Come to Life

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Come to Life
Album de Natalie Imbruglia
Sortie
Enregistré 2008–2009
Londres (Grande-Bretagne)
Durée 38:14
Genre Pop rock, dance-pop
Format CD, digital[1]
Auteur (voir la liste des titres)
Producteur (voir la liste des titres)
Label Island Records, Malabar Records

Albums de Natalie Imbruglia

Singles

  1. Want
    Sortie : [2]

Notation des critiques

Score cumulé
Site Note
Metacritic 54/100 [3]
Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 4 étoiles sur 5 [4]
musicOMH 3.5 étoiles sur 5 [5]
Sputnikmusic 3/5 [6]
Yahoo! Music 6/10 étoiles [7]

Come to Life est le quatrième album de la chanteuse pop, rock australienne Natalie Imbruglia, sorti en .

Présentation[modifier | modifier le code]

L'album est lancé, pour la première fois, sur Island Records, le en Australie. Il est annoncé que sa sortie au Royaume-Uni serait retardée afin que Imbruglia puisse se concentrer sur ses fonctions de juge sur la version australienne de la franchise X Factor[8].

L'album est finalement mis à disposition au Royaume-Uni, le , par Amazon. Cependant, à cette date, l'album n'a pas reçu de version officielle au Royaume-Uni.

L'album n'est jamais sorti aux États-Unis, soit son premier à ne jamais être publié dans le pays, sur n'importe quelle plate-forme.

Écriture[modifier | modifier le code]

Si l'enregistrement de l'album commence en 2007, c'est en que le journal The Sun lance la rumeur d'une collaboration avec Chris Martin, du groupe britannique Coldplay, rumeur confirmée par Martin lui-même. Des personnes impliquées dans le processus d'enregistrement précisent qu'il a travaillé sur une « poignée de morceaux » avec Natalie Imbruglia[9],[10].

Chris Martin écrit la chanson Fun pour Natalie. « Quand il me l'a chantée, j'ai failli éclater en sanglots. Mais j'ai réussi à me contenir » précise-t-elle. « C'est la chose la plus folle - il l'a écrite, pas moi. Qui sait ce à quoi Chris pensait, il faudrait le lui demander. Mais j'ai trouvé que c'était une magnifique chanson d'amour »[11].

La chanson Lukas, produite par Brian Eno et Rik Simpson, est une des chansons non-retenues lors de l'enregistrement du quatrième album studio de Coldplay, Viva la Vida or Death and All His Friends. Chris Martin a exprimé des regrets vis-à-vis de Lukas car elle serait « la meilleure chanson que Coldplay n'ait jamais faite »[12],[13].

Martin a aussi participé à l'écriture de Want et Flirting, un morceau qui apparaît uniquement sur la version japonaise de l'album. « Coldplay compose tellement de morceaux, c'est assez incensé le nombre de chansons qu'ils ont, beaucoup d'entre elles restant inachevées parce que Chris Martin ressemble un peu à un génie fou », explique Imbruglia[11].

En , Imbruglia déclare, dans une interview, : « Je suis frustrée car j'aimerais produire davantage... C'est quelque chose qui me hante, mais je ne sais pas comment faire autrement. Et je ne suis pas motivée par l'argent, alors j'ai besoin de faire les choses bien. Je ressens les mêmes pulsions créatrices qu'au début de ma carrière... Il y a toujours beaucoup de profondeur avec les chansons... C'est toujours aussi fun et ça devient même rafraîchissant. J'ai essayé différentes choses - il y a plus de sons électroniques, ça me change, davantage de rythmes dance. Un sentiment de liberté et de confiance domine l'ensemble. C'est un peu moins introspectif... »[14],[15].

Réception[modifier | modifier le code]

Pour la critique, l'album « mêle noirceur, rythmes entraînants et ballades magnifiquement mélancoliques »[16].

Classements[modifier | modifier le code]

Come to Life entre dans le classement des albums australiens à la 67e place le , ce qui en fait l'album le moins performant d'Imbruglia à ce jour[17].

Il se vend 740 exemplaires dans sa première semaine de sortie[17]. Dans sa deuxième semaine, il tombe en 89e position, ne restant que deux semaines dans les 100 premiers.

En Suisse, l'album culmine à la 70e place le [18] et, en Italie, il se hisse en 42e position[19].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Producteur(s) Durée
1. My God Natalie Imbruglia, Crispin Hunt Ben Hillier 4:04
2. Lukas Guy Berryman, Jon Buckland, Will Champion, Chris Martin Brian Eno, Rik Simpson 3:50
3. Fun Berryman, Buckland, Champion, Martin Ken Nelson 4:22
4. Twenty Imbruglia, Sheppard Solomon Hillier 3:57
5. Scars Imbruglia, Jamie Hartman Simpson, Jon Hopkins, Leo Abrahams 3:32
6. Want Imbruglia, Kat Kourtney, Gary Clark, Martin Simpson 4:20
7. WYUT Imbruglia, Alain Johannes, Natasha Shneider Johannes 3:20
8. Cameo Imbruglia, Hillier, Dave McCracken McCracken, Hillier 3:13
9. All the Roses Imbruglia, Clark Hillier 3:29
10. Wild About It Imbruglia, Hillier, McCracken McCracken, Hillier 4:08
38:14
Titre bonus - Édition japonaise (Island Records, Malabar Records, )[20]
No Titre Auteur(s) Producteur(s) Durée
11. Flirting Imbruglia, Siddhartha Khosla Hillier 5:00
43:06
Titre bonus - Édition digitale iTunes[1]
No Titre Durée
11. Want (Blunt Laser Remix) 5:22
43:36
Titre bonus - Édition digitale iTunes (Bonus track version)[21]
No Titre Durée
11. Want (The Shapeshifters Nocturnal Mix) 6:48
45:02

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Écoute et téléchargement, « Natalie Imbruglia: Come to Life », sur iTunes.com, AppleStore (consulté le 2 septembre 2017)
  2. (en) « 'Want' Released On 28 September », sur NatalieImbruglia.com, (consulté le 2 septembre 2017)
  3. (en) « Come to Life by Natalie Imbruglia - Critic Reviews », sur Metacritic (consulté le 2 septembre 2017)
  4. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Natalie Imbruglia: Come to Life - AllMusic Review », sur AllMusic.com (consulté le 2 septembre 2017)
  5. (en) Christopher Monk, « Natalie Imbruglia – Come To Life - Album Reviews », sur musicOMH.com, (consulté le 2 septembre 2017)
  6. (en) Davey Boy, « Natalie Imbruglia: Come to Life - Review », sur Sputnikmusic, (consulté le 2 septembre 2017)
  7. (en) James Berry, Yahoo! Music (04/02/2010), « Natalie Imbruglia: Come To Life - Album Review » (version du 13 juin 2011 sur l'Internet Archive)
  8. (en) Daily Mail Reporter, « Natalie Imbruglia hits a high note as she entertains the crowd at Cannes Film Festival », sur Mail Online, Daily Mail, (consulté le 2 septembre 2017)
  9. (en) Undercover, Music-News.com (21/02/2009), « Natalie Imbruglia and Chris Martin Do it Together » (version du 23 février 2014 sur l'Internet Archive)
  10. (en) Andrew Fenton, HeraldSun.com (23/04/2009), « Natalie Imbruglia on Closed for Winter, and Chris Martin songs » (version du 26 avril 2009 sur l'Internet Archive)
  11. a et b (en) Kathy McCabe, Music Editor, « Coldplay's Chris Martin wrote Natalie Imbruglia's Daniel John's break-up song », sur The Daily Telegraph, (consulté le 2 septembre 2017)
  12. (en) « Coldplay regrets giving 'best song' to Natalie Imbruglia », sur News.com.au, News Corp Australia, (consulté le 2 septembre 2017)
  13. (en) « Coldplay’s Chris Martin regrets giving song to Natalie Imbruglia », sur NME.com, New Musical Express, (consulté le 2 septembre 2017)
  14. (en) Vicky Roach, « Natalie Imbruglia overcomes naked ambition in Closed For Winter », sur The Daily Telegraph, (consulté le 2 septembre 2017)
  15. (en) Sharon Verghis, « Natalie Imbruglia's dark beauty », sur smh.com, The Sydney Morning Herald, (consulté le 2 septembre 2017)
  16. (en) « Natalie Imbruglia news 'in brief' », Popjustice, (consulté le 22 septembre 2009)
  17. a et b (en) « Natalie Imbruglia's comeback a flop », sur The Daily Telegraph, (consulté le 2 septembre 2017)
  18. (en) « Natalie Imbruglia - Come To Life - Album Charts (Suisse) », sur Hitparade.ch, (consulté le 2 septembre 2017)
  19. (en) « Natalie Imbruglia - Come To Life - Album Charts (Italie) », sur Italiancharts.com, (consulté le 2 septembre 2017)
  20. (en) Come to Life sur Discogs et Come to Life sur MusicBrainz - Édition japonaise inclus 1 titre bonus (Island Records, Malabar Records, 14/10/2009)
  21. Écoute et téléchargement, « Natalie Imbruglia: Come to Life (Bonus Track Version) », sur iTunes.com, AppleStore, (consulté le 2 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]