Communauté d'agglomération Val Parisis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté d'agglomération
Val Parisis
Blason de Communauté d'agglomération Val Parisis
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Forme Communauté d'agglomération
Siège Beauchamp
Communes 15
Président Yannick Boëdec (LR)
Budget 161 682 981,81[1]  (2016)
Date de création
Code SIREN 200 058 485
Démographie
Population 272 890 hab. (2016)
Densité 3 137 hab./km2
Géographie
Superficie 87 km2
Liens
Site web valparisis.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté d'agglomération Val Parisis (CAVP) est une communauté d'agglomération française créée le , située dans le département du Val-d'Oise et la région Île-de-France

Historique[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (loi MAPAM) du 27 janvier 2014, qui prévoit la généralisation de l'intercommunalité à l'ensemble des communes et la création d'intercommunalités de taille importante, le préfet de la région d'Île-de-France approuve le 4 mars 2015 un schéma régional de coopération intercommunale qui prévoit notamment « l'extension du périmètre de la communauté d'agglomération Le Parisis aux communes de Frépillon, Saint-Leu-la-Forêt, Le Plessis-Bouchard, Ermont et Eaubonne[2] ».

Le préfet du Val-d'Oise prend en conséquence le 14 décembre 2015 un arrêté « portant fusion des communautés d'agglomération « Le Parisis » et « Val et Forêt », et extension de périmètre à la commune de Frépillon au 1er janvier 2016 ». Cette nouvelle intercommunalité regroupe donc :

  • La communauté d'agglomération « Le Parisis » (CALP), composée des communes de Beauchamp, Bessancourt, Cormeilles-en-Parisis, Franconville, Herblay, La Frette-sur-Seine, Montigny-lès-Cormeilles, Pierrelaye, Sannois et Taverny ;
  • la communauté d'agglomération Val-et-Forêt (CAVF), composée des communes d'Eaubonne, Ermont, Le Plessis-Bouchard et Saint-Leu-la-Forêt
  • la commune de Frépillon, antérieurement membre de la communauté de communes de la Vallée de l'Oise et des impressionnistes (CCVOI).

et prend la dénomination de communauté d'agglomération Val Parisis[3].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité est constituée des communes suivantes au  :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Beauchamp
(siège)
95051 Beauchampois 3,02 8 691 (2016) 2 878
Bessancourt 95060 Bessancourtois 6,39 7 065 (2016) 1 106
Cormeilles-en-Parisis 95176 Cormeillais 8,48 23 924 (2016) 2 821
Eaubonne 95203 Eaubonnais 4,42 25 161 (2016) 5 693
Ermont 95219 Ermontois 4,16 29 112 (2016) 6 998
Franconville 95252 Franconvillois 6,19 36 112 (2016) 5 834
Frépillon 95256 Frépillonnais 3,35 3 336 (2016) 996
La Frette-sur-Seine 95257 Frettois 2,02 4 668 (2016) 2 311
Herblay-sur-Seine 95306 Herblaysiens ou Herblaisiens 12,74 29 066 (2016) 2 281
Montigny-lès-Cormeilles 95424 Ignymontains 4,07 20 927 (2016) 5 142
Pierrelaye 95488 Pierrelaysiens 9,21 8 168 (2016) 887
Le Plessis-Bouchard 95491 Plessis-Buccardésiens 2,69 8 230 (2016) 3 059
Saint-Leu-la-Forêt 95563 Saint-Loupiens 5,24 15 597 (2016) 2 977
Sannois 95582 Sannoisiens 4,78 26 537 (2016) 5 552
Taverny 95607 Tabernaciens 10,48 26 296 (2016) 2 509

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015 2016
160 739187 864212 822239 424246 721258 483269 448272 890
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[4])


Organisation[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de l'intercommunalité est à Beauchamp, 271 chaussée Jules César[3].

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est administrée par son Conseil communautaire, composé de 87 conseillers municipaux représentant chacune des 15 communes membres, répartis sensiblement en fonction de leur population, à raison de :
- 10 sièges pour Franconville ;
- 9 pour Ermont, Herblay et Sannois ;
- 8 pour Taverny, Eaubonne et Cormeilles-en-Parisis ;
- 7 pour Montigny-lès-Cormeilles ;
- 5 pour Saint-Leu-la-Forêt ;
- 3 pour Beauchamp, Pierrelaye et Le Plessis-Bouchard ;
- 2 pour Bessancourt et la Frette-sur-Seine ;
- 1 pour Frépillon[5],[6].

Le conseil communautaire du 11 janvier 2015 a élu son président, Yannick Boëdec, maire de Cormeilles-en-Parisis ainsi que ses 14 vice-présidents, qui sont :

  1. Francis Delattre, maire de Franconville, sénateur du Val-d'Oise ;
  2. Hugues Portelli, maire d'Ermont, sénateur du Val-d'Oise ;
  3. Philippe Rouleau, maire d'Herblay, vice-Président du conseil départemental du Val-d'Oise ;
  4. Bernard Jamet, maire de Sannois ;
  5. Florence Portelli, maire de Taverny, conseillère régionale d'Île-de-France ;
  6. Jean-Christophe Poulet, maire de Bessancourt ;
  7. Grégoire Dublineau, maire d'Eaubonne ;
  8. Philippe Bennab, maire-adjoint de Montigny-lès-Cormeilles ;
  9. Sébastien Meurant, maire de Saint-Leu-la-Forêt, conseiller départemental du Val-d'Oise ;
  10. Francine Occis, maire de Beauchamp ;
  11. Michel Vallade, maire de Pierrelaye ;
  12. Gérard Lambert-Motte, maire du Plessis-Bouchard, conseiller départemental du Val-d'Oise ;
  13. Maurice Chevigny, maire de La Frette-sur-Seine ;
  14. Bernard Tailly, maire de Frépillon.

Le bureau de l'intercommunalité pour la mandature 2016-2020 est composé du président, des vice-présidents et de Monique Mavel-Maquenhem, maire-adjointe de Franconville, Xavier Haquin, maire-adjoint d'Ermont et conseiller départemental, Philippe Barat, maire-adjoint d'Herblay, Laurent Gorza, maire-adjoint de Sannois, Régis Gluzman, maire-adjoint de Taverny, Gérald Sarizafy, maire-adjoint d'Eaubonne, Nicole Lanaspre, maire-adjointe de Cormeilles-en-Parisis, Jean-Noël Carpentier, maire de Montigny-les-Cormeilles et député du Val d'Oise[7], de manière que les communes dont la population est inférieure à 20 000 habitants disposent d'un siège et les autres de deux[8].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
11 janvier 2016[9] En cours M. Yannick Boëdec LR Maire de Cormeilles-en-Parisis (2008 → )
Conseiller départemental de Franconville (2015 → )
Président de l'ex-CA Le Parisis (2014 → 2015)

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui sont transférées par les communes membres.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité souhaite développer son tissu économique en développant les zones d'activité, qui sont au nombre de dix-neuf lors de sa création.

Elle prévoit également d'agir pour favoriser les transports en commun, avec la création de Cité Val, un service interne à l’agglomération avec deux lignes desservant des quartiers aujourd'hui mal desservis par le réseau actuel de bus, qui sera restructuré. Le prolongement de la ligne 2 du tramway d'Île-de-France vers le Parisis est souhaité, avec trois études de tracés qui devraient être lancées en 2016 : Pont de Bezons - Argenteuil, Pont de Bezons - Cormeilles et Pont de Bezons - Sartrouville.

Un troisième axe d'actions concerne la sécurité, avec un développement de la vidéosurveillance et le développement de polices municipales ou intercommunales[5],[9].

Par ailleurs, la nouvelle intercommunalité a lancé un diagnostic de la situation médicale sur leur territoire afin de permettre aux élus de disposer de données chiffrées sur le nombre de médecins, généralistes et spécialistes, mais aussi d’identifier les problèmes d’accès aux soins des habitants ou les freins à l’installation de médecins libéraux[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.valparisis.fr/article/le-budget-2016
  2. « Arrêté du Préfet de la région Île-de-France du 4 mars 2015 portant adoption du schéma régional de coopération intercommunale » [PDF], sur http://www.marneetgondoire.fr (consulté le 14 janvier 2016).
  3. a et b « Arrêté préfectoral A 15-607-SRCT du 14 décembre 2015 portant fusion des communautés d'agglomération « Le Parisis » et « Val et Forêt », et extension de périmètre à la commune de Frépillon au 1er janvier 2016, et statuts de la nouvelle intercommunalité », sur http://www.valparisis.fr (consulté le 14 janvier 2016).
  4. Séries historiques sur la population et le logement en 2015 - CA Val Parisis (200058485)., sur le site de l'Insee (consulté le 27 juin 2018)
  5. a et b Daniel Chollet, « La nouvelle communauté d'agglomération Val Parisis est née : Composée de 260 000 habitants, issue de la fusion Parisis/Val-et-Forêt, Val Parisis est née le 1er janvier. Premier conseil communautaire le 11 janvier à Cormeilles-en-Parisis », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  6. Alexandre Boucher, « Le maire de Cormeilles ultra-favori pour présider l’agglomération Val Parisis », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  7. « Le bureau communautaire », L'institution, sur http://www.valparisis.fr, (consulté le 14 janvier 2016).
  8. Article VI des statuts.
  9. a et b Alexandre Boucher, « Val Parisis : priorité aux zones d’activité, aux transports et à la sécurité », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  10. Alexandre Boucher, « La santé, premier gros chantier de l’agglo du Val Parisis », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]