Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Loup de Montereau-Fault-Yonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Loup.

Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Loup
Façade occidentale de la collégiale
Façade occidentale de la collégiale
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église collégiale
Rattachement Diocèse de Meaux
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1840)
Logo monument historique Classé MH (1908)
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Ville Montereau-Fault-Yonne
Coordonnées 48° 23′ 12″ nord, 2° 57′ 29″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Loup

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Loup

La collégiale Notre-Dame-et-Saint-Loup est une église catholique romaine située à Montereau-Fault-Yonne, en France.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La collégiale occupe un emplacement proche du confluent entre la Seine et l'Yonne, dans le nord-est de la commune de Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne.

Il s'agit d'une église au plan en croix latine

Mobilier[modifier | modifier le code]

Chevet de la collégiale.

Parmi le mobilier présent dans l'église :

Historique[modifier | modifier le code]

En 1195, Michel de Corbeil, archevêque de Sens, fonde un chapitre de neuf chanoines. L'érection d'un lieu de culte qui leur est propre est alors entreprise à Montereau-Fault-Yonne. La construction se déroule en plusieurs étapes : la tour nord entre le XIIe et XIVe siècles, la nef au XIIIe siècle, le bas-côté nord au XIVe siècle, le bas-côté sud au XVIe siècle[7],[8]. L'église est collégiale du chapitre Notre-Dame, l'une de ses chapelles servant de paroisse à Montereau.

En 1419, après son assassinat sur le pont de Montereau, Jean sans Peur et son serviteur Archambaud de Foix sont provisoirement enterrés dans l'église.

En 1772, l'archevêque de Sens Paul d'Albert de Luynes supprime le chapitre et la collégiale devient simple église paroissiale. Elle prend le nom de Notre-Dame et saint Loup.

L'édifice est classé comme monument historique en 1840, protection supprimée en 1880 ; il est à nouveau classé en 1908[9].

En juin 1940, elle est gravement endommagée par des bombardements visant les ponts sur l'Yonne et sur la Seine.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Amédée Aufauvre et Charles Fichot, Les monuments de Seine-et-Marne : description historique et archéologique et reproduction des édifices religieux, militaires et civils du département, Paris, , 407 p. (lire en ligne), p. 95-97

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]