Colonzelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Colonzelle
Colonzelle
Église Saint-Pierre-ès-Liens de Colonzelle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Grignan
Intercommunalité Communauté de communes Enclave des Papes-Pays de Grignan
Maire
Mandat
Marc Roustan
2014-2020
Code postal 26230
Code commune 26099
Démographie
Gentilé Colonzellois, Colonzelloises
Population
municipale
552 hab. (2016 en augmentation de 15,72 % par rapport à 2011)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 23′ 38″ nord, 4° 54′ 04″ est
Altitude Min. 132 m
Max. 204 m
Superficie 6,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Colonzelle

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Colonzelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Colonzelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Colonzelle

Colonzelle est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, entre les villes de Montélimar et Nyons. Ses habitants sont appelés les Colonzellois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Grignan Rose des vents
Chamaret N Grillon
Vaucluse
O    Colonzelle    E
S
Montségur-sur-Lauzon Richerenches
Vaucluse

Colonzelle est accessible par la route départementale RD 471, entre Chamaret, à l'ouest, et Grillon, à l'est, ainsi que par la RD 231 depuis Richerenches, au sud.

Bordé par le Lez, la commune est également arrosée par l'Aulière, un de ses affluents. Le village de Colonzelle a pour communes limitrophes Grignan (26), Chamaret (26), Montségur-sur-Lauzon (26), Richerenches (84) et Grillon (84)[1]. Il est donc situé au cœur de la Drôme provençale qui encercle l'enclave des papes, îlot vauclusien dans la Drôme.

Reliefs environnant : la montagne de la Lance (1 338 m), à une vingtaine de kilomètres. En poursuivant vers le sud, on voit aussi le Mont Ventoux (1 911 m), et, au sud-est, les dentelles de Montmirail à environ 25 km[2]. Entre les deux derniers reliefs, la crête Saint-Amand (730 m).

Histoire[modifier | modifier le code]

La création du village remonte à l’époque antique, à partir du Ve siècle. Au Xe siècle, l’état monastique, à l’origine du développement de la ville, subit l’avènement du régime féodal.

C'est un prieuré bénédictin qui fut à l'origine du village actuel[3]. Il fut investi au XIIIe siècle par les Adhémar de Monteil[3].

Carte des environs de 1700 montrant Colonzelle dans le Comté de Grignan de Provence.

Colonzelle fit partie de la Baronnie de Grignan, érigée en Comté en 1558, et dépendant administrativement de la Provence du XIIIe siècle à la Révolution[4].

À la Renaissance, en , Brotin s’empara temporairement de la ville et de son château. Il commença par lever des contributions, puis il incendia les fermes. Cette révolte prit fin en janvier 1589. Mais vers 1620, les habitants de Colonzelle subirent à nouveau les invasions protestantes[5].

Dans l'inventaire du 24 février 1728 du château de Grignan, les avocats de la cour d'Aix (chargés de régler la difficile succession de François de Castellane Adhémar de Grignan, décédé le 30 décembre 1714, nous racontent « avoir été à Chamaret, en Dauphiné […], de là être passés à Colonzelle, en Provence […] et passés à Grillon, dans le Comtat venaissin »[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1971 En cours
(au 22 janvier 2015)
Marc Roustan[7] PS Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2016, la commune comptait 552 habitants[Note 1], en augmentation de 15,72 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
340386412527494542495553574
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
608626641599574570506504521
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
501436396329302318279288232
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
217234228285397432474477552
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Commerce[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'offre d'hébergement touristique à Colonzelle est centrée essentiellement sur les gîtes[12] et les chambres d'hôtes[13]. La commune, comme la région propose des lieux de visite, avec la proximité de Grignan, notamment.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Colonzelle dépend de l'académie de Grenoble. L'école maternelle de la commune accueille 42 enfants. La classe de CP (6 enfants), regroupé avec la grande section de la maternelle. Pour la suite de leurs études, les élèves se rendent à Chamaret[14].

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Sports et équipements sportifs[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre-ès-Liens de Colonzelle érigée au XIIe siècle, classé au titre des monuments historiques[15].
  • Église Notre-Dame-des-Lumières érigée au XVIIe siècle au hameau de Margerie.
  • Église commune de Colonzelle.
  • Ruines de l'enceinte du village fortifié médiéval, restaurées au XXe siècle.
  • Anciennes carrières de meules de moulins (entre Colonzelle et le hameau de Margerie, sur une falaise dominant le Lez, un sentier y menant). Ces carrières constituent un site intéressant[16].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. lion1906 - communes limitrophes
  2. « Distance à vol d'oiseau », sur voldoiseau.com (consulté le 21 septembre 2014).
  3. a et b Michel de la Torre, Drôme : le guide complet de ses 371 communes, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8).
  4. Grignan, 2000 ans d'histoire, Grignan, .
  5. Histoire du village
  6. Christian Trézin, Grignan. Du castellum au palais d'Apolidon : les mutations d'un château provençal (XIeXVIIIe siècles), Rennes, PUR, , 454 p. (ISBN 978-2-7535-2822-2, présentation en ligne).
  7. Colonzelle sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 22 janvier 2015).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. Gîtes à Colonzelle
  13. chambres d'hôtes à Colonzelle
  14. école maternelle
  15. Notice no PA00116919, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Le circuit des pierres à pain » (consulté le 21 septembre 2014).