Comic-Finance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Comic-Finance
Image illustrative de l’article Comic-Finance
Caricature de Louis Merton (d) en « une » du Comic-Finance du 7 août 1873

Pays France
Langue français
Périodicité Hebdomadaire
Format In-folio
Genre Presse satirique et financière
Prix au numéro 25 centimes
Date de fondation 15 octobre 1868
Date du dernier numéro 25 novembre 1937
Ville d’édition Paris

Directeur de publication Ernest Schrameck (d)
ISSN 2020-7611

Le Comic-Finance est un hebdomadaire financier et satirique illustré français, publié entre 1868 et 1937.

Histoire[modifier | modifier le code]

Caricature de Sergines (Comic-Finance, 25 décembre 1873)

Fondé en 1868, le Comic-Finance est dirigé jusqu'en 1911 par Ernest Schrameck (d), alias « Sergines »[1] (1844-1911).

Cet hebdomadaire paraissant le jeudi avait la particularité de publier des articles humoristiques ainsi que des caricatures d'hommes d'affaires en même temps que de sérieuses informations financières à destination des actionnaires[2].

Certaines des notices biographiques illustrées de charges parues dans le Comic-Finance ont été publiées en volume par son rédacteur en chef (Sergines, Silhouettes financières, 4 volumes, Paris, 1872-1874).[2].

En 1877, le tirage du Comic-Finance est estimé à 1 000 exemplaires d'après un rapport de police[3].

L'un des principaux collaborateurs du journal était Edmond Benjamin (d). En 1879, il quitte le Comic-Finance pour fonder La Finance pour rire, dont le bandeau et les vignettes sont illustrés par un autre ancien collaborateur du Comic-Finance, le dessinateur E. Doré[4].

Interrompue temporairement pendant la Guerre franco-allemande de 1870 et la Commune puis pendant la première Guerre mondiale, la publication du Comic-Finance devient bimensuelle ou mensuelle entre 1920 et 1937, date à laquelle la revue cesse de paraître[5].

Collaborateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliographie de la France, 2 février 1878, p. 57.
  2. a b et c Journal de Seine-et-Marne, 19 mars 1874, p. 4.
  3. Jean Bouvier, Les Rothschild : histoire d'un capitalisme familial, Bruxelles, éditions Complexe, 1992, p. 253.
  4. La Finance pour rire, 20 juillet 1912, p. 1.
  5. Catalogue de la BNF (cf. Liens externes).
  6. Comic-Finance, 2 janvier 1873, p. 2.
  7. La Liberté, 20 septembre 1888, p. 4.
  8. a b et c Grand-Carteret, p. 598.
  9. Le Gaulois, 24 avril 1869, p. 2.
  10. Comic-Finance, 30 septembre 1875, p. 1.
  11. Grand-Carteret, p. 639.
  12. Fils d'un bijoutier originaire de Smyrne, Édouard-Alexandre Farchi, artiste peintre, est né à Paris le 30 janvier 1853 (Archives de Paris, état civil du 11e arrondissement, registre des mariages de 1876, acte no 832 (vue 12 sur 31).
  13. Comic-Finance, 19 juin 1873, p. 1.
  14. Nathalie Lévy, La Bourse en 1890, Paris, 1890, p. 121.
  15. Grand-Carteret, p. 670.
  16. Comic-Finance, 5 juin 1873, p. 1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :