Colonne di San Lorenzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Milan
Cet article est une ébauche concernant Milan.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Colonne di San Lorenzo
Colonneslorenzo.jpg
Présentation
Style
Architecture antique
Construction
Destination initiale
Colonnade d'un monument antique, puis atrium de la basilique Saint-Laurent
Géographie
Pays
Région
Commune
Adresse
Corso di Porta Ticinese
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Lombardie
voir sur la carte de Lombardie
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Italie
voir sur la carte d’Italie
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Milan
voir sur la carte de Milan
Red pog.svg

Les Colonne di San Lorenzo, ou Colonnes de Saint-Laurent, sont les ruines romaines les plus célèbres de Milan, en Italie. Il s'agit d'une place, située en face de la Basilique Saint-Laurent de Milan, bordée à l'ouest par une rangée de colonnes provenant à l'origine d'un temple ou de thermes publics du IIe siècle. Ces colonnes furent élevées à leur emplacement actuel au IVe siècle.

Au sud de la colonnade se dresse la Porta Ticinese, partie de l'enceinte médiévale milanaise, et dont la structure comprend plusieurs blocs de marbre antiques.

Restauration[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1935, l'espace entre la basilique et les colonnes étaient totalement construit : d'anciennes maisons prenaient appuis sur la façade même de l'église, qui était cernée par diverses constructions. Malgré des projets de préservation de cet ensemble historique, les rénovations urbaines amenèrent à la démolition des habitations, d'où l'isolement actuel des colonnes vis-à-vis de l'église.

Les bombardements de la Seconde Guerre mondiale entraînèrent de nouvelles destructions, à l'arrière de l'église, isolant de fait complètement la basilique Saint-Laurent et ses dépendances.

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]