Colijnsplaat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Colijnsplaat
Blason de Colijnsplaat
Héraldique
Image illustrative de l'article Colijnsplaat
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Commune Noord-Beveland
Province Zélande
Code postal 4486
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 1 525 hab. (2003)
Géographie
Coordonnées 51° 35′ 55″ nord, 3° 50′ 53″ est
Localisation
Localisation de Colijnsplaat dans la commune de Noord-Beveland
Localisation de Colijnsplaat dans la commune de Noord-Beveland

Géolocalisation sur la carte : Zélande

Voir sur la carte administrative de la zone Zélande
City locator 14.svg
Colijnsplaat

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Colijnsplaat

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Colijnsplaat
Colijnsplaat, moulin: de Oude Molen

Colijnsplaat est un village appartenant à la commune néerlandaise de Noord-Beveland, situé dans la province de la Zélande. Le , le village comptait 1 525 habitants.

Colijnsplaat était une commune indépendante jusqu'au . À cette date, la commune a été rattachée à Kortgene.

Colijnsplaat dispose d'un port situé sur le bassin de l'Oosterschelde, près du pont de Zeelande et non loin de l'entrée du verse meer.

Monument rappelant la crue de 1953[modifier | modifier le code]

Le Monument voor de Verdronken Dorpen in Zeeland (Monument pour les villages noyés de la Zélande) est édifié en 2009 à Colijnsplaat. Ce monument conçu par Lydia Schouten comprend une tour avec des haut-parleurs et une installation sonore rappelant l'inondation de 117 villages lors de la crue de 1953[1]. L'édifice est associé à une animation sonore, une composition sonore de Arjan Kappers retentit pendant quelques minutes aux heures des crues majeures, avec en arrière-plan la sonnerie des cloches de l'église perturbée progressivement par le bruit du vent, de l'eau et, ici et là, une vache, un mouton, une mouette, puis le silence[2],[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Monument for the drowned villages of Zeeland (2009) », sur Lydia Schouten (consulté en 2017)
  2. (nl) « Lydia Schouten brengt verdronken dorpen in beeld », Beelden Magazine,‎ (lire en ligne)
  3. (nl) « Verdronken dorpen », NRC Handelsblad,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :