Commandement des opérations interarmées du Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wikipédia:Bons thèmes Cet article fait partie d'un « bon thème ».
Commandement des opérations interarmées du Canada
Image illustrative de l'article Commandement des opérations interarmées du Canada
Emblême du COIC

Création
Dissolution Toujours actif
Pays Drapeau du Canada Canada
Allégeance Forces canadiennes
Type Commandement
Rôle Opérations des Forces canadiennes
Commandant Lieutenant-général Stephen Bowes

Le Commandement des opérations interarmées du Canada ou COIC (Canadian Joint Operations Command en anglais) est le commandement des Forces armées canadiennes (FAC) chargé de toutes les opérations militaires domestiques ou outermers du Canada, à l'exception de celles menées par le Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN) et le NORAD. En fait, le COIC et le COMFOSCAN forment les deux commandements opérationnels des FAC tandis que l'Armée canadienne, l'Aviation royale canadienne et la Marine royale canadienne forment les trois commandements environnementaux. Ces trois derniers sont responsables de générer les forces qui sont, par la suite, utilisées par le COIC lors des opérations. Le COIC a été créé, en 2012, par la fusion du Commandement Canada, du Commandement de la Force expéditionnaire du Canada et du Commandement du soutien opérationnel du Canada. D'ailleurs, ces trois anciens commandements forment la base de la structure du COIC puisqu'il est composé de trois composantes principales : les opérations continentales, les opérations expéditionnaires et le soutien opérationnel.

Rôle[modifier | modifier le code]

Le Commandement des opérations interarmées du Canada est responsable de planifier, de conduire et de clôturer les opérations des Forces armées canadiennes qui sont divisées en trois zones géographiques : le Canada, l'Amérique du Nord et le reste du monde. Pour ce faire, le COIC prend le commandement et le contrôle des forces générées par les trois éléments des Forces armées canadiennes, soit l'Armée canadienne, l'Aviation royale canadienne et la Marine royale canadienne, lorsqu'elles sont en opérations. Les seules opérations des FAC qui ne sont pas sous la responsabilité du COIC sont celles menées par le Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada et le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD)[1].

Structure[modifier | modifier le code]

Le Commandement des opérations interarmées du Canada comprend trois composantes principales : opérations continentales, opérations expéditionnaires et soutien opérationnel. En plus de son propre quartier général responsable de la planification et du contrôle des opérations basé à Ottawa, le COIC est assisté par trois quartiers généraux principaux : celui du commandant de la composante aérienne basé sur la base des Forces canadiennes (BFC) Winnipeg au Manitoba, celui du commandant de la composante maritime basé sur la BFC Halifax en Nouvelle-Écosse et celui de la 1re Division du Canada basé sur la BFC Kingston en Ontario[1].

Opérations continentales[modifier | modifier le code]

Forces opérationnelles[modifier | modifier le code]

Pour mener à bien les opérations domestiques, le COIC est composé de six forces opérationnelles interarmées (FOI) régionales couvrant tout le territoire du Canada qui sont responsables de commander et de contrôler les opérations qui se déroulent en sol canadien[1].

Forces opérationnelles interarmées régionales
FOI Base Zone de responsabilité
FOI Nord Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) Territoire canadien et approches maritimes au nord du 60e parallèle
FOI Pacifique Esquimalt (Colombie-Britannique) Colombie-Britannique et approches maritimes du Pacifique
FOI Ouest Edmonton (Alberta) Prairies
FOI Central Toronto (Ontario) Ontario
FOI Est Montréal (Québec) Québec
FOI Atlantique Halifax (Nouvelle-Écosse) Provinces de l'Atlantique et approches maritimes de l'Atlantique

Recherche et sauvetage[modifier | modifier le code]

Les opérations continentales comprennent principalement la recherche et sauvetage[2]. Au Canada, la recherche et sauvetage est la responsabilité des Forces armées canadiennes conjointement avec d'autres organisations dont la Garde côtière canadienne et la Gendarmerie royale du Canada ainsi que plusieurs organisations provinciales, territoriales et bénévoles[3]. Les Forces armées canadiennes dirigent le Programme national de recherche et sauvetage (PNRS) qui ont assigné l'autorité principale pour les opérations de recherche et sauvetage au COIC[3]. Le territoire canadien est divisé en trois régions de recherche et sauvetage (RSS) qui comprennent chacune un centre conjoint de coordination de sauvetage (CCCS)[3].

Régions de recherche et sauvetage[3]
Centre Province Zone de responsabilité
CCCS Victoria Colombie-Britannique Zone maritime du Pacifique et l'Ouest canadien
CCCS Trenton Ontario Centre du Canada et l'Arctique
CCCS Halifax Nouvelle-Écosse Zone maritime de l'Atlantique et l'Est canadien

Opérations expéditionnaires[modifier | modifier le code]

Les opérations expéditionnaires correspondent à toutes les opérations menées par les membres des Forces armées canadiennes déployés à l'extérieur de l'Amérique du Nord. Généralement, lorsque les FAC sont impliquées dans une opération outremers, une force opérationnelle interarmées est mise sur pied. Celle-ci tombe sous la responsabilité du COIC peu importe où elle se trouve dans le monde[1].

Soutien opérationnel[modifier | modifier le code]

Le Groupe du soutien opérationnel interarmées des Forces canadiennes (GSOIFC) est responsable de planifier, de préparer et de déployer tout le soutien aux opérations menées par les Forces armées canadiennes. Ce soutien inclut les communications, le génie militaire, les services de santé, la police militaire, la logistique, l'entretien des véhicules ainsi que le soutien du personnel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

La création du Commandement des opérations interarmées du Canada fut annoncée en mai 2012 pour faire suite à des coupures budgétaires annoncées dans le budget fédéral canadien de 2012 (en). Ainsi, les commandements opérationnels, à l'exception du Commandement des Forces d'opérations spéciales, furent fusionnés en une seule structure. Le COIC fut officiellement mis sur pied le 5 octobre 2012[4].

Devise et symboles[modifier | modifier le code]

La devise du Commandement des opérations interarmées du Canada est Unanimi cum ratione qui signifie « Unis par un objectif »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Commandement des opérations interarmées du Canada », sur Défense nationale et les Forces armées canadiennes.
  2. Opérations actuelles sur le site du Commandement des opérations interarmées du Canada, page consultée le 25 octobre 2012
  3. a, b, c et d Recherche et sauvetage sur le site du Commandement des opérations interarmées du Canada, page consultée le 25 octobre 2012
  4. Le Commandement des opérations interarmées du Canada mis sur pied à Ottawa, communiqué de la salle de presse de la Défense nationale et les Forces canadiennes, 5 octobre 2012, page consultée le 26 octobre 2012
  5. « unanimi cum ratione », sur Termium (consulté le 24 avril 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bon thème
6 articles
           Bon article Forces armées canadiennes : commandements
Canadian Forces emblem.svg
Bon article Armée canadienne
Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada
Bon article Aviation royale canadienne
Commandement des opérations interarmées du Canada
Bon article Marine royale canadienne