Collégiale Saint-Étienne de Capestang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Collégiale Saint-Étienne
Image illustrative de l’article Collégiale Saint-Étienne de Capestang
Présentation
Culte catholique
Type collégiale
Début de la construction XIIIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1906)[1].
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Commune Capestang
Coordonnées 43° 19′ 41″ nord, 3° 02′ 39″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Collégiale Saint-Étienne de Capestang
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Collégiale Saint-Étienne de Capestang
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Collégiale Saint-Étienne de Capestang

La collégiale Saint-Étienne est une église catholique située à Capestang, en France, dédiée à Saint-Étienne. L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1906[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français de l'Hérault, sur la commune de Capestang.


Historique[modifier | modifier le code]

Bâtie sur l’église Saint-Félix du XIe siècle dont il reste le mur ouest, sa construction lancée à partir du XIIIe siècle se poursuivit au début du XIVe siècle en provoquant la destruction, travée par travée, de l'édifice roman de la fin du XIe siècle qui la précédait et dont il reste quelques vestiges. Il manquerait vingt mètres à cette église dont seuls le chœur et les deux premières travées sont terminés avec leurs chapelles. Probablement bâtie par le même maître d'œuvre qui conçut la cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur de Narbonne. De même style (gothique) que la cathédrale de Narbonne, elle partage plusieurs points communs avec celle-ci dont un des mêmes maîtres d'œuvre mais aussi son inachèvement. La hauteur des voûtes de la partie achevée atteint tout de même 26,50 m.

La grande épidémie de peste et le manque de fonds eurent raison de ce gigantesque chantier qui aurait dû livrer, finalement, un des plus grands édifices de la région.

Le clocher[modifier | modifier le code]

Le clocher culmine à 43 mètres. Il abrite 5 cloches au total dont une de tintements située sur le toit du clocher servant de tintements pour l'horloge (Ré#4 fondue en 1559) et 4 cloches de volée en sonnerie rétro-équilibrée dont le beffroi, les jougs, les moteurs et les battants ont été entièrement restaurés en 2006 :

  • Bourdon : note Mi3, fondue en 1867 par Louison (1000 kg)
  • Cloche 2 : note La3, fondue en 1882 par Lévêque-Amans (500 kg)
  • Cloche 3 : note Si3, fondue en 1867 par Louison (300 kg)
  • Cloche 4 : note Do#4, fondue en 1882 par Lévêque-Amans (200 kg)

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adeline Béa, « La collégiale Saint-Étienne de Capestang (Hérault), un ambitieux chantier de construction de la première moitié du XIVe siècle », dans Mémoires de la Société Archéologique du Midi de la France, 2008, tome 68, p. 207-226 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]