Combat du détroit de Tiran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le combat du détroit de Tiran est une bataille navale livrée en mer Rouge le , pendant la guerre des Six Jours. Le blocage du détroit de Tiran est un des éléments à l'origine de la guerre des Six Jours[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Le 23 mai, l'Égypte bloqua l'accès au détroit de Tiran aux navires israéliens (route du Sud essentielle à l'approvisionnement des Israéliens en pétrole et blocus du port d'Eilat), ce qui était sans précédent depuis les accords internationaux sur les droits de passage dans le détroit, signés en 1957 par 17 puissances maritimes. Israël considéra cela comme un casus belli. La tension dans la région glissait d'un relatif statu quo vers une guerre régionale.

Trois vedettes israéliennes Baglietto, la T 150 Ophir, la T 151 Shva et la T 152 Tarshish affrontent et repoussent plusieurs bâtiments égyptiens commandés par l'amiral Sheikh, et qui se proposaient de bombarder Eilat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « en acceptant la fermeture du détroit de Tiran, ce qui nous interdisait l’accès à la mer Rouge, cela devenait une capitulation ». Ariel Sharon, Entretiens intimes avec Uri Dan, éd. Michel Lafon, 2006, p. 63.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Stahl, « La Marine israélienne 1948-2006 », revue Navires et Histoire numéro 38, octobre-novembre 2006.
  • Pierre Razoux, « La marine israélienne d'hier à aujourd'hui », revue Marines et Forces navales, numéro 105, octobre-novembre 2006.