rejoignent la communauté d'agglomération du Parisis[2].

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi MAPAM du 27 janvier 2014, qui prévoit la généralisation de l'intercommunalité à l'ensemble des communes et la création d'intercommunalités de taille importante, le préfet de la région d'Île-de-France approuve le 4 mars 2015 un schéma régional de coopération intercommunale qui prévoit notamment « l'extension du périmètre de la communauté d'agglomération Le Parisis aux communes de Frépillon, Saint-Leu-la-Forêt, Le Plessis-Bouchard, Ermont et Eaubonne[3] ».

Le préfet du Val-d'Oise prend en conséquence le 14 décembre 2015 un arrêté « portant fusion des communautés d'agglomération « Le Parisis » et « Val et Forêt », et extension de périmètre à la commune de Frépillon au 1er janvier 2016 ». Cette nouvelle intercommunalité prend la dénomination de communauté d'agglomération Val Parisis[4].

Le territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La Communauté d'agglomération du Parisis compte dix communes et regroupe 180.748 habitants, dont plus d’un tiers a moins de 25 ans (recensement de la population de 2010). 7.800 entreprises (entreprises, professions libérales, commerçants, auto-entrepreneurs...) y sont installées.

Le territoire est desservi par neuf gares SNCF et RER (ligne H, ligne J et RER C), et par un axe routier dense (autoroutes A15 et A115, RD14 et RD392).

Composition[modifier | modifier le code]

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Beauchamp (siège) 95051 Beauchampois 3,02 8 792 (2013) 2 911
Bessancourt 95060 Bessancourtois 6,39 6 591 (2013) 1 031
Cormeilles-en-Parisis 95176 Cormeillais 8,48 23 419 (2013) 2 762
Franconville 95252 Franconvillois 6,19 33 375 (2013) 5 392
Herblay 95306 Herblaysiens ou Herblaisiens 12,74 27 378 (2013) 2 149
La Frette-sur-Seine 95257 Frettois 2,02 4 617 (2013) 2 286
Montigny-lès-Cormeilles 95424 Ignymontains 4,07 20 307 (2013) 4 989
Pierrelaye 95488 Pierrelaysiens 9,21 8 186 (2013) 889
Sannois 95582 Sannoisiens 4,78 26 557 (2013) 5 556
Taverny 95607 Tabernaciens 10,48 25 998 (2013) 2 481

Collectivités voisines[modifier | modifier le code]

Les enjeux du territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité avait son siège à Beauchamp, 271, chaussée Jules César

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est administrée par son Conseil communautaire, composé de 70 conseillers municipaux représentant chacune des 10 communes membre.

Le Conseil communautaire du 1er mai a élu son nouveau président, M. Yannick Boëdec, maire de Cormeilles-en-Parisis, ainsi que ses vice-présidents, qui, après deux démissions et remplacements, sont les suivants en décembre 2014 :

  1. M. Claude Bodin, maire-adjoint de Franconville[5] ;
  2. Philippe Rouleau, maire d'Herblay ;
  3. Bernard Jamet, maire de Sannois ;
  4. Philippe Bennab, maire-adjoint de Montigny-lès-Cormeilles[5] ;
  5. Maurice Chevigny, maire de La Frette-sur-Seine ;
  6. Michel Valade, maire de Pierrelaye ;
  7. Jean-Christophe Poulet, maire de Bessancourt ;
  8. Florence Portelli, maire de Taverny ;
  9. Francine Occis, maire de Beauchamp[6].

Ensemble, ils constituent l'exécutif de la communauté pour le mandat 2014-2015.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste successive des présidents de la communauté de communes puis d'agglomération
Période Identité Étiquette Qualité
2005 2011 Maurice Chevigny[7] DVD Maire de La Frette-sur-Seine (2001 → )
2011 mai 2014 Raymond Lavaud DVD puis UDI Maire de Beauchamp (1977 → 2014)
Conseiller général de Beauchamp (1992 → 2011)
mai 2014[8],[9],[10] 31 décembre 2015 M. Yannick Boëdec UMP Maire de Cormeilles-en-Parisis (2008 → )
Conseiller départemental de Franconville (2015 → )
Président de la CA Val Parisis (2016 → )

Compétences[modifier | modifier le code]

Les communes ont transféré à la Communauté les compétences suivantes :

  • Développement économique
    • Création, aménagement, entretien et gestion des zones d’activités industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique d’intérêt communautaire
    • Actions de développement économique d’intérêt communautaire :
    • Promotion des zones d’activités d’intérêt communautaire ;
    • Animation et suivi des relations avec les partenaires économiques ;
    • Conduite d’études et de suivi du tissu économique (cartographie, statistiques...) ;
    • Actions en faveur de l’emploi, de la formation et de l’insertion : étude d’opportunité visant au développement de l’Insertion et de l’Emploi Communautaire, soutien au développement de l’appareil local de formation ;
    • Création et animation d’un site Internet du Parisis.
  • Aménagement de l’espace
    • Aménagement des sites stratégiques du territoire d’intérêt communautaire.
    • Étude sur l’opportunité de la création d’un service d’instruction des permis de construire.
    • Organisation des transports urbains et du transport à la demande.
    • Coordination des politiques des communes en matières de stationnement.
    • Toute étude portant sur l’ensemble du territoire du Parisis et concernant l’offre de transport ou les infrastructures routières structurantes.
  • Protection et mise en valeur de l’environnement
    • Production, stockage, transport et distribution d’eau potable (au sein des syndicats compétents).
    • Collecte et traitement des ordures ménagères avec les Syndicats suivants : AZUR, TRI-ACTION, EMERAUDE.
    • Étude sur le transfert de la compétence Assainissement.
    • Actions de sensibilisation et d’animation sur le thème du développement durable.
    • Coordination en vue de l’harmonisation du règlement d’affichage publicitaire.
    • Définition d’un schéma de circulation douce.
    • Lutte contre la pollution de l’air, de l’eau et des nuisances sonores et olfactives.
    • Mise en commun des moyens relatifs à la lutte contre les graffitis.
  • Politique du logement et du cadre de vie
    • Mise en place d’un observatoire de l’habitat.
    • Gestion des aires d’accueil des gens du voyage.
  • Action sociale :
    • Étude sur la faisabilité de services communautaires de portage des repas, d’aide ménagère et de toute action favorisant le maintien à domicile.
  • Culture, sport, enseignement :
    • Promotion et soutien aux manifestations reconnues d’intérêt communautaire.
    • Création, gestion et entretien d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dénomination mentionnée dans l'arrêté préfectoral du 14 décembre 2015 portant fusion du Parisis et
  2. http://www.agglo-leparisis.fr/heading/heading1368.html
  3. « Arrêté du Préfet de la région Île-de-France du 4 mars 2015 portant adoption du schéma régional (le coopération intercommunale » [PDF], sur http://www.marneetgondoire.fr (consulté le 14 janvier 2016).
  4. « Arrêté préfectoral A 15-607-SRCT du 14 décembre 2015 portant fusion des communautés d'agglomération « Le Parisis » et « Val et Forêt », et extension de périmètre à la commune de Frépillon au 1er janvier 2016, et statuts de la nouvelle intercommunalité », sur http://www.valparisis.fr (consulté le 14 janvier 2016).
  5. a et b « Delattre cède sa place à Bodin », Le Parisien, édition du Val-D'Oise,‎ (lire en ligne).
  6. « Les membres du bureau », sur http://www.agglo-leparisis.fr (consulté le 3 décembre 2014)
  7. « Chevigny reste président de la communauté de communes », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  8. « Quel président pour le Parisis ? », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  9. « Yannick Boëdec, nouveau président de l'agglomération : Le maire UMP de Cormeilles-en-Parisis, Yannick Boëdec, a été élu mardi soir président de la communauté d'agglomération du Parisis (CALP). Avec 59 voix en sa faveur sur 70 possibles, il succède ainsi à Raymond Lavaud, ancien maire de Beauchamp », Le Parisien, édition du Val d'Oise,‎ (lire en ligne).
  10. Daniel Chollet, « Parisis : Yannick Boëdec, nouveau patron de l'agglo : Seul candidat en lice, le maire (UMP) de Cormeilles-en-Parisis devient le nouveau président de cette agglomération de 183 000 habitants », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]