Col des Étroits

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Col des Étroits
Image illustrative de l'article Col des Étroits
Vue du col.
Altitude 1 152[1] m
Massif Jura
Coordonnées 46° 49′ 48″ nord, 6° 29′ 42″ est[1]
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Vallée Vallon de Noirvaux
(val de Travers)
(nord)
Vallée de l'Arnon
(plateau suisse)
(sud-est)
Ascension depuis Fleurier Vuitebœuf
Déclivité moy. 4,5 %
Déclivité max. 8 %
Kilométrage 11 km 12,3 km
Fermeture hivernale Non

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Col des Étroits

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Col des Étroits

Le col des Étroits est un col routier du massif du Jura. Il se trouve en Suisse, dans le canton de Vaud, à une altitude de 1 152 mètres.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Profil du col.

Le col des Étroits est situé dans le massif du Jura, sur la dernière ligne de crête de ce massif avant le plateau suisse. Il se trouve sur la commune de Sainte-Croix, juste au nord-ouest du centre du village. À quelques mètres du sommet du versant nord, les routes Pontarlier-Sainte-Croix et Fleurier-Sainte-Croix se rejoignent. Sur son versant sud, la route descend en direction d'Yverdon. Il permet donc de relier la France et la Suisse par la route Yverdon-Pontarlier[1].

Le col se trouve entre Le Cochet (1 483 m) au nord-est et les monts des Cerfs (1 256 m) au sud-ouest[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Sur son versant nord-est, coulent les eaux du Buttes, un affluent de l'Areuse qui se jette elle-même dans le lac de Neuchâtel. De l'autre côté du col, versant sud-est, il s'agit de l'Arnon qui se jette lui aussi dans le lac de Neuchâtel. Ainsi, ce col est situé dans le bassin de l'Aar (affluent du Rhin)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'utilisation du col comme route d'accès date probablement de l'Antiquité, même si des ornières (près de Vuitebœuf) datant du XVIIIe siècle ont longtemps été datées à tort de cette époque. Le développement du trafic date des XIVe et XVe siècles. À cette époque, le col est vu par les Grandson comme un concurrent du col de Jougne. Il permettait le passage du sel comtois et du vin de Bourgogne. La route a été réaménagée à différentes époques (1712, milieu du XVIIIe siècle, 1838, 1843 et 1848)[2].

Activités[modifier | modifier le code]

La route du col a notamment été empruntée par le Tour de Romandie et le Tour de France en 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Carte Swisstopo
  2. Germain Hausmann, « Col des Étroits » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]