Collection Burrell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Collection Burrell
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège
Glasgow (G43 1AT, Royaume-Uni)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Coordonnées
Organisation
Site web

La Collection Burrell est une collection d'art à Glasgow, en Écosse. Elle est située dans le Parc de Pollok au sud de la ville. Le musée a fermé pour travaux le 23 octobre 2016 et devrait rouvrir d'ici à 2020[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une vue des salles, avec le bas-relief d'un fonctionnaire royal assyrien, Nimroud, Mésopotamie
Luohan de la période Chenghua

La collection, éclectique, a été acquise au cours de nombreuses années par sir William Burrell (1861-1958), un riche armateur de Glasgow, collectionneur d'art, qui en a fait don à la ville en 1944, de son vivant[2]. Le don a été fait sous condition que la collection soit présentée à la périphérie de Glasgow, dans un bâtiment situé au moins à 26 kilomètres du centre ville, afin que les œuvres ne soient endommagées par la pollution atmosphérique[3]. Les exécuteurs testamentaires ont cherché pendant plus de 20 ans à trouver un bâtiment qui répondait aux critères de l'acte de donation, mais sans succès. Finalement, lorsque le parc de Pollok a été donné à la ville en 1967, le conseil d'administration a abandonné certains des critères, ce qui a permis la construction du site actuel, à 5 kilomètres du centre-ville et à l'intérieur des limites de la ville[4],[5].

La collection a continué de s'enrichir, entre 1944 et 1958 par les soins de William Burrell, et après la mort de ce dernier, dès avant même l'ouverture du musée, comme en 1977 avec l'achat du vase de Warwick[6].

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

Le bâtiment construit par l'architecte Barry Gasson, en forme de L, est spécialement adapté pour la présentation de la collection, avec des éléments architecturaux anciens intégrés dans sa structure, comme un portail roman provenant de l'église de Montron en France ; les salles lumineuses donnent sur le parc : aires gazonnées au sud, bois au nord.

L'entrée se fait sous une arcade du XVIe siècle intégrée dans un gable moderne en grès rouge ; elle mène à une cour centrale sous un toit vitré, entourée de la reconstitution de trois pièces du château de Hutton, près de Berwick-sur-Tweed, qui appartenait à William Burrell : le salon, le hall et la salle à manger. Des galeries sur deux niveaux abritent diverses œuvres ; au rez-de-chaussée, un restaurant offre une vue sur la pelouse au sud.

Le musée a été inauguré par la reine Élisabeth II en 1983.

La collection[modifier | modifier le code]

Auguste Rodin, Le Penseur, 1880

La collection Burrell est formée de plus de 8 000 œuvres[7], qui couvrent cinq siècles : art médiéval (vitraux, tapisseries[8], meubles, armes et armures), art islamique, Égypte ancienne et Chine, tableaux impressionnistes, œuvres de Degas et Cézanne, sculpture moderne et une foule d'autres objets d'art provenant du monde entier[9]

Art chinois[modifier | modifier le code]

William Burrell a commencé à collectionner les antiquités chinoises autour de 1910. Il a acquis des éléments de toutes les périodes de l'histoire chinoise, y compris le Néolithique ; sa collection comprend des jades sculptés, de la porcelaine de la dynastie Tang, de la vaisselle rituelle en bronze, des faïences, des meubles anciens[10].

Art islamique[modifier | modifier le code]

La collection donnée par Burrell comprend de la faïence hispano-mauresque, de la céramique et des tapis d'Iran et de l'Empire moghol, ainsi que des broderies et des textiles de Turquie et d'Ouzbékistan[11].

La salle consacrée à l'Egypte ancienne

Vitraux[modifier | modifier le code]

Le musée abrite l'une des plus grandes collections de vitraux médiévaux dans le monde : plus de 700 vitraux de toute l'Europe[12]. Une grande partie est à motif héraldique[13]. L'un d'entre eux qui proviendrait de l'église des Franciscains à Oxford et représente Béatrice de Falkenbourg est considéré comme le plus ancien portrait de donateur en bon état encore existant [14].

En 2013, un projet de restauration et de recherche a été entrepris afin de préserver les vitraux de l'église gothique des carmélites de Boppard, en Allemagne : 34 panneaux d'une superficie de 14 mètres carrés[15].

Art gothique[modifier | modifier le code]

Le musée possède une collection d'art religieux de la seconde partie du Moyen Âge : sculptures en bois et en pierre, fragments d'architecture[16]. William Burrell avait notamment acquis en 1936 deux volets du Polyptyque Hulin de Loo (l'Annonciation et le Repos pendant la Fuite en Égypte), attribué à Hans Memling.

Peinture européenne[modifier | modifier le code]

La collection comprend la plupart des maîtres européens : Lucas Cranach l'Ancien, Giovanni Bellini, Rembrandt, Théodore Géricault, ainsi qu'un certain nombre de toiles impressionnistes. Burrell a acheté des tableaux de Manet, Alfred Sisley, Camille Pissarro, Renoir, Gauguin et Paul Cézanne[17]. L'ensemble de pastels d'Edgar Degas est considéré comme le plus important du Royaume-Uni[18].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Burrell Collection closing for revamp », sur bbc.co.uk, BBC News, (consulté le 6 septembre 2020).
  2. « The Burrell Museum, Burrell Collection, Glasgow Museum », Glasgowarchitecture.co.uk (consulté le 17 février 2008)
  3. http://www.culture24.org.uk/sc000074
  4. Alex Gordon et Peter Cannon‐Brookes 1984
  5. « The Burrell Collection », Glasgow Museums (consulté le 17 février 2008)
  6. Henry Sorensen 1984, p. 78.
  7. (en) « The Burrell Collection », sur Glasgow Life (consulté le 6 septembre 2020).
  8. Geneviève François-Souchal, « Quatre tapisseries de la collection Burrell à Glasgow », Bulletin Monumental, vol. 121, no 3,‎ , p. 289-291 (lire en ligne).
  9. http://www.culture24.org.uk/art/painting-and-drawing/art473179
  10. « CARP: From Collector To Connoisseur: Sir William Burrell and Chinese Art, 1911-57 », Carp.arts.gla.ac.uk (consulté le 22 août 2013)
  11. « Discover Islamic Art – Virtual Museum », Discoverislamicart.org (consulté le 22 août 2013)
  12. http://www.cannon-macinnes.co.uk/linda-cannon/
  13. A New Dictionary of Heraldry, Londres, Alphabooks/A&C Black, , 384 p. (ISBN 0-906670-44-6), p. 103
  14. Peter R. Coss et Maurice Hugh Keen, Heraldry, Pageantry and Social Display in Medieval England, Boydell Press, (ISBN 1-84383-036-1)
  15. « New Conservation Project Under Way at The Burrell Collection », Vidimus, no 68,‎ (lire en ligne, consulté le 22 août 2013)
  16. (en) « Glasgow Museums Collection », sur Glasgow Life (consulté le 6 septembre 2020).
  17. Collection Burrell : chefs-d'œuvre réalistes et impressionnistes 2018
  18. (en) Vivien Hamilton, Drawn in colour : Degas from the Burrell Collection, Londres, National Gallery, 2017, 111 p. (ISBN 978-1-85709-625-5).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Burrell Collection » (voir la liste des auteurs).
  • (en) Paintings from the Burrell Collection, Arts Council of Great Britain, (lire en ligne).
  • (en) Carpets and Tapestries from the Burrell Collection, Glasgow Art Gallery and Museum, (lire en ligne)
  • (en) William Wells, Treasures from the Burrell Collection, catalogue d'exposition, Londres, Hayward Gallery, 18 mars - 4 mai 1975, Londres, Arts Council of Great Britain, 1975, 120 p. (ISBN 0-7287-0045-X).
  • Henry Sorensen, « Glasgow un musée ouvert », Connaissance des arts, no 391,‎ , p. 77-83.
  • (en) Alex Gordon et Peter Cannon‐Brookes, « Housing the Burrell collection—a forty‐year saga », International Journal of Museum Management and Curatorship, vol. 3, n° 1, 1984, p. 19-59 Aperçu en ligne.
  • (en) Linda Cannon, Stained Glass in the Burrell Collection, Chambers, (ISBN 978-0-550-22565-8, lire en ligne).
  • (en) Edgar Peltenburg, Western Asiatic antiquities : the Burrell Collection, Edinburgh University Press et Burrell Collection, , 156 p. (ISBN 978-0-7486-0224-7) ; compte-rendu : Jean-Louis Huot, « Edgar Peltenburg, Western Asiatic Antiquities, The Burrell Collection », Syria, tome 70, fascicule 1-2, 1993, p. 282-283 Lire en ligne.
  • (en) The Burrell Collection : Gothic Tapestries : A Selection, Burrell Collection, 19?? (lire en ligne)
  • (en) Richard Morrison, « Do donors' wishes still matter? », The Times,‎ (lire en ligne).
  • Collection Burrell : chefs-d'œuvre réalistes et impressionnistes, catalogue d'exposition, Marseille, Musée Cantini, 18 mai - 23 septembre 2018, Paris, LienArt, 2018, 158 p. (ISBN 978-2-35906-237-3).

Liens externes[modifier | modifier le code]