Combiné nordique aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Combiné nordique aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2012
Description de l'image Nordic combined pictogram.svg.
Généralités
Sport Combiné nordique
Organisateur(s) CIO et FIS
Édition 1re
Lieu(x) Innsbruck, Drapeau de l'Autriche Autriche
Date
Nations 17
Participants 17
Disciplines 1
Épreuves 1
Site(s) Seefeld Arena
Igls, Seefeld, Drapeau de l'Autriche Autriche
Site web officiel site officiel

Palmarès
Vainqueur Drapeau de République tchèque Tomáš Portyk (CZE)
Deuxième Drapeau de Finlande Ilkka Herola (FIN)
Troisième Drapeau du Japon Go Yamamoto (JPN)

Navigation

L'épreuve de combiné nordique aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2012 a eu lieu sur le tremplin olympique au Seefeld Arena, à Seefeld, près d'Innsbruck en Autriche, le .

Le programme comprend qu'une seule épreuve qui rassemble 17 athlètes représentant 17 nations. L'épreuve est remportée par Tomáš Portyk devant Ilkka Herola et Go Yamamoto.

Les combinés ont également participé à une épreuve par équipes mixte de saut à ski, chaque équipe comprenant un sauteur, une sauteuse et un combiné.

Organisation[modifier | modifier le code]

Sites[modifier | modifier le code]

Deux tremplins de saut à ski en Autriche
Le HS 75 à gauche et le HS 109 à droite

La Seefeld Arena est un site composé du tremplin Toni Seelos, de 279 km de pistes de ski de fond ainsi que d'un pas de tir de biathlon[1]. Le tremplin Toni Seelos a accueilli l'épreuve du petit tremplin ainsi que l'épreuve de saut du combiné nordique lors des Jeux olympiques d'hiver de 1964 et de 1976 ainsi que les Championnats du monde de ski nordique 1985[2]. En 2010, le tremplin est détruit et remplacé par deux nouveaux tremplins de HS 75 et 109[3].

L'épreuve de ski de fond a lieu sur les pistes de la Seefeld Arena[1].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Calendrier de l'épreuve de combiné nordique[4]
Janvier 2012 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
Hommes Tremplin normal
       Entraînements        Jour de l'épreuve

Il y a eu également une compétition de saut à ski par équipe mixte, avec une équipe composée d'une femme, d'un homme et d'un athlète de combiné nordique[4]. Initialement prévu le [4], elle a finalement lieu le [5]. Les entrainements de cette épreuve ont eu lieu les 17, 18 et 19 janvier[4].

Format de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Les athlètes exécutent premièrement un saut sur le tremplin normal, HS 75, suivi d’une course de ski de fond de 10 km qui consiste à parcourir quatre boucles de 2,5 km[5],[6]. À la suite du saut, des points sont attribués pour la longueur et le style. Le départ de la course de ski de fond s'effectue selon la méthode Gundersen (1 point = 4 secondes), le coureur occupant la première place du classement de saut s’élance en premier, et les autres s’élancent ensuite dans l’ordre fixé. Le premier skieur à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve[6].

Athlètes[modifier | modifier le code]

Qualification[modifier | modifier le code]

Le nombre maximal d'athlètes possible est de 20[7]. L'Autriche en tant que pays hôte a eu le droit à une place comme les pays les mieux classés dans le Trophée Marc Holder lors des Championnats du monde juniors de ski nordique de la FIS 2011. Les 14 places restantes ont été distribuées aux pays qui ont été le mieux placés dans l’épreuve tremplin normal/5 km des Championnats du monde juniors de ski nordique 2011 de la FIS. Toutefois, trois places ont été inutilisées et celles-ci ont été allouées par la FIS aux CNO qui n'étaient pas encore qualifiés et qui en faisaient la demande, en tenant compte de la représentation internationale dans toutes les disciplines de la FIS aux JOJ. Le quota maximum est d'un athlète par nation[7].

Après la dernière ré-allocation des places, seuls 17 pays ont eu des places[8].

Pays qualifiés pour la compétition
Épreuve Date Lieu Places Qualifiés
Pays hôte - - 1 Drapeau : Autriche Autriche
Trophée Marc Holder lors des Championnats du monde juniors de ski nordique de la FIS 2011 27-30 janvier 2011 Drapeau : Estonie Otepää 4

Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : Slovénie Slovénie Drapeau : Norvège Norvège Drapeau : Italie Italie

Championnats du monde juniors
de ski nordique de la FIS 2011
27-30 janvier 2011 Drapeau : Estonie Otepää 12

Drapeau : Estonie Estonie Drapeau : Pologne Pologne Drapeau : Japon Japon Drapeau : Finlande Finlande Drapeau : États-Unis États-Unis Drapeau : Russie Russie Drapeau : France France Drapeau : Suisse Suisse Drapeau : Tchéquie République tchèque Drapeau : Canada Canada Drapeau : Ukraine Ukraine Drapeau : Biélorussie Biélorussie

Places restantes - - 3 Non utilisé
TOTAL 17

Athlètes sélectionnables[modifier | modifier le code]

Les comités olympiques peuvent sélectionner des athlètes nés entre le et le et qui ont participé à une compétition FIS ou une coupe continentale[7].

Favoris[modifier | modifier le code]

Le tchèque Tomáš Portyk qui a remporté une compétition en Alpen Cup en février 2011[9] fait partie des favoris[10]. Son objectif est de terminer troisième[11].

L'autrichien qui a allumé la vasque de la cérémonie d'ouverture[12], Paul Gerstgraser, est également attendu vu ses capacités en ski de fond[6],[13]. L'autrichien avait brillé lors du Festival olympique de la jeunesse européenne d'hiver 2011 tout comme Ilkka Herola[11],[14] qui est le troisième favori.

Récit de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Des skieurs de fond de dos dans une côte
Des skieurs de fond à l'échauffement sur la Seefeld Arena

La manche de saut s'est déroulé dans de bonnes conditions climatiques (vent nul mais températures inférieures à -15°)[15]. Tom Lubitz domine la manche de saut avec un saut de 78 m[15],[16]. Il termine devant le japonais Go Yamamoto qui a réalisé 75,5 m[17], Harald Johnas Riiber, Ilkka Herola et Tomas Portyk. Le russe, Roman Terekhin, a loupé son saut et il est 15e avant le fond[18].

Dans la course de fond, Tom Lubitz part avec 20 s d’avance sur ses poursuivants[15]. Tomáš Portyk part en cinquième position, avec 31 s de retard [19]. Un groupe de quatre athlètes (Tomáš Portyk, Tom Lubitz, Go Yamamoto et Ilkka Herola) se forment en tête[16]. Tom Lubitz se fait distancé dans le troisième tour[20]. Tomas Portyk attaque dans la dernière bosse et remporte l'épreuve devant Ilkka Herola et Go Yamamoto[16],[21]. Tomas Portyk réalise le second temps dans l'épreuve de fond ce qui lui a permis de remonter jusqu'à la première place[22]. Le meilleur temps de l’épreuve de fond a été réalisé par l'italien Raffaele Buzzi ce qui lui a permis de remonter de la 11e à la 5e place[22]. Le polonais, Michal Pytel, s'est évanoui lors de l'épreuve de fond ce qui l'a obligé à abandonner[15].

Podium[modifier | modifier le code]

Épreuve Or Argent Bronze
Individuel
résultats détaillés
Drapeau de République tchèque Tomas Portyk (CZE) 26 min 31 s 4 Drapeau de Finlande Ilkka Herola (FIN) 26 min 34 s 2 Drapeau du Japon Go Yamamoto (JPN) 26 min 39 s 9

Résultat détaillé[modifier | modifier le code]

L'épreuve est composée d'un saut à ski et d'une course de ski de fond de 10 km[23],[24]. (w) signifie que le coureur est parti dans la vague.

Résultats détaillés de la compétition
Rang Athlètes Pays Longueur (m) Points Différence de temps Temps Rang du
ski de fond
Retard final
Médaille d'or, Jeux olympiques 5 Tomas Portyk Drapeau : Tchéquie République tchèque 75,0 129,8 +min 31 s 26 min 0 s 4 2 26 min 31 s 4
Médaille d'argent, Jeux olympiques 4 Ilkka Herola Drapeau : Finlande Finlande 76,0 130,2 +min 29 s 26 min 5 s 2 3 +s 8
Médaille de bronze, Jeux olympiques 2 Go Yamamoto Drapeau : Japon Japon 75,5 132,5 +min 20 s 26 min 19 s 9 4 +s 5
4 1 Tom Lubitz Drapeau : Allemagne Allemagne 78,0 137,5 min 0 s 26 min 57 s 6 7 +26 s 2
5 11 Raffaele Buzzi Drapeau : Italie Italie 71,0 119,2 +min 13 s 25 min 50 s 4 1 +32 s 0
6 3 Harald Johnas Riiber Drapeau : Norvège Norvège 75,0 131,3 +min 25 s 27 min 5 s 0 8 +58 s 6
7 8 Kristjan Ilves Drapeau : Estonie Estonie 73,0 124,5 +min 52 s 26 min 50 s 9 6 +min 11 s 5
8 12 Paul Gerstgraser Drapeau : Autriche Autriche 70,0 116,8 +min 23 s 26 min 25 s 7 5 +min 17 s 3
9 7 Jan Kirchhofer Drapeau : Suisse Suisse 73,5 125,7 +min 47 s 27 min 52 s 8 9 +min 8 s 4
10 6 Luka Pintaric Drapeau : Slovénie Slovénie 72,5 125,8 +min 47 s 28 min 43 s 8 11 +min 59 s 4
11 9 Nathaniel Mah Drapeau : Canada Canada 72,0 122,6 +min 0 s 28 min 35 s 0 10 +min 3 s 6
12 14 Tom Balland Drapeau : France France 66,0 104,7 +min 11 s 28 min 52 s 7 12 +min 32 s 3 (w)
13 13 Colton Kissell Drapeau : États-Unis États-Unis 67,5 105,3 +min 9 s 29 min 11 s 6 15 +min 49 s 2 (w)
14 15 Roman Terekhin Drapeau : Russie Russie 58,5 85,2 +min 29 s 28 min 56 s 5 13 +min 54 s 1 (w)
15 17 Nikita Maladsou Drapeau : Biélorussie Biélorussie 52,0 66,1 +min 46 s 29 min 6 s 7 14 +min 21 s 3 (w)
16 16 Vitali Marchenko[25] Drapeau : Ukraine Ukraine 58,0 80,0 +min 50 s 30 min 28 s 1 16 +min 46 s 7 (w)
10 Michal Pytel Drapeau : Pologne Pologne 72,5 120,8 +min 7 s Abandon

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau : Tchéquie République tchèque 1 0 0 1
2 Drapeau : Finlande Finlande 0 1 0 1
3 Drapeau : Japon Japon 0 0 1 1
Total 1 1 1 3

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Discover the Innsbruck 2012 venues », sur olympic.org (consulté le 9 septembre 2014).
  2. (en) « Seefeld Arena », sur yog.codeon.at (consulté le 7 septembre 2014).
  3. (de) « Geschichte », sur seefeld-sports.at (consulté le 18 janvier 2014)
  4. a b c et d « Guide des athlètes », sur doc.rero.ch (consulté le 7 septembre 2014).
  5. a et b (en) « Livre des résultats », sur doc.rero.ch (consulté le 7 septembre 2014).
  6. a b et c (en) « Czech Tomas Portyk Win Men's Individual Nordic Combined Gold », sur boxscorenews.com (consulté le 7 septembre 2014).
  7. a b et c (en) [PDF] « QUALIFICATION SYSTEM - 1STWINTER YOUTH OLYMPIC GAMES IN 2012 - Nordic Combined »
  8. (en) [PDF] « Quota allocation as of December 12, 2011 »
  9. (en) « YOG Day Three Recap: Double Duty for the Double Hitters in Seefeld », sur fasterskier.com (consulté le 7 septembre 2014).
  10. (pl) « YOG w Insbrucku: Tomas Portyk zwycięża, Pytel zasłabł na trasie! », sur kombinacjanorweska.dbv.pl (consulté le 7 septembre 2014).
  11. a et b (cs) « Na "dětské" olympiádě vyhrál jediné české zlato: Uvidíme, co přinese čas », sur isport.blesk.cz (consulté le 7 septembre 2014).
  12. « Une cérémonie spectaculaire pour l'ouverture des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de 2012 ! », sur olympic.org (consulté le 7 septembre 2014).
  13. (hu) « Kékesi szuper volt a szuper-kombinációban », sur utanpotlassport.hu (consulté le 7 septembre 2014).
  14. (fi) « Nuorten Olympialaisiin 13 urheilijaa ESLU:n alueelta », sur eslu.fi (consulté le 7 septembre 2014).
  15. a b c et d (pl) « Innsbruck 2012: Michał Pytel zasłabł na trasie biegu w kombinacji norweskiej », sur eurosport.onet.pl (consulté le 7 septembre 2014).
  16. a b et c (en) « Tomas Portyk is the victor after a hard fought race - Innsbruck 2012 Men's Nordic Combined », sur olympic.org (consulté le 7 septembre 2014).
  17. (ja) « 【ユースオリンピック】ノルディック複合で山元選手が銅メダル! », sur joc.or.jp (consulté le 7 septembre 2014).
  18. (ru) « Дмитрий Дубровский: конечно, Терёхин выступил ниже своих возможностей », sur tramplin.perm.ru (consulté le 7 septembre 2014).
  19. « Médaille d’or de combiné nordique individuel pour le Tchèque Tomas Portyk après une remarquable performance en ski de fond », sur yog.codeon.at (consulté le 7 septembre 2014).
  20. (de) « Nordischer Kombinierer Tom Lubitz vergibt Medaillenchance », sur deutscherskiverband.de (consulté le 7 septembre 2014).
  21. « La montagne s'anime », Revue olympique,‎ (lire en ligne)
  22. a et b (ru) « Итоги первой зимней Юношеской Олимпиады », sur winterlife.ru (consulté le 7 septembre 2014).
  23. [PDF] (en) « Results », sur innsbruck2012.com
  24. [PDF] (en) « Results », sur innsbruck2012.com
  25. (en) Vitali Marchenko dans la base de données de la Fédération internationale de ski

Lien externe[modifier | modifier le code]