Coloration à l'hématoxyline et à l'éosine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emphysema H and E.jpg

La coloration à l'hématoxyline et à l'éosine est une méthode de coloration de tissus très utilisée en histologie, notamment dans le cadre de diagnostiques médicaux.

C'est une coloration bichromatique qui se compose d’un colorant nucléaire, l’hématoxyline, et d’un colorant cytoplasmique, l’éosine. L’hématoxyline est un colorant cationique, dit également basique, qui a une affinité pour les éléments cellulaires chargés négativement (= anioniques ou acides) dits basophiles. Il colore notamment les noyaux en bleu/violet, en se fixant sur les acides nucléiques. A contrario, l’éosine est un colorant anionique, dit également acide, qui a une affinité pour les éléments cellulaires chargés positivement (= cationiques ou basiques) dits éosinophiles. Il colore le cytoplasme en rose et les autres éléments cellulaires basiques en rose/rouge plus ou moins vifs selon leur acidophilie[1].

En microscopie optique, on peut observer :

  • Les noyaux en bleu/violet ;
  • Les basophiles en pourpre ;
  • Le cytoplasme acidophile en rouge ;
  • Les muscles en rose foncé ;
  • Les érythrocytes en rouge cerise ;
  • Le collagène en rose pâle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hématoxyline éosine - Histalim » (consulté le 18 septembre 2015)