Collège de Saussure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Collège de Saussure
Image illustrative de l’article Collège de Saussure
Collège de Saussure, vue du ciel
Généralités
Création 1978
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Coordonnées 46° 11′ 07″ nord, 6° 06′ 51″ est
Adresse Vieux-Chemin-d'Onex 9, Petit-Lancy
Site internet http://www.collegedesaussure.ch
Cadre éducatif
Type École de maturité
Pouvoir organisateur Département de l'instruction publique de la République et canton de Genève
Directeur Gilles Revaz (2016)
Formation Maturité gymnasiale
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Genève

(Voir situation sur carte : canton de Genève)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Point carte.svg
Collège de Saussure, Genève, Suisse

Le Collège de Saussure, fondé en 1978, est un établissement scolaire de Suisse, école post-obligatoire (école de maturité) faisant partie du degré secondaire II. Il a été nommé en hommage à Horace-Bénédict de Saussure[1].

Description[modifier | modifier le code]

Il se situe sur le territoire de la commune de Lancy, dans le canton de Genève.

Le collège comprend environ 900 élèves, 125 professeurs et une vingtaine de personnes travaillant à l'administration de l'établissement[2].

L'établissement dispose d'un ciné-club[3].

Il met à dispositions ses classes le soir pour différents cours en liens avec les loisirs, la culture ou l'étude des langues[4].

Le collège organise également des cycles de conférences sur des thèmes liés à la science[5].

Le collège possède un chœur, constitué des élèves de l'option spécifique musique[6], s'étant produit au Victoria Hall[7].

Affaires de mœurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Affaire Tariq Ramadan.

Selon une enquête de la Tribune de Genève, publiée début novembre 2017, quatre anciennes élèves du « professeur Tariq Ramadan », alors âgées de 14 à 18 ans, déclarent avoir été abusées par lui, dans les années 1980 à 1990. Les faits sont prescrits[8]. À la suite de l'affaire Ramadan, deux élèves accusent deux professeurs de harcèlement sexuel. Ce nouveau dossier est révélé alors que Anne Emery-Torracinta, conseillère d’État chargée du département de l'instruction publique, de la culture et du sport, annonce l'ouverture d'une enquête sur l'affaire Tariq Ramadan[9].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :