Collégiale Saint-Sauveur de Blois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Collégiale Saint-Sauveur
Plan du château de Blois au Moyen Âge, précisant l'emplacement de la collégiale Saint-Sauveur.
Plan du château de Blois au Moyen Âge, précisant l'emplacement de la collégiale Saint-Sauveur.
Présentation
Culte Catholique romain
Rattachement Diocèse de Blois
Fin des travaux XIIe siècle
Date de démolition 1793
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Ville Blois

La collégiale Saint-Sauveur de Blois était un monument historique du XIIe siècle construit dans l'avant cour du château de Blois et qui fut détruit en 1793[1],[2].

Le maître-autel de l'église Saint-Nicolas de Blois provient de Saint-Sauveur[3].

Le comte Louis II de Blois-Châtillon y a été enterré en 1372[4].

En 1697, lorsque Blois fut érigé en évêché, les chapitres de l'église collégiale Saint-Sauveur et de l'église collégiale Saint-Jacques sont unis pour former le chapitre de la cathédrale. Celui-ci est installé dans l'église paroissiale Saint-Soulaine ou Saint-Solenne, portant aujourd'hui le nom de cathédrale Saint-Louis de Blois[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :