Colombey les Deux Églises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Colombey-les-Deux-Églises)

Colombey les Deux Églises
Colombey les Deux Églises
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Chaumont
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Chaumont, du Bassin Nogentais et du Bassin de Bologne Vignory Froncles
Maire
Mandat
Pascal Babouot
2020-2026
Code postal 52330
Code commune 52140
Démographie
Gentilé Colombéens
Population
municipale
711 hab. (2018)
Densité 8,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 13′ 27″ nord, 4° 53′ 12″ est
Altitude Min. 239 m
Max. 395 m
Superficie 83,84 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Châteauvillain
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Colombey les Deux Églises
Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Colombey les Deux Églises
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Colombey les Deux Églises
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Colombey les Deux Églises
Liens
Site web colombey-les-deux-eglises.com

Colombey les Deux Églises est une commune française située dans le département de la Haute-Marne en région Grand Est.

De statut administratif commune nouvelle, elle est née le de la fusion de l'ancienne commune de Colombey-les-Deux-Églises et de la commune de Lamothe-en-Blaisy, les deux ayant pris alors le statut de commune déléguée[1].

C'est sur le territoire de l'ancienne commune du même nom que le général de Gaulle possédait sa résidence de La Boisserie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Limitrophe du département de l'Aube, elle est située sur la D 619 qui relie Chaumont (22,6 km au sud-est) à Troyes (60,8 km à l'ouest). La gare la plus proche est Bar-sur-Aube, desservie par certains Intercités de la ligne Paris-Troyes-Chaumont-Belfort-Mulhouse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Le village de Colombey-les-Deux-Eglises niché au pied du lieu-dit "La Montagne" dominé par la Croix de Lorraine du Mémorial Charles-de-Gaulle.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Colombey les Deux Églises est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sous la Révolution française, de l'an II et jusqu'en l'an X, la commune prend le nom de Colombey-la-Montagne[7]. L'étymologie du terme Colombey s'explique par le latin columbarium (colombier).

La dénomination « deux églises » destinée à la différencier de ses nombreux homonymes, s’expliquait par la présence de deux édifices religieux sur son territoire :

  • l'ancien prieuré Saint-Jean-Baptiste (à une seule nef) fondé vers 1100, dépendant de l’abbaye de Cluny. Après la Révolution, le prieuré fut vendu comme bien national et transformé en maison d'habitation par ses nouveaux propriétaires. De nos jours, seule son abside est encore visible ;
  • l'église Notre-Dame-en-son-Assomption est l'église paroissiale encore utilisée pour le culte. Elle possède un chœur de la fin du XIe, une abside du XVIIIe, une chapelle de la Vierge et de Saint-Nicolas du XVIe, une nef et des bas-côtés du XVIIIe, statues en pierre polychrome et bois doré du XVIIe au XIXe siècle. Lorsqu'il assistait à la messe, le général de Gaulle occupait le 7e banc à droite[8].

Il est à noter que la graphie de l'ancienne commune Colombey-les-Deux-Églises n'est pas identique à celle de la nouvelle commune « Colombey les Deux Églises »[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes.

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Colombey-les-Deux-Églises
(siège)
52140 CA du Pays Chaumontais 73,63 352 (2018) 4,8
Argentolles 52018 CA du Pays Chaumontais 7,97 39 (2018) 4,9
Biernes 52049 CA du Pays Chaumontais 4,7 42 (2018) 8,9
Blaise 52052 CA du Pays Chaumontais 16,69 82 (2018) 4,9
Champcourt 52100 CA du Pays Chaumontais 8,29 55 (2018) 6,6
Harricourt 52238 CA du Pays Chaumontais 6,64 47 (2018) 7,1
Lamothe-en-Blaisy 52262 CA du Pays Chaumontais 10,21 57 (2018) 5,6
Lavilleneuve-aux-Fresnes 52279 CA du Pays Chaumontais 2,41 22 (2018) 9,1
Pratz 52404 CA du Pays Chaumontais 6,4 15 (2018) 2,3

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours
(au 26 juillet 2020)
Pascal Babouot LR Maire
Réélu pour le mandat 2020-2026

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 711 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017 2018
729723714711
(Sources : Insee à partir de 2015[10].)

Économie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 30 novembre 2016 portant création de la commune nouvelle de Colombey les Deux Eglises, publié au Journal Officiel du , sur legifrance.gouv.fr, consulté le .
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 29 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Colombey-les-Deux-Églises », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 4 janvier 2013).
  8. Source des informations de cet historique : Harmonies haut-marnaises.
  9. Code officiel géographique donnant la liste officielle des noms des collectivités territoriales de la France, édition 2017, [lire en ligne].
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016, 2017 et 2018.