Colombine d'Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chalcophaps stephani

Chalcophaps stephani
Description de cette image, également commentée ci-après
Peinture d'une colombine d'Étienne (en bas) avec un Trugon terrestre (en haut)
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Columbiformes
Famille Columbidae
Genre Chalcophaps

Nom binominal

Chalcophaps stephani
Pucheran, 1853

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Colombine d'Étienne (Chalcophaps stephani) est une espèce d'oiseaux appartenant à la famille des Columbidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure 24 à 25 cm pour une masse de 120 à 130 g.

Il a le dos et les épaules brun rouge, les ailes vertes et la queue brune. Le front est marqué d'une tache blanche chez le mâle et grise chez la femelle. Les iris sont brun foncé. Le bec est rouge orangé. Les pattes sont rouge pourpre.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se rencontre en Indonésie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et aux Salomon.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau fréquente les forêts intérieures humides sempervirentes et les forêts littorales plus sèches, les lisières et les plaines. Il est répandu jusqu'à 700 m d'altitude et plus exceptionnellement jusqu'à 1 200 m.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cet oiseau s'alimente surtout au sol de graines, de fruits et de quelques invertébrés.

Comportement[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre le plus souvent seule, parfois en couples ou en petits groupes.

Nidification[modifier | modifier le code]

Le nid est souvent construit près du sol. Il est constitué de brindilles surmontées de feuilles mortes et de divers débris végétaux. La femelle y pond deux œufs de couleur crème. L'incubation dure 14 à 16 jours.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par trois sous-espèces :

  • Chalcophaps stephani mortoni Ramsay, 1882 des îles Salomon ;
  • Chalcophaps stephani stephani Pucheran, 1853 de Nouvelle-Guinée ;
  • Chalcophaps stephani wallacei Bruggemann, 1877 de Sulawesi et Sula.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Prin J. & G. (1997) Encyclopédie des Colombidés. Éditions Prin, Ingré, 551 p.