Cole Swensen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Swensen.

Cole Swensen, née en 1955 à Kentsfield (Californie), est une éditrice, poète, traductrice et universitaire américaine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Cole Swensen passe son Bachelor of Arts en 1981, et son Master of Arts en 1984 à l'université d'État de San Francisco[2].

Elle passe son doctorat Ph.D en littérature comparée à l'Université de Californie à Santa Cruz[3],[4] en 1994.

Elle a enseigné dans diverses universités comme l'université de l'Iowa[5](1996/2001), l'Université de Denver[6](2003/2011), depuis 2012 elle enseigne à l'Université Brown[7](Providence, Rhode Island).

En 2006, elle obtient une bourse de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation[8],[9].

Elle a fondé la maison d'éditions La Presse Poetry[10],[11].

Son œuvre s'inscrit dans le post-modernisme.

Elle est membre de l' Academy of American Poets .

En plus de ses publications, elle rédige divers articles pour des revues littéraires américaines (Cf. section Articles).

Cole Swensen partage son temps entre Paris et Providence (Rhode Island)[12].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • 2017, Gave[13], Éd. Omnidawn[14]
  • 2017, On Walking On, Nightboat Books[15],
  • 2017, Landscapes on a Train, Nightboat Books
  • 2012, Gravesend[16],[17], University of California Press[18].
  • 2012, Stele[19],[20]Post-Apollo Press[21].
  • 2011, Noise that stays noise : essays[22], University of Michigan Press[23],
  • 2010, Greensward[24],[25], Ugly Duckling Presse[26],
  • 2008, Ours: poems on the gardens of Andre Le Notre[27], University of California Press[28],
  • 2007, The Glass Age[29], Alice James Books[30],
  • 2005, The Book of a Hundred Hands[31], University of Iowa Press[32],
  • 2004, Goest[33], Alice James Books[34],
  • 2001, Such Rich Hour[35], University of Iowa Press,
  • 2000, Oh[36], Apogee Press[37]
  • 1999, Try, University of Iowa Press[38],
  • 1997, Noon, Sun & Moon Press[39], réédition Green Integer, 2005[40].
  • 1995, Numen, Burning Deck Press[41],
  • 1991, Park, Floating Island Press,
  • 1988, New Math, Quill/William Morrow.
  • 1984, It's Alive She Says, Floating Island Press[42];
  • 1983, It's Like You Never Left, Isis Press, San Francisco.

Traductions par Cole Swensen[modifier | modifier le code]

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • L'âge de verre, traduction de Glass age par Maïtreyi et Nicolas Pesquès, Corti, 2010
  • Si riche heure, traduction de Such Rich Hour par Maïtreyi et Nicolas Pesquès, Corti, 2007
  • Nef, traduction de Noon par Rémi Bouthonnier, Les Petits Matins, 2005
  • Numen, traduction collective : Royaumont, relue et complétée par Juliette Valéry, Créaphis, 1994[62]
  • Parc, traduction de Park par Pierre Alferi, Bordeaux, un Bureau sur l'Atlantique, 2002

Articles[modifier | modifier le code]

  • 2016, Re-membering Time in Hejinian’s My Life, pour la Revue française d’études américaines[63].
  • 2016, The Quarry by Susan Howe,  pour la revue Wallace Stevens Journal[64],[65],[66].
  • 2016, Experimental, then and now[67], pour American book review[68].
  • 2016, More pearls, suivi de More Pearls Again pour la Harvard Review No 48[69]
  • 2015, The experimental Lyric[70].
  • 2015, Bernadette Mayer with Susan Howe in 1979, interview pour la revue Jacket2[71],
  • 2014, Paysages sur un train, pour la revue Vacarme[72]
  • 2014, Friedling translation[73], pour Critical Multilingualism Studies[74]
  • 2014, The beauty and violence of a family and of a nation pour la revue ZYZZYVA[75]
  • 2013, No end is unplanned[76], pour Evening will come[77]
  • 2013, The ghost of much later, pour la Harvard Review No 29[69]
  • 2011, French poetry and poetics in translation, pour la revue Aufgabe[78]
  • 2008, The Hybrid: The Meeting of American Poetry’s Extremes, pour la revue Études anglaises[79]
  • 2008, Conceptual Poetry and its Others, conférence donnée au Poetry center de l'université de l'Arizona[80],[81]
  • 2008, Drowning in a sea love[82], pour Poetry Foundation[83]
  • 2007, Besides, of Bedouins (Hotel Lautréamont, 1992), pour la revue Conjunctions No 49[84]
  • 2006, Canon Fodder : A list of poems that should be required reading[85]. pour Poetry Foundation[83]
  • 2005, Le Livre des Cent Mains, pour la revue Poésie[86]
  • 2005, Difference and / or the Lack of it[87], pour Double Change no 4[88]
  • 2004, Poetry city[89], pour Identity Theory[90]
  • 2002, The hand's testament and the hand as historical, pour la Harvard Review No 23[69]

Prix et distinction[modifier | modifier le code]

  • 2005, Pushcart Prize[91]
  • 2004, PEN USA Award in Literary Translation[92].
  • 2000, lauréate du Poetry Center San Francisco State Book Award[93]
  • 1998, Iowa Poetry Prize[94],
  • 1997, New American Writing Award[95]
  • 1995, New American Poetry Series award[93]
  • 1989,  Shifting Foundation grant[93]
  • 1987, National Poetry Series award[93]
  • 1987, Marin Arts Council creative advancement grant[93]

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • 2014, Mémoire du Moyen Âge dans la poésie contemporaine, Éd.Nathalie Koble et al., Hermann[96].
  • 2014, Best American Experimental Writing, Omnidawn[97]
  • 2009,Cole Swensen et David St. John, American hybrid : a Norton anthology of new poetry, Éd Paul Hoover[98], réédition 2013 par W.W. Norton, New York[99].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cole Swensen », sur Poetry Foundation (consulté le 2 juillet 2017)
  2. (en) « SFSU Magazine Fall/Winter '04 Alumni and Friends: Poet Cole Swensen, Well Versed | SF State Magazine », sur magazine.sfsu.edu (consulté le 2 juillet 2017)
  3. « Alumni Highlights »
  4. (en-US) « Living Writers Series », sur currents.ucsc.edu (consulté le 2 juillet 2017)
  5. (en) « Cole Swensen Reading | Iowa Writers' Workshop | College of Liberal Arts & Sciences | The University of Iowa », sur writersworkshop.uiowa.edu (consulté le 2 juillet 2017)
  6. (en) University of Denver, « Alumni & Visitors of the Creative Writing Program | Department of English | Arts, Humanities & Social Sciences | University of Denver », sur www.du.edu (consulté le 2 juillet 2017)
  7. (en) « Cole Swensen | Literary Arts Program », sur www.brown.edu (consulté le 2 juillet 2017)
  8. (en-US) « John Simon Guggenheim Foundation | Cole Swensen », sur www.gf.org (consulté le 2 juillet 2017)
  9. (en) Cole Swensen, « Cole Swensen », sur Cole Swensen, (consulté le 2 juillet 2017)
  10. (en) « Contact », sur La Presse Poetry (consulté le 3 juillet 2017)
  11. (en) « About », sur La Presse Poetry (consulté le 3 juillet 2017)
  12. (en) Dia Art Foundation, « Dia | Program | Sylvia Gorelick and Cole Swensen », sur diaart.org (consulté le 3 juillet 2017)
  13. « Cole Swensen, Gave », sur robmclennan.blogspot.fr (consulté le 3 juillet 2017)
  14. « http://www.omnidawn.com/products-page/new-upcoming-releases/gave-cole-swensen/ », sur www.omnidawn.com (consulté le 3 juillet 2017)
  15. « Cole Swensen SF Book Launch 5/21 @ Alley Cat Books | Nightboat Books », sur www.nightboat.org (consulté le 3 juillet 2017)
  16. (en-US) « Writing in Place: Projections of Landscape - Los Angeles Review of Books », Los Angeles Review of Books,‎ (lire en ligne)
  17. (en-US) « The Rumpus Interview with Cole Swensen », The Rumpus.net,‎ (lire en ligne)
  18. (en) Gravesend (lire en ligne)
  19. « An Evening with Internationally acclaimed Poet Cole Swensen at Bangalore - Events High », sur Events High (consulté le 2 juillet 2017)
  20. « Publisher of the Month: The Post-Apollo Press : Small Press Distribution », sur www.spdbooks.org (consulté le 2 juillet 2017)
  21. « The Post-Apollo Press » Stele », sur www.postapollopress.com (consulté le 2 juillet 2017)
  22. « Cole Swensen's Book of Essays *Noise that Stays Noise* », sur poetscriticsparisest.blogspot.fr (consulté le 2 juillet 2017)
  23. (en) « Noise That Stays Noise », University of Michigan Press,‎ (lire en ligne)
  24. (en-GB) Karen Lepri, « GREENSWARD. By Cole Swensen. (Ugly Duckling Presse, 2010) - Lana Turner Journal », sur www.lanaturnerjournal.com (consulté le 2 juillet 2017)
  25. (en) « Triple Canopy – An Evening with Ugly Duckling Presse by Mores McWreath, Cole Swensen & Christian Hawkey », Triple Canopy,‎ (lire en ligne)
  26. « https://www.uglyducklingpresse.org/catalog/browse/item/?pubID=136 », sur www.uglyducklingpresse.org (consulté le 2 juillet 2017)
  27. « Cole Swensen & Nicolas Pesquès », sur www.maisondelapoesieparis.com (consulté le 2 juillet 2017)
  28. (en) Ours (lire en ligne)
  29. Intern, « The Glass Age », sur Boston Review, (consulté le 2 juillet 2017)
  30. « The Glass Age | Alice James Books », sur alicejamesbooks.org (consulté le 2 juillet 2017)
  31. Intern, « The Book of a Hundred Hands », sur Boston Review, (consulté le 2 juillet 2017)
  32. (en) « The Book of a Hundred Hands | University of Iowa Press », sur www.uipress.uiowa.edu (consulté le 2 juillet 2017)
  33. « Cole Swensen, 2004 National Book Award Finalist: Poetry, National Book Foundation », sur www.nationalbook.org (consulté le 2 juillet 2017)
  34. « Goest | Alice James Books », sur alicejamesbooks.org (consulté le 2 juillet 2017)
  35. « Torn Awake and Such Rich Hour » (consulté le 2 juillet 2017)
  36. « cambridge book review »
  37. (en-US) « Oh », sur Apogee Press (consulté le 2 juillet 2017)
  38. (en) « Try | University of Iowa Press », sur www.uipress.uiowa.edu (consulté le 2 juillet 2017)
  39. « Sun & Moon Press »
  40. « Cole Swensen | Noon | Green Integer Books », sur www.greeninteger.com (consulté le 3 juillet 2017)
  41. « Cole Swensen; Numen », sur www.burningdeck.com (consulté le 3 juillet 2017)
  42. « I t ‘ s A l i v e S h e S a y s »
  43. (en) « Overyellow | Parlor Press », sur www.parlorpress.com (consulté le 4 juillet 2017)
  44. « Eugénie Paultre, une artiste à découvrir », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne)
  45. (en) « Simone Fattal | Artspace », sur Artspace (consulté le 4 juillet 2017)
  46. « The Post-Apollo Press » Winter », sur www.postapollopress.com (consulté le 4 juillet 2017)
  47. « Litmus », sur www.litmuspress.org (consulté le 4 juillet 2017)
  48. « http://www.omnidawn.com/products-page/chapbooks/the-posthumous-life-of-rwjean-fremon-tr-cole-swensen/ », sur www.omnidawn.com (consulté le 4 juillet 2017)
  49. (en-US) « REVIEW: The Invention of Glass, Emmanuel Hocquard », CutBank Literary Magazine,‎ (lire en ligne)
  50. (en-US) « The Field Is Lethal by Suzanne Doppelt | Quarterly Conversation », sur quarterlyconversation.com (consulté le 4 juillet 2017)
  51. « Editions Heros-Limite - parutions 2009 », sur www.culturactif.ch (consulté le 4 juillet 2017)
  52. « The Post-Apollo Press » The Real Life of Shadows », sur www.postapollopress.com (consulté le 4 juillet 2017)
  53. « Nicolas Pesquès : biographie, actualités et émissions France Culture », sur France Culture (consulté le 3 juillet 2017)
  54. la Maison des écrivains et de la littérature, Ligne 13 Communication, Gersende Hurpy, « Nicolas Pesques / Maison des écrivains et de la littérature », sur www.m-e-l.fr (consulté le 3 juillet 2017)
  55. (en) « Physis | Parlor Press », sur www.parlorpress.com (consulté le 4 juillet 2017)
  56. « Roof Books | Olivier Cadiot », sur www.seguefoundation.com (consulté le 4 juillet 2017)
  57. « Pierre Alferi: OXO », sur www.burningdeck.com (consulté le 4 juillet 2017)
  58. « Jean Frémon | Island of the Dead | Green Integer Books », sur www.greeninteger.com (consulté le 4 juillet 2017)
  59. « Publications de Pascalle Monnier | Cairn.info », sur www.cairn.info (consulté le 4 juillet 2017)
  60. « blacksquareeditions », sur blacksquareeditions (consulté le 3 juillet 2017)
  61. (en) « Fiction Book Review: Natural Gaits by Pierre Alferi, Author, Cole Swensen, Translator Sun & Moon $10.95 (52p) (ISBN 978-1-55713-231-4) », PublishersWeekly.com,‎ (lire en ligne)
  62. http://www.poets.org/poet.php/prmPID/704
  63. (en) Cole Swensen, « Re-membering Time in Hejinian’s My Life », Revue française d’études américaines, no 147,‎ , p. 93–99 (ISSN 0397-7870, lire en ligne)
  64. (en-US) « The Wallace Stevens Society », sur wallacestevens.com (consulté le 3 juillet 2017)
  65. (en) « Project MUSE - Wallace Stevens Journal-Volume 40, Number 2, Fall 2016 », sur muse.jhu.edu (consulté le 3 juillet 2017)
  66. « The Quarry by Susan Howe (review) »
  67. Cole Swensen, « Experimental, Then and Now », American Book Review, vol. 37, no 5,‎ , p. 15–15 (ISSN 2153-4578, DOI 10.1353/abr.2016.0098, lire en ligne)
  68. (en) « American Book Review :: Home », sur americanbookreview.org (consulté le 2 juillet 2017)
  69. a b et c (en) « Cole Swensen | Harvard Review Online », sur www.harvardreview.org (consulté le 4 juillet 2017)
  70. (en-GB) Cole Swensen, « The Experimental Lyric - Lana Turner Journal », sur www.lanaturnerjournal.com (consulté le 2 juillet 2017)
  71. (en) « Bernadette Mayer with Susan Howe in 1979 | Jacket2 », sur jacket2.org (consulté le 11 septembre 2017)
  72. Cole Swensen, « Paysages sur un train », Vacarme, no 66,‎ , p. 104–107 (ISSN 1253-2479, lire en ligne)
  73. (en) Cole Swensen, « Friendling Translation », Critical Multilingualism Studies, vol. 2, no 1,‎ , p. 148–161 (ISSN 2325-2871, lire en ligne)
  74. (en-US) « Critical Multilingualism Studies », sur cms.arizona.edu (consulté le 2 juillet 2017)
  75. (en-US) « Search for "Cole swensen" - ZYZZYVA », sur www.zyzzyva.org (consulté le 3 juillet 2017)
  76. (en-US) « Evening Will Come », sur www.thevolta.org (consulté le 2 juillet 2017)
  77. (en-US) « Evening Will Come », sur www.thevolta.org (consulté le 2 juillet 2017)
  78. (en-US) « Cheers to Aufgabe 10! by Harriet Staff », sur Poetry Foundation, (consulté le 3 juillet 2017)
  79. (en) Cole Swensen, « The Hybrid: The Meeting of American Poetry's Extremes, Abstract », Études anglaises, vol. 61, no 2,‎ , p. 136–145 (ISSN 0014-195X, lire en ligne)
  80. (en) « Conceptual Poetry and Its Others: Panel Discussion », voca.arizona.edu,‎ (lire en ligne)
  81. « Conceptual Poetry & Its Others: AZ Poetry Center », sur art predator, (consulté le 3 juillet 2017)
  82. (en-US) « Drowning in a Sea of Love by Cole Swensen », sur Poetry Foundation, (consulté le 2 juillet 2017)
  83. a et b (en-US) « Poetry Foundation », sur Poetry Foundation, (consulté le 2 juillet 2017)
  84. (en) « Besides, of Bedouins (Hotel Lautréamont, 1992), by Cole Swensen  |  Conjunctions — Read Dangerously », sur www.conjunctions.com (consulté le 3 juillet 2017)
  85. (en-US) « Canon Fodder: Cole Swensen by Cole Swensen », sur Poetry Foundation, (consulté le 2 juillet 2017)
  86. Cole Swensen et Nicolas Pesquès, « Le Livre des Cent Mains », Po&sie, no 114,‎ 0000-00-00, p. 69–71 (ISSN 0152-0032, lire en ligne)
  87. « double change 4 », sur www.doublechange.com (consulté le 2 juillet 2017)
  88. « double change 4 », sur www.doublechange.com (consulté le 2 juillet 2017)
  89. (en-US) « Poetry City - Identity Theory », Identity Theory,‎ (lire en ligne)
  90. (en-US) « Identity Theory: A Literary Website - Fiction, Interviews, Essays », sur Identity Theory (consulté le 2 juillet 2017)
  91. « Ivy avec Cole Swensen, Marie Borel et Donna Stoncipher le 22 septembre 2015 », sur ivywritersparis.blogspot.fr (consulté le 3 juillet 2017)
  92. « Cole Swensen readings »
  93. a b c d et e (en) « Swensen, Cole 1955- - Dictionary definition of Swensen, Cole 1955- | Encyclopedia.com: FREE online dictionary », sur www.encyclopedia.com (consulté le 3 juillet 2017)
  94. (en) Swensen, Cole, « Try: poems », Iowa Resaerch on line,‎ (lire en ligne)
  95. (en) « Cole Swensen | News from Brown », sur news.brown.edu (consulté le 3 juillet 2017)
  96. Myriam White-Le Goff, « Mémoire du Moyen Âge dans la poésie contemporaine, éd. Nathalie Koble, Amandine Mussou et Mireille Séguy », Cahiers de recherches médiévales et humanistes. Journal of medieval and humanistic studies,‎ (ISSN 2115-6360, lire en ligne)
  97. « http://www.omnidawn.com/products-page/bax/best-american-experimental-writing-2014/ », sur www.omnidawn.com (consulté le 3 juillet 2017)
  98. (en) « Paul Hoover », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  99. « American Hybrid | W. W. Norton & Company », sur books.wwnorton.com (consulté le 3 juillet 2017)