Col du Susten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Col du Susten
Image illustrative de l’article Col du Susten
Le versant ouest du col (avec le portail du tunnel à peine visible).
Altitude 2 259 m[1]
Massif Alpes uranaises (Alpes)
Coordonnées 46° 43′ 43″ nord, 8° 26′ 57″ est[1]
PaysDrapeau de la Suisse Suisse
ValléeVallée de l'Aar
(ouest)
Vallée de la Reuss
(est)
Ascension depuisInnertkirchen Wassen
Déclivité moy.5,8 % 7,4 %
Déclivité max.10,5 % 9,5 %
Kilométrage27,8 km 17,7 km
AccèsHauptstrasse Nummer 11.svg Hauptstrasse Nummer 11.svg
Fermeture hivernale novembre-mai
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
(Voir situation sur carte : canton de Berne)
Col du Susten
Géolocalisation sur la carte : canton d'Uri
(Voir situation sur carte : canton d'Uri)
Col du Susten
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Col du Susten

Le col du Susten (en allemand : Sustenpass) est un col routier des Alpes suisses situé à 2 259 mètres d'altitude[1]. Cette altitude correspond au véritable col topographique, atteignable par une route du côté ouest et une piste du côté ouest. La H 11 passe en dessous du col par un tunnel. La signalétique située à l'entrée du tunnel indique 2 224 mètres. Il permet de relier les vallées de l'Aar et de la Reuss.

Géographie[modifier | modifier le code]

Panneau routier à l'entrée du tunnel qui passe sous le col.

Il est situé au cœur des Alpes uranaises, au nord du massif du Saint-Gothard. Au sud du col, se situe le Sustenhorn.

La route a été construite entre 1938 et 1945 et comporte de nombreux tunnels, dont le plus long (325 mètres) est situé au point culminant de la route. Elle est particulièrement populaire pour ses vues sur le glacier de Stein (Steingletscher) et sur les Alpes en général.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Le col du Susten est parfois gravi lors de courses cyclistes telles le Tour de Suisse :

Dans la culture[modifier | modifier le code]

  • Dans ses Mémoires, l'historien et homme politique Jean-Noël Jeanneney raconte qu'il a vu, un soir d’août 1960, au passage du col, une voiture avec 5 passagers se faire écraser par un rocher détaché de la paroi. Cet accident tragique l'a fait réfléchir sur la part du hasard dans le destin des hommes[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Col du Susten sur Swisstopo.
  2. Vladimir Gusev roi du Grimsel sur rts.ch
  3. (en) www.sportsvogn.no
  4. Jean-Noël Jeanneney, Le rocher de Süsten. Mémoires, 1942-1982, Seuil, 2020.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]