Collection Terre humaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Collection Terre Humaine)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Derniers Rois de Thulé de Jean Malaurie

Terre Humaine est une collection des éditions Plon, créée en février 1954 par Jean Malaurie. Terre Humaine a publié à ce jour une centaine de titres, dont une vingtaine au moins sont considérés, dans le monde, comme de grands classiques de la l'anthropologie et de l'ethnologie.

Historique[modifier | modifier le code]

La collection proposée par Jean Malaurie aux éditions Plon s'ouvre en 1955 avec son ouvrage Les derniers rois de Thulé, consacré aux Inuits. Eusuite, le rythme de publcation sera, en moyenne, de deux titres par an.

En 2005, pour le cinquantenaire de la parution du premier ouvrage, la Bibliothèque nationale de France organise une exposition : Terre humaine. Louons maintenant les grands hommes, ainsi qu'un colloque[1]. À cette occasion, plusieurs ouvrages sont publiés[2].

Esprit de la collection[modifier | modifier le code]

Jean Malaurie[réf. souhaitée] a voulu donner la parole aux minorités, aux « populations de culture orale, dont la parole est confisquée », faire une place au récit à la première personne, accueillir des textes « sans souci de classe, de discipline et de clocher ». « J'ai voulu casser la barrière entre ceux qui savent et les autres, rendre le bonheur de comprendre accessible à tous. Et rétablir cette part de sensibilité première, cette vérité du "je" et de l'intime si méprisée de nos savants au nom de l'objectivité scientifique. »

« Je ne veux pas que l'Histoire soit une addition de ghettos, mais de rencontres[3]. » Et, dans cet esprit, il a ouvert sa collection à des ouvrages d'explorateurs et d'ethnologues, à des témoignages des milieux paysans et ouvriers, à des œuvres de la tradition orale, à des textes peu connus de grands auteurs comme Zola, Ramuz ou Segalen, à des livres de combat ou d'indignation

Les tirages de Terre Humaine[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Tandis que la plupart des auteurs de la collection vendent plus de 10 000 exemplaires, certains titres ont connu des tirages de plus d'un million d'exemplaires : Tristes Tropiques, Les Derniers Rois de Thulé et Le Cheval d'Orgueil. À plus de 500 000 exemplaires, on trouve L'été grec et Toinou. Les Poilus et Les Naufragés se sont écoulés à plus de 100 000 exemplaires.

Liste de titres parus dans la collection[modifier | modifier le code]

La Chute du Ciel de Bruce Albert et Davi Kopenawa
Les Immémoriaux de Victor Segalen
  • Jean Malaurie, Les Derniers rois de Thulé. Avec les Esquimaux Polaires face à leur destin, 1955 (1989).
  • Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques, 1955.
  • Victor Segalen, Les Immémoriaux, 1956 (1993); or. 1907.
  • Georges Balandier, Afrique ambiguë, 1956.
  • Don C. Talayesva, Soleil hopi. L'autobiographie d'un Indien Hopi, 1957 (1983).
  • Francis Huxley, Aimables sauvages. Chronique des Indiens Urubu de la forêt amazonienne, 1960; or. 1956.
  • René Dumont, Terres vivantes. Voyages d'un agronome autour du monde, 1961.
  • Margaret Mead, Mœurs et sexualité en Océanie, 1963, I y II; or. 1928 y 1935.
  • Mahmout Makal, Un village anatolien. Récit d’un instituteur paysan (Turquie), 1963 (1985); or. 1949.
  • Georges Condominas, L’exotique est quotidien. Sar Luk (Vietnam central), 1966 (1977).
  • Robert Jaulin, La mort Sara. L’ordre de la vie ou la pensée de la mort au Tchad, 1967.
  • Jacques Soustelle, Les quatre soleils. Souvenirs et réflexions d'un ethnologue au Mexique, 1967 (1982).
  • Theodora Kroeber, Ishi. Testament du dernier Indien sauvage de l’Amérique du Nord, 1968 (1987); or. 1961.
  • Ettore Biocca, Yanoama. Récit d'une jeune femme brésilienne enlevée par les Indiens, 1968; or. 1965.
  • Mary F. Smith y Baba Giwa, Baba de Karo. L'autobiographie d'une musulmane haoussa du Nigeria, 1969 (1983); or. 1954.
  • Richard Lancaster, Piegan. Chronique de la mort lente. La réserve indienne des Pieds-Noirs, 1970; or. 1966.
  • William H. Hinton, Fanshen. La Révolution communiste dans un village chinois, 1971; or. 1966.
  • Ronald Blythe, Mémoires d’un village anglais. Akenfield (Suffolk), 1972 (1993); or. 1969.
  • James Agee y Walker Evans, Louons maintenant les grands hommes. Trois familles de métayers en 1936 en Alabama, 1972 (2002).
  • Pierre Clastres, Chronique des indiens guayaki. Ce que savent les Aché, chasseurs nomades du Paraguay, 1972 (1985).
  • Selim Abou, Liban déraciné. Autobiographies de quatre Argentins d'origine libanaise, 1972.
  • Francis A. J. Ianni, Des affaires de famille. La mafia à New York. Liens de parenté et contrôle social dans de crime organisé, 1973; or. 1972.
  • Gaston Roupnel, Histoire de la campagne française, 1974; or. 1932.
  • Tawfiq al-Hakim, Un substitut de campagne en Égypte. Journal d’un substitut de procureur égyptien, 1974; or. 1942.
  • Bruce Jackson, Leurs prisons. Autobiographies de prisonniers et d'ex-détenus américains, 1975; préface de Michel Foucault.
  • Pierre Jakez Hélias, Le Cheval d'orgueil. Mémoires d’un breton du pays bigouden, 1975 (1985).
  • Jacques Lacarrière, L'Eté grec. Une Grèce quotidienne de quatre mille ans, 1976 (1993).
  • Adélaïde Blasquez, Gaston Lucas, serrurier. Cronique de l’anti-héros, 1976.
  • Tahca Ushte y Richard Erdoes, De mémoire indienne, La vie d'un Sioux, voyant et guérisseur, 1977 (1985).
  • Luis González, Les barrières de la solitude. Histoire universelle de San José de Gracia, village mexicain, 1977 (1982); or. 1968-1972.
  • Jean Recher, Le grand métier. Journal d’un capitaine de pêche de Fécamp, 1977 (1983).
  • Wilfred Thesiger, Le désert des déserts. Avec les Bédouins, derniers nomades de l’Arabie du Sud, 1978 (1983); or. 1959.
  • Josef Erlich, La flamme du Shabbath. Le Shabbath, moment d’éternité, dans une famille juive polonaise, 1978; or. 1970.
  • C.-F. Ramuz, La pensée remonte les fleuves. Essais et réflexions, 1979; or. 1927-1949, préface de J. Malaurie.
  • Antoine Sylvère, Toinou. Le cri d’un enfant auvergnat (Pays d’Ambert), 1980, préface de P. J. Hélias.
  • Eduardo Galeano, Les veines ouvertes de l'Amérique latine. Une contre-histoire, 1981 (1991); or. 1971.
  • Eric de Rosny, Les yeux de ma chèvre. Sur les pas des maîtres de la nuit en pays Douala (Cameroun), 1981 (1984).
  • Amicale d’Oranienburg-Sachsenhausen, Sachso. Au cœur du système concentrationnaire nazi, 1982.
  • Pierre Gourou, Terres de bonne espérance. Le monde tropical, 1982.
  • Wilfred Thesiger, Les Arabes des marais. Tigre et Euphrate, 1983 (1991).
  • Margit Gari, Le vinaigre et le fiel. La vie d'une paysanne hongroise, 1983 (1989).
  • Alexander Alland, La danse de l’araignée. Un ethnologue américain chez les Abron (Côte d'Ivoire), 1984.
  • Bruce Jackson y Diane Christian, Le quartier de la mort. Expier au Texas, 1985; or. 1980.
  • René Dumont, Pour l’Afrique, j’accuse. Le Journal d’un agronome au Sahel en voie de destruction, 1986 (1993).
  • Émile Zola, Carnets d'enquêtes. Une ethnographie inédite de la France, 1987.
  • Colin Turnbull, Les Iks. Survivre par la cruauté (Nord Ouganda), 1987; or. 1972.
  • Bernard Alexandre, Le Horsain. Vivre et survivre en pays de Caux, 1988.
  • Andreas Labba, Anta. Mémoires d’un lapon (Suède), 1989; or. 1966.
  • Michel Ragon, L’accent de ma mère. Une mémoire vendéenne, 1989, or. 1980.
  • François Leprieur, Quand Rome condamne. Dominicains et prêtres-ouvriers, 1989.
  • Robert F. Murphy, Vivre à corps perdu. Le témoignage et le combat d’un anthropologue paralysé, 1990 (1987).
  • Pierre Jakez Hélias, Le quêteur de mémoire. Quarante ans de recherche sur les mythes et la civilisation bretonne, 1990.
  • Jean Duvignaud, Chebika, seguido de Retour à Chebika. Changements dans un village du Sud tunisien, 1991; or. 1968.
  • Laurence Caillet, La maison Yamazaki. La vie exemplaire d'une paysanne japonaise devenue chef d’une entreprise de haute coiffure, 1991.
  • Augustin Viseux, Mineur de fond. Fosses de Lens. Soixante ans de combat et de solidarité, 1991.
  • Mark Zborowski y Elisabeth Herzog, Olam. Dans le shtetl d'Europe centrale, avant la Shoah, 1992; or. 1951.
  • Ivan Stoliaroff, Un village russe. Récit d’un paysan de la région de Voronej. 1880-1906, 1992; or. 1986.
  • Angelo Maria Ripellino, Praga magica. Voyage initiatique à Prague, 1993; or. 1973.
  • Philippe Descola, Les lances du crépuscule. Relations Jivaros (Haute-Amazonie), 1994.
  • Jean y Huguette Bézian, Les grandes heures des moulins occitans. Paroles de meuniers, 1994.
  • Viramma, Une vie paria. Le rire des asservis (Pays Tamul, Inde du Sud), 1995.
  • Dominique Fernandez, La perle et le croissant. L’Europe baroque de Naples à Saint-Pétersbourg, 1995; photos de Ferrante Ferranti.
  • Claude Lucas, Suerte. L’exclusion volontaire, 1996.
  • Kenn Harper, Minik, L’Esquimau déraciné, 1997; or. 1986, prefacio de J. Malaurie.
  • Hillel Seidmann, Du fond de l’abîme. Journal du ghetto de Varsovie, 1998; or. 1946.
  • Jean Malaurie, Hummocks: 1. De la pierre à l’homme, Nord-Groenland; Arctique central canadien; 2. Alaska, avec les chasseurs de baleine, Mer de Béring; Tchoukotka (Sibérie), aux origines mitiques des Inuit, 1999.
  • Roger Bastide, Le candomblé de Bahia (Brésil). Rite Nagô, 2000; or. 1958.
  • Jean Cuisenier, Mémoires des Carpathes. La Roumanie millénaire: un regard intérieur, 2000.
  • Pierre Miquel, Les Poilus. La France sacrifiée, 2000.
  • Anne Marie Marchetti, Perpétuités. Le temps infini des longues peines, 2001.
  • Patrick Declerck, Les naufragés. Avec les clochards de Paris, 2001.
  • Armand Pelletier e Yves Delaporte, «Moi Armand, né sourd et muet... ». Au nom de la science, la langue des signes sacrifiée, 2002.
  • Darcy Ribeiro, Carnets indiens. Avec les indiens Urubus-Kaapor (Brésil), 2002; or. 1996, prefacios del autor y J. Pasta.
  • Dominique Sewane, Le souffle du mort. Avec les Batammariba (Togo, Bénin), 2003.
  • Barbara Tedlock, Rituels et pouvoirs. Avec les indiens Zuñis-Pueblo (Nouveau-Mexique), 2004; or. 1992.
  • Dominique Sewane, Le souffle du mort. Avec les Batammariba (Togo, Bénin) (2003)
  • Barbara Glowczewski, Rêves en colère. Alliances aborigènes dans le nord-ouest australien, 2004.
  • Marie-Laure Prévost, Victor Hugo, ethnographe, 2005.
  • Jacques Lacarrière, Chemins d’écriture, 2005; or. 1988.
  • Pascal Dibie, Le village métamorphosé. Révolution dans la France profonde, 2006.
  • Y. L. Peretz, Les oubliés du shtetl. Yiddishland, 2007; or. 1892; prólogo de J. Malaurie, estudios de N. y M. Weinstock.
  • E. Coeurdevey, Carnets de guerre, 1914-1918. Un témoin lucide, 2008, prefacio de J. Marseille.
  • Davi Kopenawa y Bruce Albert, La Chute du ciel. Paroles d'un chaman yanomami, 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Leclère, « Cher Jean Malaurie. Les 50 ans de la collection Terre humaine », Télérama, no 2881, 30 mars 2005.
  2. Terre humaine, 50 ans d'une collection. Entretien avec Jean Malaurie, Éd. de la BnF, 2005, 135 p. ; Terre humaine, 50 ans d'une collection. Hommages, Éd. de la BnF, 2005, 211 p. ; Terre humaine, une anthologie, présentée par Pierre Chalmin, Éd. Pocket, 2005, 538 p.
  3. Les citations sont tirées de propos recueillis par Irène Berelowitch, Télérama, n° 2275, 18 août 1993, pp. 40-41.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Aurégan, Terre humaine : des récits et des hommes. Un autre regard sur les sciences de l'homme, Pocket, coll. « Agora », 2004, 695 p.
  • Giulia Bogliolo Bruna (dir.), « Alla ricerca della quadratura del Circolo Polare. Testimonianze e studi in onore di Jean Malaurie », Il Polo (numero speciale), vol. 25-26, Fermo, Istituto Geografico Polare, 1999.
  • Jan Borm, Jean Malaurie : un homme singulier, Paris, Le Chêne, 2005.
  • Hommages, publiés à l'occasion de l'exposition du cinquantenaire de 'Terre humaine' à la Bibliothèque nationale, du 15 février au 30 avril 2005, 28 témoignages, préface de Jean-Noël Jeanneney, coordination Pierrette Crouzet, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2005.
  • Terre humaine : cinquante ans d'une collection, entretien avec Jean Malaurie, préface du président de la République Jacques Chirac, introduction de Jean-Noël Jeanneney, président de la Bibliothèque nationale de France, textes de présentation de Olivier Orban, directeur des éditions Plon, Bruce Jackson, Jacques Lacarrière, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2005, 135 p.
  • Giulia Bogliolo Bruna, Jean Malaurie, une énergie créatrice, collection « Lire et Comprendre », Paris, Armand Colin, 2012 (chapitre 4 consacré entièrement à la collection Terre humaine).
  • Giulia Bogliolo Bruna, Equilibri Artici. L'umanesimo ecologico di Jean Malaurie, préface d'A. Casella Paltrinieri, postface de L. Faldini, Rome, CISU, 2016.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]