Collège Bourget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Bourget
Collège Bourget
Image illustrative de l'article Collège Bourget
Collège Bourget
Couleurs Fide et Labore Valebo
Généralités
Création 1850
Pays Drapeau du Canada Canada
Coordonnées 45° 28′ 25″ N 74° 18′ 31″ O / 45.473554110014, -74.30872321128845° 28′ 25″ Nord 74° 18′ 31″ Ouest / 45.473554110014, -74.308723211288  
Adresse 65, rue Saint-Pierre
J0P 1P0 Rigaud
Site internet http://www.collegebourget.qc.ca/
Cadre éducatif
Type Établissement privé
Permis du MELS
Directeur Jean-Marc St-Jacques, c.s.v.
Population scolaire 1,100
Langues étudiées Français
Localisation

Le Collège Bourget est un établissement d'enseignement catholique privé situé à Rigaud dans le pays du Suroît en Montérégie au Québec (Canada). L'établissement dispense l'enseignement aux niveaux préscolaire, primaire et secondaire. Le bâtiment est situé sur la montagne de Rigaud en face de la rivière Rigaud.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1850, le curé Joseph Désautels fonde le Collège Bourget sur la recommandation de l'archevêque de Montréal, Ignace Bourget. Le 12 novembre de cette année, trois religieux Clercs de Saint-Viateur s’installent à Rigaud pour dispenser, dans un cadre modeste, l'enseignement aux premiers élèves. L'aréna y est ajouté en 1963 alors que le gymnase et la piscine sont construits en 1973[1].

Enseignement et services[modifier | modifier le code]

De par son histoire comme institution religieuse catholique, la dimension spirituelle demeure au cœur du projet éducatif. Le projet éducatif de l'institution s'articule autour de cinq valeurs : l'importance de la langue française, l'éveil aux arts et à la culture, le développement de l'esprit scientifique, l'ouverture sur le monde, l'éducation physique et la santé. La langue d'enseignement est le français avec cours d'anglais, espagnol et mandarin comme langues secondes. Le Collège est membre des écoles associées de l'UNESCO. L'institution offre le service de résidence pour les élèves de niveau secondaire. Une capacité de 200 lits est disponible. Les clercs de Saint-Viateur résident toujours au Collège Bourget[2].

Bâtiments et transport scolaire[modifier | modifier le code]

Le collège comporte plusieurs pavillons. Le pavillon principal comprend les bureaux de direction, les classes de primaire et de premier cycle du secondaire ainsi que les dortoirs et chambres pour filles. Il partage avec les bâtiments adjacents l'infirmerie et la cafétéria. L'édifice Querbes inclut les classes de deuxième cycle de secondaire de même que les dortoirs et chambres pour garçons. Le pavillon des sports inclut trois gymnases, un aréna, une salle d'exercice physique, un mur d'escalade et une piscine semi-olympique. Le campus comprend également des installations sportives à l'extérieur dont des terrains de baseball, des terrains de jeux, un terrain de football, deux terrains de soccer et deux courts de tennis.

Comme la très grande partie des élèves sont de l'extérieur de Rigaud, une vingtaine d'autobus assurent les déplacements des élèves externes le matin et l'après-midi. À ceux-ci s'ajoutent d'autres autobus permettant aux élèves en résidence de retourner dans leur famille les fins de semaine dans le sud du Québec et l'Est de l'Ontario.

Activités et équipes[modifier | modifier le code]

Le collège Bourget est reconnu pour l'activité sportive. Elle compte plusieurs équipes de compétition scolaire, notamment les Voltigeurs (football)[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Municipalité de Rigaud : circuit patrimonial
  2. Collège Bourget, consulté le 21 novembre 2012
  3. Oui, les Castors ont eu chaud!, Simon-Olivier Lorange, La Voix de l'Est, 17 novembre 2008.
  4. François Pierre Dufault, « Le grand bâtisseur oublié d'Orléans », Le Droit,‎ (lire en ligne)
  5. Le poète aux mille images, Marthe Lemery, Le Droit, 22 juin 2009.
  6. L'importance de redonner à sa communauté, Marc Brassard, Le Droit, 16 juillet 2011.
  7. Marché champêtre de Rigaud, « L'air du marché », sur http://www.marchechampetrerigaud.com/index.htm,‎ (consulté le 8 janvier 2013)
  8. « Les conteurs », sur www.conteurshautstlaurent.com (consulté le 8 janvier 2013)
  • David Santerre, « Trois Clercs de Saint-Viateur accusés d'agressions sexuelles », La Presse, Montréal,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lamarche, Gustave, Le Collège sur la colline : petit historique du Collège Bourget de Rigaud / Gustave Lamarche. Rigaud : Edition de l'Echo de Bourget, 1951. 197 p.
  • Auclair, Élie-J. Rigaud-de-Vaudreuil et son Collège Bourget, 1941, 40p. Société royale du Canada, Société historique de Montréal et Société historique de Rigaud.
  • Séguin, Raymond. Bourget, au quotidien, 1850-2000. Rigaud : Collège Bourget, 2000, 242 p. ISBN 2-920233-05-X

Liens externes[modifier | modifier le code]