Colline aux Oiseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Colline aux Oiseaux
Image illustrative de l'article Colline aux Oiseaux
La roseraie et la colline en arrière-plan
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Caen
Quartier La Folie Couvrechef
Superficie 17 ha
Cours d'eau Lac artificiel
Histoire
Création 1994
Caractéristiques
Type Parc floral et paysager
Lieux d'intérêts Roseraie
Labyrinthe végétal
Gestion
Fréquentation 388 794 visiteurs (2003)
Lien Internet Site de la ville de Caen
Localisation
Coordonnées 49° 11′ 52″ nord, 0° 23′ 30″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Basse-Normandie

(Voir situation sur carte : Basse-Normandie)
La Colline aux Oiseaux

La colline aux oiseaux de Caen est un espace vert de 17 hectares situé au nord du boulevard périphérique de la ville, dans le quartier de la Folie Couvrechef et à proximité immédiate du Mémorial pour la paix. Il a été inauguré en 1994.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1923, la municipalité achète un terrain au sud du hameau de la Folie afin d'y implanter une décharge[1]. Pendant cinquante ans, les ordures ménagères de la ville y sont déchargées et deux collines de 35 et 25 mètres se forment progressivement[1]. Après la Seconde Guerre mondiale, de nouveaux quartiers, comme le Chemin Vert ou la Folie-Couvrechef, sont créés dans la périphérie de Caen afin de faire face à une importante croissance démographique et la décharge se trouve bientôt aux portes de la ville[2]. En , l'incinérateur de déchets de Colombelles est mis en service[3] et Franck Duncombe, nommé en 1971 maire-adjoint à l’environnement, décide de transformer l'ancienne décharge, rendue inutile par ce nouvel équipement, en jardin public.

Le site est finalement inauguré en 1994 à l'occasion de la commémoration du 50e anniversaire du Débarquement[1]. La valorisation originale et réussie en fait un lieu privilégié par les familles. Le parc est prolongé à l'est par la vallée du Mémorial, espace vert aménagé dans d'anciennes carrières de pierre de Caen.

Composantes[modifier | modifier le code]

  • Le parc animalier (races domestiques régionales)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [Ville de Caen http://www.ville-caen.fr/DevDurable/Espacesverts/colline/index.asp]
  2. La France défigurée, 12 mars 1972 [vidéo]
  3. Rémy Desquesnes, Caen 1900-2000 : un siècle de vie, Fécamp, Éditions des Falaises, 2001, p. 193

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :