Commanderie de Temple Bruer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruer.
Commanderie de Temple Bruer
Image illustrative de l'article Commanderie de Temple Bruer
Présentation
Fondation Entre 1150 et 1160
Géographie
Pays Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Région East Midlands
Département Lincolnshire
Ville Temple Bruer
Coordonnées 53° 04′ 16″ N 0° 29′ 46″ O / 53.07109, -0.49618853° 04′ 16″ Nord 0° 29′ 46″ Ouest / 53.07109, -0.496188  

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Commanderie de Temple Bruer

Le financement des guerres, en particulier dans des endroits aussi lointains que la Terre sainte, était une entreprise très coûteuse. Les Templiers ont financé leurs campagnes militaires par les revenus produits par leurs domaines partout en Europe, y compris dans le Lincolnshire. Grâce à un travail ardu, Temple Bruer[1] deviendra le centre des domaines des Templiers dans le Lincolnshire et l'une des commanderies les plus riches d'Angleterre.

Description géographique[modifier | modifier le code]

Temple Bruer se situé dans le comté du Lincolnshire, dans la région des East Midlands en Angleterre. Elle est située dans un paysage ingrat, sans reliefs et en grande partie exempt d’arbres, une grande lande qui s'étend au sud de la ville de Lincoln.

État[modifier | modifier le code]

À l'heure actuelle, tout ce qui reste de visible est la tour sud de l'église. Cette tour a été restaurée et on y a ajouté un toit. Le site est ouvert au public et il est géré par le Conseil Général du Lincolnshire.

Historique[modifier | modifier le code]

Le début[modifier | modifier le code]

La commanderie de Temple Bruer a été fondée à la fin du règne d'Henri II d'Angleterre (entre 1150 et 1160) par William d'Ashby (ou Asheby), qui a été admis comme chevalier. Avant sa mort, il a également donné l'église en 1195. Les autres donateurs étaient Maud de Cauz, John d'Eyncourt, Robert d'Everingham, William de Vescy et Gilbert de Gand[2]. La maison semble avoir été d’une taille et d'une importance considérable. Au fur et à mesure de son développement, Temple Bruer se verra adjoindre d'autres commanderies, comme South Witham qui deviendra une dépendance.

La chute[modifier | modifier le code]

La communauté de Temple Bruer a été dissoute le 10 janvier 1308 lorsque Edouard II envoya des chevaliers pour arrêter les moine-chevaliers pour des crimes présumés, sans aucune justification. L'Ordre sera ensuite définitivement supprimé par le pape Clément V.
En 1338, les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem y ont établi une commanderie. Elle était dirigée par le même maître que la maison d’Eagle et il y avait également un châtelain dans la résidence.

Commandeurs templiers[modifier | modifier le code]

Nom du commandeur Dates
John Wolf jusqu'en 1221

Commandeurs hospitaliers[modifier | modifier le code]

Nom du commandeur Dates
Robert Cort jusqu'en 1338
John Seyvill jusqu'en 1415
John Boswell jusqu'en 1493
Thomas Newport jusqu'en 1503
John Babington jusqu'en 1531 (mort en 1534)
Giles Russell jusqu'en 1539 dernier commandeur

Possessions[modifier | modifier le code]

Compte tenu des nombreuses donations, Temple Bruer possédait les sites suivants :

Économie[modifier | modifier le code]

Paradoxalement, cette région peu hospitalière va faire la fortune des templiers et de la région. Le travail acharné des templiers et de leurs gens va transformer cette froide et lugubre région en un bon domaine fertile. C'est à cette période que des villages ont été installés sur les montagnes et les marais.

La principale production de la commanderie est la laine qui est envoyée en partie vers les marchés locaux mais surtout vers le port de Boston, pour une distribution plus large. Ce sera une période faste pour le Lincolnshire qui jouait alors un rôle économique de premier ordre en Angleterre.

Temple Bruer sera même la deuxième commanderie la plus riche d'Angleterre après Willoughton grâce à cette industrie. En 1308, le revenu de Temple Bruer était de plus de £177. Ces revenus provenaient des églises d'Ashby et de Rowston, de la chapelle de Bruer, des terres de Bruer, de Rowston, de Wellingore, d’Ashby, de Brauncewell et de Kirkby, plus au nord. Les dépenses étaient d’environ £84.

La valeur nette de Temble Bruer à la dissolution de l’Ordre était de £16 (y compris les possessions annexes).

Militaire[modifier | modifier le code]

La plupart des domaines templiers servaient principalement de moyens de générer des revenus, mais celui-ci était différent car il était particulièrement bien adapté pour la pratique et l’entraînement militaires. Dans la partie méridionale du domaine, aux environs de Byards Leap, les templiers organisaient des tournois et des joutes. Les grandes étendues de terrains plats faisaient de cet endroit un lieu idéal pour de telles occasions. Les tournois à cette époque étaient de grands simulacres de batailles opposant d'importantes forces militaires.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Mills, D. The Knights Templar in Kesteven North Kesteven District Council (ca. 1990)
  • White, A. Lincolnshire Museums Archaeology Series No.25 (1981)
  • Charles G. Addison The History of the Knights Templars (1997) ISBN 0932813402

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bruer est une déformation de la traduction française du mot "Heath" (bruyère)
  2. Dugdale, Mon. vi, 835; et Hund. R. (Rec. Com.), i, 242.