Commerce éthique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le commerce éthique vise à favoriser et à développer de bonnes conditions de travail chez les producteurs. La notion d'éthique vient du grec et possède une connotation moins péjorative que le mot "morale". Cette notion se réfère à une certaine idée du "bien".

Différence entre le commerce équitable et le commerce éthique[modifier | modifier le code]

Le commerce équitable peut être considéré comme du commerce éthique ; ce qui n'est pas vrai dans l'autre sens. Le concept de commerce éthique est donc plus large que celui du commerce équitable. Le commerce équitable qui est un mouvement n'est qu'une expression parmi d'autres du commerce éthique. Les clients qui achètent un produit issu du commerce éthique réalisent un achat durable.

Application du commerce éthique[modifier | modifier le code]

Le commerce éthique vise à apporter des améliorations sociales et environnementales dans le commerce international existant (à la différence du commerce équitable qui lui est un commerce parallèle), en faisant appliquer par exemple un code de conduite aux entreprises. Le "commerce éthique", concerne principalement des modes opératoires des entreprises présents dans le pays (codes de conduite, par exemple). Il vise à favoriser et à développer de bonnes conditions de travail chez les producteurs. Le commerce éthique met l’accent sur la responsabilité sociale des entreprises, notamment des entreprises du Nord qui ont des relations commerciales importantes avec le Sud (fournisseurs, sous-traitants ou matières premières venant de ces pays). Par leur puissance économique, les grandes entreprises et les grands distributeurs ont le pouvoir d’influer sur les conditions sociales et environnementales dans les pays du Sud où ils opèrent. Il est généralement reconnu que le pouvoir de certaines entreprises multinationales dépasse celui de nombreux pays. Le commerce éthique vise à faire respecter des conditions sociales et environnementales minimales, basées sur les normes internationales reconnues, comme celles de l’Organisation Internationale du Travail pour ce qui est des droits des salariés (salaires minimaux, droits d’association, etc.), et à encourager le progrès social pour les travailleurs de ces entreprise.

Application du commerce équitable[modifier | modifier le code]

Le commerce équitable est un mouvement créé depuis le début des années 1960. Il connaît actuellement une accélération de ses ventes sur l’ensemble du marché Européen et Nord-Américain. Le commerce équitable est un commerce social qui vise à établir un rapport d'échanges satisfaisants pour tous et qui a pour principe d'aider des coopératives d'artisans dans les pays en développement à se développer de manière durable. Le commerce équitable se doit de respecter un certain nombre de règles (voir article connexe Commerce équitable) comme d'assurer une juste rémunération aux travailleurs, interdire le travail des enfants, garantir des conditions de travail et de vie saines et conformes aux valeurs plébiscitées par la déclaration des droits de l'homme, parmi lesquels :

  • interdiction du travail des enfants,
  • santé et sécurité au travail,
  • interdiction du travail forcé (esclavage),
  • non-discrimination entre hommes et femmes, entre personnes de races, de religions différentes,
  • contrôle des heures de travail,
  • liberté syndicale,
  • etc.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les labels sociaux, des outils au service du commerce éthique, de Direction générale Emploi, relations industrielles et affaires sociales Union européenne,
  • Réussir un achat public durable, Guy Courtois et Pierre Ravenel, Editions du Moniteur, 2008