Col de la Forclaz (Haute-Savoie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Forclaz.
Col de la Forclaz
Image illustrative de l'article Col de la Forclaz (Haute-Savoie)
Le col de la Forclaz (en bas, à gauche) ; en arrière-plan, La Tournette
Altitude 1 157 m
Massif Massif des Bornes (Alpes)
Coordonnées 45° 48′ 30″ nord, 6° 14′ 41″ est
Pays Drapeau de la France France
Vallée Vallée du Nant de Montmin
(sud-est)
Bassin du lac d'Annecy
(nord-ouest)
Ascension depuis Montmin Menthon-Saint-Bernard
Déclivité moy. 6,2 % 6,5 %
Déclivité max. 15 % 12,6 %
Kilométrage 11 km 10,2 km
Accès  D 42   D 42 

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Col de la Forclaz (Haute-Savoie)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col de la Forclaz (Haute-Savoie)

Le col de la Forclaz ou Forclaz-de-Montmin est un col routier alpin situé dans le département français de la Haute-Savoie à 1 157 m d'altitude. Il permet le passage entre la rive est du lac d'Annecy, depuis le village de Talloires et le vallon de Montmin qui descend sur Vesonne (Faverges), dans le pays de Faverges. Il est situé sur le territoire de la commune de Talloires-Montmin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le mot Forclaz désigne un « passage dans la montagne » dans cette partie des Alpes[1],[2]. Provient du latin Furca, Furcula signifiant « petite fourche »[1],[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Vue sur le lac d'Annecy depuis le col.
Vue sur le lac d'Annecy depuis le col.

Le col est considéré comme un belvédère permettant une vue panoramique du lac d'Annecy et en arrière sur les alpages de La Tournette[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type montagnard.

Accès[modifier | modifier le code]

Le col de La Forclaz est relié au reste du pays par une unique route départementale : la D42.

Histoire[modifier | modifier le code]

Monument[modifier | modifier le code]

Oratoire du col de la Forclaz.
Oratoire du col de la Forclaz.

Le grand oratoire du Col de la Forclaz, dit de Saint Roch, est construit au col. La statue, représentant très probablement saint Antoine, qui se trouvait dans l'oratoire, a été volée en 1979[5]. L'édifice recueille des dons.

Activités[modifier | modifier le code]

Randonnée[modifier | modifier le code]

Depuis le col et à proximité immédiate de nombreuses randonnées sont possibles :

  • un chemin permet de descendre sur le village de Verthier (Doussard) ;
  • un autre face au restaurant permet de rejoindre le col et le chalet de l'Aulp ;
  • il est aussi possible de rejoindre le chalet de l'Aulp (1 h) depuis le lieu-dit la Côte à 2 km ;
  • en étant bon marcheur, tenter l'ascension de La Tournette (2 352 m, 5/6 h) ;
  • beaucoup moins difficile, le circuit des Sept fontaines à Montmin (1 h) est abordable pour les familles avec enfants.

Vol libre[modifier | modifier le code]

Le col est réputé pour son spot de vol libre (deltaplane, parapente). Un projet de téléphérique est à l'étude pour remonter touristes et sportifs.

En 2004, 2009 et 2012, le site a accueilli une étape de la coupe du monde de parapente de distance[6] et en 2015 les championnats de France de voltige parapente[7].

Le site accueille les Championnats du monde FAI de parapente acrobatique en 2016.

Sport d'hiver[modifier | modifier le code]

Un stade de neige a été mis en place avec deux remontées mécaniques, sur le versant côté vallon de Montmin.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Le col de La Forclaz a été franchi au total à quatre reprises par le Tour de France. Il est classé en 1re catégorie depuis 1994. Voici les coureurs qui ont franchi en tête le col[8],[9] :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Hubert Bessat, Claudette Germi, Les noms du paysage alpin : Atlas toponymique, Savoie, Vallée d'Aoste, Dauphiné, Provence, vol. 1, Ellug, , 324 p. (ISBN 978-2-84310-020-8), p. 49-51.
  2. Chanoine Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 519 p. (ISBN 978-2-84206-268-2, lire en ligne), p. 195.
  3. Henry Suter, « Forca », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le 14 novembre 2016).
  4. Jean-Pierre Leguay et Thérèse Leguay, La Haute-Savoie, Éditions de Borée, , 127 p. (ISBN 978-2-8449-4056-8), p. 50-51.
  5. Horizons 210, le journal de la paroisse Saint-Joseph en Pays de Faverges, no 172, septembre 2014, p. 4-5.
  6. Leila Lamnaouer, « Talloires accueille la coupe du monde de parapente », L'Essor savoyard,‎ (lire en ligne).
  7. B.C., « Le grand frisson du parapente aux championnats de France de voltige à Doussard, en Haute-Savoie », France 3 Alpes,‎ (lire en ligne).
  8. Jacques Augendre, Abécédaire insolite du tour, Solar, (ISBN 978-2-26305-600-0), Article « Forclaz (col de la) ».
  9. (fr) Le dico du Tour - Le col de la Forclaz de Montmin dans le Tour de France.