Command and Conquer: Generals

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Command and Conquer
Generals
Image illustrative de l'article Command and Conquer: Generals

Éditeur Windows :
Electronic Arts
Mac OS :
MacSoft
Développeur Windows :
EA Pacific
Mac OS :
Aspyr Media (portage)

Date de sortie Windows :
AN [1]
FR [2]
Genre Stratégie en temps réel
Mode de jeu De 1 à 8 joueurs
Plate-forme Mac OS X, Windows

Évaluation ESRB : T ?[1]
PEGI : 12+ ?[2]

Command and Conquer: Generals est un jeu vidéo de stratégie en temps réel développé et édité par Electronic Arts. Il est sorti en 2003 pour Windows, puis pour Mac OS X, et a commencé une nouvelle série dans l'univers Command and Conquer. L'extension du jeu est sortie la même année et s'intitule Command and Conquer: Generals - Heure H.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Command and Conquer : Generals propose d'incarner un général d'une des trois armées en présence :

Le but de la Chine et des États-Unis est d'éradiquer la GLA et, inversement, la GLA veut éjecter les États-Unis et la Chine hors du monde (même si c'est suggérée, aucune religion n'est mentionnée)

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Factions[modifier | modifier le code]

  • États-Unis : l'Armée Américaine se distingue par sa haute technologie et l'importance de son soutien aérien (une bonne partie des options du général implique l'US Air Force). La super-arme de cette faction est un canon à particules, un laser émis vers un satellite et renvoyé sur le champ de bataille, ce qui permet de déplacer le faisceau sur le terrain.
  • Chine : l'Armée Chinoise se distingue par son imposante armée de terre, le nombre de ses soldats — appelés à tort « Gardes rouges » —, ainsi que sa technologie nucléaire et son utilisation immodérée du napalm. La super-arme de cette faction est un missile nucléaire, qui émet des radiations résiduelles dangereuses pour toute unité présente sur le terrain.
  • GLA : la GLA se distingue par ses faibles moyens (seulement des unités légères facilement remplaçables) et son recours à la guérilla et au terrorisme, ainsi qu'aux armes bactériologiques. La super-arme de cette faction est une série de missiles Scud, pouvant contenir des ogives bactériologiques.

Unités[modifier | modifier le code]

Il existe quatre types d'unités :

  • Les soldats, formés dans les casernes (sauf contre indication)
  • Les véhicules, construits dans les complexes militaro-industriel/trafiquants d'armes (sauf contre-indication)
  • Les avions, produits dans les aéroports (sauf contre-indication)
  • Les unités non contrôlable, débloquées par les promotions

Promotions[modifier | modifier le code]

Les promotions sont débloquées lorsque le joueur acquiert de l'expérience. Il commence au grade de Général 1 étoile (correspondant au rang de Brigadier Général dans l'Armée Américaine) et finit au rang de Général 5 étoiles (correspondant au grade de General of the Army). Chaque passage à un grade supérieur débloque de nouvelles promotions. Les grades paliers sont:

  • Général 1 étoile
  • Général 3 étoiles
  • Général 5 étoiles

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu est basé sur la stratégie et la gestion militaire regroupant trois grandes factions (la Chine, l'Amérique et la G.L.A.(Global Liberation Army) et se caractérise également par 3 modes de jeu :

  • "Campagne" : vous dirigez une faction de votre choix à travers plusieurs missions d'offensives, de défenses ou de sièges
  • "Escarmouche" : vous dirigerez une faction contre un ou plusieurs (1-8) ennemis sur la carte de votre choix, mais l'avantage du mode escarmouche sera que vous n'aurez aucune limite pour vous développez jusqu'au moments ou vos ennemis seront vaincus
  • "Multijoueur" : via une connexion internet stable, vous bénéficierez de l'accès a des serveurs ou vous pourrez combattre contre d'autres personnes. Ces parties seront plus dures ou plus faciles a remporter étant donné que vous n'affronterez pas une intelligence artificielle mais une personne, de ce fait les décisions prises par vos ennemis ne seront pas toujours les meilleurs ce qui vous donnera des coups d'avance.

Développement[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Command and Conquer: Generals
Média Pays Notes
Computer Gaming World US 3/5[3]
Gamekult FR 7/10[4]
GameSpot US 89 %[5]
Jeuxvideo.com FR 16/20[6]
Joystick FR 8/10[7]
PC Gamer UK GB 85 %[8]
PC Gamer US US 77 %[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Command and Conquer: Generals for PC », GameSpot.
  2. a et b « Command and Conquer : Generals - Panorama », Gamekult.
  3. (en) Di Luo, « Command & Conquer: Generals », Computer Gaming World, no 225,‎ , p. 74-77 (ISSN 0744-6667).
  4. Ragal, « C&C Generals : L'ancêtre revient », sur Gamekult, .
  5. (en) Greg Kasavin, « Command & Conquer: Generals Review », sur GameSpot, .
  6. Romendil, « Test : Command And Conquer Generals », sur Jeuxvideo.com, .
  7. Monsieur pomme de terre, « Command & Conquer: Generals », Joystick, no 145,‎ , p. 90-95 (ISSN 1145-4806).
  8. (en) Ross Atherton, « Command & Conquer: Generals - Jingo », PC Gamer UK, no 120,‎ , p. 68-73 (ISSN 1351-3540).
  9. (en) William Harms, « Command and Conquer: Generals », PC Gamer US, vol. 10, no 5,‎ , p. 56-58 (ISSN 1080-4471).