Commission consultative de la régionalisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CCR.

La Commission consultative de la régionalisation (CCR) a été instituée par le roi Mohammed VI le afin de proposer une conception générale de la régionalisation avancée en gardant à l'esprit toutes les dimensions y afférentes, ainsi que le rôle qui revient aux institutions constitutionnelles compétentes dans sa mise en œuvre. Cette mission a été menée par Omar Azziman, ancien ambassadeur de Rabat à Madrid[1].

Composition du CCR[modifier | modifier le code]

Outre son président Omar Azziman, cette comission est composée de personnes qualifiées dans différents domaines afin de cerner tous les aspects de cette régionalisation[2]:

Personnalité nationale[modifier | modifier le code]

Administration territoriale[modifier | modifier le code]

  • Mohamed Rharrabi, wali de la région Fès-Boulemane.
  • Mohamed Saleh Tamek, wali de l'administration territoriale.

Aspect politico-institutionnel[modifier | modifier le code]

Juristes[modifier | modifier le code]

  • Abdeltif Menouni, membre de la commission de Venise.
  • Amina Massoudi, professeur de droit public à la faculté de droit de Rabat-Agdal, Hispanophone.
  • Ahmed Bouachik, Expert en sciences administratives et consultant, professeur à la faculté de droit de Salé.

Politologues[modifier | modifier le code]

  • Mohamed Berdouzi, Professeur de sciences politiques (Faculté de Rabat), consultant national et international en matière de politiques publiques et de gouvernance territoriale.

Historiens, géographes et sociologues[modifier | modifier le code]

Développement régional[modifier | modifier le code]

Volet économique[modifier | modifier le code]

Management des politiques publiques au niveau national[modifier | modifier le code]

  • Karim Mansouri, directeur général du fonds d'équipement communal (FEC).

Opérateurs économiques régionaux[modifier | modifier le code]

  • Ahmed Loultiti, président de COPAG Taroudant.
  • Abderrahim Chatbi, président du Groupe Univers Génisses (Importation de matériel agricole et aliments de bétail, élevage, production et négoce de viandes rouges, promotion immobilière), président de l'Association des producteurs de viandes rouges et de la confédération agricole régionale Tadla-Azilal.
  • Mohamed M'rabet, pharmacien, président de l'union régionale de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Finances et fiscalités[modifier | modifier le code]

Finances, Banques et Investissements[modifier | modifier le code]

Cour des comptes[modifier | modifier le code]

  • Zineb El Adaoui, présidente de la Cour régionale des comptes de Rabat.

Aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

  • mohamed Souafi, ex-directeur de l'INAU;*, ex-directeur de l'aménagement du territoire.

Autres regards[modifier | modifier le code]

Gouvernance territoriale[modifier | modifier le code]

  • Saïd Ihrai, recteur, professeur à la faculté de droit de Rabat Agdal (Relations internationales).
  • Abdelhamid El Ouali, professeur à la faculté de droit de Casablanca.

Citoyenneté et aspects culturels[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]