Colonisation de Callisto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue d'artiste d'une base sur Callisto, dessinée par la NASA.

La colonisation de Callisto fait référence à la possibilité d'une présence humaine permanente sur la surface de cette lune.

En 2003, la NASA effectua une étude théorique appelée "Human Outer Planets Exploration" (HOPE - Exploration humaine des planètes externes) concernant l'exploration humaine du système solaire externe.

L'étude s'est plus particulièrement intéressée à Callisto, une lune de Jupiter[1]. Le plan prévoyait la construction d'une base à la surface de Callisto qui produirait du combustible afin de mener l'exploration ultérieure du reste du système solaire[2]. Le choix s'est porté sur Callisto pour deux raisons: la première est sa faible exposition à la ceinture de radiations de Jupiter et la seconde sa stabilité géologique. Une base y permettrait d'explorer par la suite Europe et pourrait servir de station de ravitaillement jovienne pour des vaisseaux allant explorer les régions plus externes du système solaire[1]. Ces vaisseaux effectueraient un fly-by à faible altitude de Jupiter après avoir quitté Callisto afin d'utiliser l'assistance gravitationnelle de cette planète pour se propulser[1].

Réalités[modifier | modifier le code]

Callisto est une des quatre lunes galiléennes de Jupiter, et la troisième plus grande lune du système solaire.

  • La température de surface (moyenne): 134 K ± 11K
  • Vitesse de libération: 2,440 km/s
  • Gravité superficielle équatoriale: 1.235 m/s2 (0,126 g)
  • Atmosphère:
    -Pression à la surface: 7.5 pbar
    -Composition: ~4 x 108 cm-3 dioxyde de carbone jusqu'à 2 × 1010 cm-3 oxygène moléculaire (O2)

Références[modifier | modifier le code]