Comètes de Montrabé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour la série télévisée, voir Les Comètes (série télévisée d'animation).
Les Comètes de Montrabé
Casque de l'équipe Logo de l'équipe
Fondé en 1991
Couleurs Bleu, Gris et Rouge
                 
Stade Stade municipal Bastié, Montrabé
Président Yves Nolland
Siège 1 Impasse du Pel Rous
31 840 Seilh
Championnat Casque d'argent
Site web Site officiel du club

Les Comètes de Montrabé sont un club de football américain implanté à Montrabé, près de Toulouse, qui a vu le jour en 1991 à la suite d'une scission chez le club voisin des Ours de Toulouse.

Ils évoluent en Division 3 Casque d'Argent

L'histoire du Club[modifier | modifier le code]

La mise en orbite en 1991[modifier | modifier le code]

L’association les Comètes a été créée en 1991, le nom de l’association a été choisi en relation avec le développement technologique de la ville de Toulouse.

Le club des Comètes a été le premier club du grand sud ouest a obtenir un titre de champion de France de football américain (3e division «Casque de Bronze» en 1994).

Les Comètes obtiennent la montée en Elite (« Casque de Diamant ») pour la saison 1998 après seulement 5 saisons en Championnat de France.

Malheureusement relégué en seconde division à l’issue de cette saison l’association est confrontée à un problème de taille : la perte de ses infrastructures.

C’est le début d’une période difficile qui verra quand même l’équipe fanion devenir Championne grand sud ouest en 1999 et la victoire au tournoi « Grand Sud » de Marseille en 2000[1].

2000 - Création des Raptors de Bouloc[modifier | modifier le code]

En 2000 des éducateurs des Comètes ont formé une école de football américain sur Bouloc nommée : Les Raptors. Ce nouveau club orienté sur les jeunes a créé la première section minime de France et a formé deux joueurs de l’équipe de France Junior.

2002 - La "reprise" à Montrabé[modifier | modifier le code]

En 2002 la direction club est reprise par certains joueurs et l’équipe première retrouve le chemin des phases finales dans son nouveau stade de Montrabé. Les efforts du nouveau bureau sont récompensés par l’obtention du label fédéral « structuration » (1er niveau sur 4).

2008 - La fusion avec les Raptors de Bouloc[modifier | modifier le code]

En 2008, les Raptors intègrent l’association des Comètes.

Dès la fin de la première saison l’équipe fanion a atteint les quarts de finale du championnat de France et l’organisation s’est vue décernée le label « développement » (2nd niveau fédéral).

Depuis cette fusion et l'apport de matériel et de personnel, les Comètes sont présentes durablement en Division 3 et peuvent ainsi se permettre de penser à la montée en D2 Casque d'Or.

2011 - Changement de direction[modifier | modifier le code]

À la suite de la démission de leur président en fin de saison 2010-2011, le club repart sur un nouveau souffle mais avec les mêmes ambitions : la finale nationale et la montée en division supérieure[2].

Lors de la saison 2012-2013, les Comètes réalisent une "saison parfaite". c'est-à-dire que l'équipe a remporté tous ses matchs de saison régulière. Ils échoueront aux portes de la Deuxième Division en s'inclinant 45 à 12 face aux futurs champions, les Falcons de Bron-Villeurbanne[3].

2015 - la marée Bleu de retour[modifier | modifier le code]

Deux ans après leur défaite contre les Falcons de Bron-Villeurbanne , les Comètes réitères l'exploit avec une nouvelle saison parfaite , mais échoueront à nouveau aux portes de la 2éme Division face aux Futurs Champions de France , les Hurricanes de Montpellier.

2017 - Changement de Bureau[modifier | modifier le code]

En cette fin d'année sportive , nouvelles équipes au bureau des Comètes.

Deux joueurs , Yves Nolland ( Président ) et Frédéric Chaouat ( Vice-Président ) reprennent la relève du club et créent la 1ére section féminines des Comètes.

Sections par classe d'âge[modifier | modifier le code]

Le club des Comètes comporte 4 sections :

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]