Color Out of Space

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Color Out of Space
Description de cette image, également commentée ci-après
The Colour Out of Space,
illustration de Paul Flanders[1]
Titre québécois La Couleur tombée du ciel
Réalisation Richard Stanley
Scénario Scarlett Amaris[2]
Richard Stanley
Musique Colin Stetson[2]
Acteurs principaux
Sociétés de production SpectreVision
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de la Malaisie Malaisie
Genre Science-fiction horrifique
Durée 111 minutes[2]
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Color Out of Space ou La Couleur tombée du ciel[3] au Québec, est un film de science-fiction horrifique américano-portugo-malaisien coécrit[2] et réalisé par Richard Stanley, sorti en 2019[4]. Il s'agit de l'adaptation de la nouvelle La Couleur tombée du ciel (The Colour Out of Space) de H. P. Lovecraft (1927) et du premier long métrage du réalisateur depuis son renvoi de son propre projet L'Île du docteur Moreau (The Island of Dr. Moreau, 1996)[5].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une météorite tombe dans une ville de la Nouvelle-Angleterre, ce qui va donner des effets catastrophiques dans la propriété des Gardner[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original et français : Color Out of Space
  • Titre québécois : La Couleur tombée du ciel
  • Réalisation : Richard Stanley
  • Scénario : Scarlett Amaris[2] et Richard Stanley, d’après la nouvelle La Couleur tombée du ciel (The Color Out of Space) de H. P. Lovecraft (1927)
  • Musique : Colin Stetson[2]
  • Direction artistique : Katie Byron
  • Décors : Sérgio Costa
  • Costumes : Patrícia Dória
  • Photographie : Steve Annis
  • Son : Olivier Blanc[2]
  • Montage : Brett W. Bachman
  • Production : Daniel Noah, Josh C. Waller, Lisa Whalen et Elijah Wood
Coproduction : Simão Cayatte, David Gregory et Mário Patrocínio
Production déléguée : Timur Bekbosunov, Johnny Chang, Stacy Jorgensen, Emma Lee, Elisa Lleras, Michael M. McGuire et Peter Wong

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En 2013, Richard Stanley annonce le projet du film lovecraftien — sur lequel il travaille depuis plusieurs années[8], en mettant une bande annonce[9] de preuve de concept en ligne. L’idée du scénario remonte en plein développement du court métrage The Mother of Toadsadaptation de la nouvelle américaine Mère des crapauds (Mother of Toads) de Clark Ashton Smith (1938), grand ami de H. P. Lovecraft — pour le film à sketches The Theatre Bizarre (2012)[10].

En , la société de production SpectreVision désire le produire avec une date prévue au début 2016[11]. L’un des producteurs Daniel Noah s’explique : « Lovecraft est le père ténébreux de l’horreur moderne, et nous recherchons une adaptation qui capture la véritable étendue de son effroi cosmique depuis des années. Richard Stanley est un sorcier de l’image à part entière, qui saura adapter sans filtre à l’écran, le talent de Lovecraft »[12].

En , on apprend que Stacy Jorgensen est productrice déléguée pour SpectreVision, ainsi que Timur Bekbosunov, Johnny Chang, Emma Lee et Peter Wong en tant que producteurs délégués pour ACE Pictures[5],[12]. Il ne s’agit pas du premier film adapté de la nouvelle signée H. P. Lovecraft, étant donné que le long métrage allemand Die Farbe de Huan Vu (2010) et le court métrage allemand La Couleur hors de l'espace (Color Out of Space) de Patrick Müller (2017) ont également vu le jour[13].

En , la distribution indépendante RLJE Films acquiert les droits du film[6].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , après de nombreux retards, il s’est avéré que Nicolas Cage est engagé à interpréter le rôle principal, et que le tournage a lieu au début 2019[14],[5]. En , la production révèle les acteurs dont Joely Richardson, Tommy Chong, Elliot Knight, Julian Hilliard et Q'orianka Kilcher[15].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commence le à Sintra[16], ainsi que la Casa do Artista[17] et la NOVA Medical School - Faculdade de Ciências Médicas (pt) à Lisbonne au Portugal, jusqu’au [7],[18].

Musique[modifier | modifier le code]

Connu pour la composition musicale pour Hérédité (Hereditary) d’Ari Aster (2018), une liste pour le festival international du film de Toronto confirme la présence du saxophoniste américain Colin Stetson en tant que compositeur du film[19],[20]. Le , le musicien poste un message sur son Twitter : « Je suis impatient que vous assistez tous à cette folie » (« I cannot wait for you all to see this madness »)[21].

Accueil[modifier | modifier le code]

Festivals et sorties[modifier | modifier le code]

Le film est sélectionné et est présenté en avant-première mondiale le au festival international du film de Toronto dans la section « Midnight Madness »[2],[4], ainsi qu’au Fantastic Fest dans la catégorie de « US Premiere » en fin de ce même mois[22].

En France, il est projeté en « hors compétition » le au Paris International Fantastic Film Festival[23] et le à la soirée d'ouverture du festival Hallucinations collectives 2020 (en compétition)[24].

Critiques[modifier | modifier le code]

Color Out of Space
Score cumulé
SiteNote
Metacritic66/100[25]
Rotten Tomatoes75 %[26]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

L'agrégateur de critiques Rotten Tomatoes recense un taux d'approbation de 75 % [26]. Sur Metacritic, le film obtient un score moyen de 66100, basé sur 7 critiques différentes[25].

Peter Kuplowsky, le programmateur de la section « Midnight Madness » au festival international du film de Toronto, s’explique que : « Stanley invoque sa sensibilité hallucinogène unique pour envelopper ses personnages attachants dans une terreur surréaliste et incrémentale. Au début, leur bonheur domestique est tranquillement chargé d'un courant sous-jacent de tension déconcertante, avant de finir par déborder en une terreur délirante et alimentée par l'acide » (« Stanley summons his uniquely hallucinogenic sensibilities to envelope his endearing characters in surreal, incremental dread. At first, their domestic bliss is quietly fraught with an undercurrent of unnerving tension, before eventually boiling over into delirious, acid-fuelled terror »)[2].

Le , Jonathan Barkan de Dread Central le décrit comme « magnifique, vibrant, terrifiant, Color out of Space est plein de créatures lovecraftiennes et d’infections cosmiques en abondance » (« Gorgeous, vibrant, and terrifying, Color Out of Space is packed with Lovecraftian creatures and cosmic infections galore »)[27]. Dennis Harvey de Variety voit cette « […] science-fiction horrifique sympathique, ébouriffée et délibérément exagérée […]. Adapter un Lovecraft est toujours difficile, malgré les efforts depuis des années » (« Cult director Richard Stanley's first narrative feature in decades is a fun, messy, deliberately over-the-top sci-fi horror and Lovecraft is always difficult to adapt, despite more attempts being made every single year »)[28].

Christopher Machell de CineVue le note trois sur cinq, en s’expliquant que « le film est une descente richement texturée, si ce n’est entièrement cohérente, dans la folie, l'horreur et l'angoisse technologique » (« […] filmmaker Richard Stanley’s latest is a richly textured, if not entirely coherent, descent into madness, body horror and technological anxiety »)[29].

Côté français, Cécile Mury du Télérama, pour elle, c’est « un nanar horrifique […] poisseux […] et un Nicolas Cage englué dans l’univers de Lovecraft »[30].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « McJade », sur Deviant Art (consulté le 1er septembre 2019).
  2. a b c d e f g h i j k l et m (en) « Color Out of Space », sur Festival international du film de Toronto (consulté le 20 août 2019).
  3. « La Couleur tombée du ciel », sur Cinoche.com, .
  4. a et b (en) Jeremy Kay, « Toronto unveils Midnight Madness, Discovery, TIFF Docs, Cinematheque », sur Screen Daily, (consulté le 20 août 2019).
  5. a b et c (en) Etan Vlessing, « Nicolas Cage Nabs Lead in Sci-Fi Thriller 'Color Out of Space' », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 20 août 2019).
  6. a et b (en) « Nicolas Cage’s ‘Color Out of Space’ Bought Ahead of Toronto Premiere », sur Variety, (consulté le 9 septembre 2019).
  7. a et b (pt) Rui Pedro Tendinha, « O filme de Nicolas Cage em Sintra tem hoje o plano final », sur Diário de Notícias, (consulté le 30 août 2019).
  8. (en) Clark Collis, « 'Hardware' director Richard Stanley to adapt H.P. Lovecraft story », sur Entertainment Weekly, (consulté le 1er septembre 2019).
  9. (en) « The Colour Out Of Space - Richard Stanley’s movie project pre-production teaser trailer », sur Vimeo, (consulté le 1er septembre 2019).
  10. (en) Trevor Parker, « Exclusive Interview: Richard Stanley on Lost Soul, Dr. Morau and The Color Out of Space », sur Coming Soon, (consulté le 1er septembre 2019).
  11. (en) « Richard Stanley's H.P. Lovecraft Flick COLOR OUT OF SPACE Is Happening! », sur Quiet Earth, (consulté le 20 août 2019).
  12. a et b (en) Dave McNary, « Nicolas Cage to Star in Horror Movie ‘Color Out of Space’ », sur Variety, (consulté le 20 août 2019).
  13. (en) Cole Gibson, « Color Out of Space First Image Revealed », sur The Nerd Stash, (consulté le 20 août 2019).
  14. (en) Ali Naderzad, « Richard Stanley is back in the saddle again, will direct 'Color out of space,' starring Nicolas Cage », sur Screen Comment, (consulté le 20 août 2019).
  15. (en) Brad Miska, « Nicolas Cage to Topline Richard Stanley’s ‘Colour Out of Space’! », sur Bloody Disgusting, (consulté le 20 août 2019).
  16. (pt) Rui Pedro Tendinha, « Premium Nicolas Cage esteve a filmar em Sintra como protagonista de H. P. Lovecraft », sur Diário de Notícias, (consulté le 30 août 2019).
  17. (pt) Dúlio Silva, « EXCLUSIVO: Nicolas Cage filma na Casa do Artista e INSTITUIÇÃO RECEBE DONATIVO », sur TV 7 Dias, (consulté le 30 août 2019).
  18. (en) « Color Out of Space - Film Locations », sur Internet Movie Database (consulté le 30 août 2019).
  19. (en) Calum Slingerland, « Colin Stetson Is Scoring a Nicolas Cage Film », sur Exclaim, (consulté le 30 août 2019).
  20. (en) « Colin Stetson Scoring Richard Stanley’s ‘Color Out of Space’ », sur Film Music Reporter, (consulté le 30 août 2019).
  21. (en) « I cannot wait for you all to see this madness », sur Twitter (consulté le 30 août 2019).
  22. a et b (en) « Color Out of Space », sur Fantastic Fest (consulté le 5 septembre 2019).
  23. « Color Out of Space », sur Paris International Fantastic Film Festival (consulté le 1er décembre 2019).
  24. « Color Out of Space », sur Hallucinations collectives (consulté le 1er septembre 2020)
  25. a et b (en) « Color Out of Space », sur Metacritic (consulté le 14 septembre 2019).
  26. a et b (en) « Color Out of Space (2019) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 14 septembre 2019).
  27. (en) Jonathan Barkan, « TIFF 2019: COLOR OUT OF SPACE Review – Gorgeous, Scary, Unhinged », sur Dread Central, (consulté le 9 septembre 2019).
  28. (en) Dennis Harvey, « Toronto Film Review: ‘Color Out of Space’ », sur Variety, (consulté le 9 septembre 2019).
  29. (en) Christopher Machell, « Toronto 2019: Color Out of Space review », sur CineVue, (consulté le 9 septembre 2019).
  30. Cécile Mury, « À Toronto, un Cluedo malin avec Daniel Craig, et un nanar horrifique avec Nicolas Cage », sur Télérama, (consulté le 14 septembre 2019).
  31. (es) « Color Out of Space », sur Festival international du film de Catalogne (consulté le 5 septembre 2019).
  32. (en) « The 2019 Fall Festival Awards », sur Film School Rejects (consulté le 7 novembre 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]