Colomban MC-10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Colomban MC-10
Image illustrative de l'article Colomban MC-10

Type Avion de tourisme
Motorisation
Moteur zlin 90 cm3
Dimensions
Envergure 4,90 m
Longueur 3,90 m
Hauteur 1,20 m
Surface alaire 3,1 m2
Nombre de places 1
Masses
Masse à vide 78 kg
Masse maximum 170 kg
Performances
Décollage 120 m
Vitesse maximale (VNE) 285 km/h (caréné)
Vitesse de décrochage 72 km/h

Le Colomban MC-10 (aussi appelé « Cricri ») est un avion bimoteur ultra-léger, conçu par Michel Colomban.

Présentation[modifier | modifier le code]

En 1973, lorsque ce dernier se lance dans la conception du Cricri, personne ne croit à son projet. Il est vrai que cet avion tient plus du modèle réduit que de l’avion de tourisme, tout en affichant de grandes ambitions pour l’époque : 200 km/h avec seulement 30 ch.

Les performances de cet avion viennent de sa conception, en particulier de sa légèreté : le pilote est plus lourd que l’avion lui-même. Pour cela l’utilisation des matériaux doit être judicieuse : le métal pour les longerons et le recouvrement des ailes, puis l’utilisation de nouveaux matériaux tels que le Klegecell (mousse de polychlorure de vinyle) pour faire les nervures.

Cette petite machine est capable de passer toute la voltige de base.

French Electric Aircraft MC15E Cri-Cri
MC15E Cricri électrique de Hugues Duval

En 2010, le Cricri E-Cristaline de Hugues Duval est équipé de moteurs électriques de la société française Electravia de même puissance que les moteurs thermiques. L'appareil a établi le record du monde de vitesse pour avions électriques avec 262 km/h[1] le 5 septembre 2010 lors du meeting de Pontoise, puis 283 km/h[2] lors du Salon du Bourget 2011. Ce Cricri électrique MC15E peut voler environ 25 minutes avec ses batteries lithium-polymère de kWh. Ce Cricri exceptionnel participe à des meetings aériens, comme celui de Cergy-Pontoise, celui de Roanne[3] ou celui de la Ferté-Alais, en établissant des records et en présentant la fameuse « Navette bretonne » : le Broussard « Groupe Tranchant » porte le Cricri électrique E-Cristaline sur son cockpit pour le décollage, puis le Cricri se sépare du Broussard en vol et évolue à ses côtés, pour la plus grande joie du public.

Le 16 septembre 2012 le record de vitesse a été battu lors du meeting aérien de Coulommiers par Dominique Bonnaire à bord de son Cri-Cri jet F-PCLF. Le Cri-Cri volait à 293 km/h.

Traversée de la manche[modifier | modifier le code]

Le 9 juillet 2015, largué entre Calais et Douvres par sa navette (Broussard) et piloté par Hugues Duval, le Cricri se lance vers l'Angleterre, fait demi-tour au dessus de Douvres et traverse la Manche en 17 minutes[4]. Le lendemain, c'est l'E-Fan d'Airbus qui décolle par ses propres moyens de Lydd, dans le Kent, pour rejoindre l’aéroport de Calais - Dunkerque[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Son surnom « Cricri » vient du prénom d'une des filles de Michel Colomban, Christine.

  • La structure de l'avion est en aluminium ;
  • Les deux moteurs développent 15 ch chacun pour une vitesse maximale de 220 km/h en version thermique (283 km/h en version électrique) ;
  • Allongement : 7,74 ;
  • Charge alaire : 55 kg/m2 ;
  • Facteurs de charge : +6.0 g, -3,0 g.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]