Col de Portet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Col de Portet-d'Aspet.

Col de Portet
Image illustrative de l’article Col de Portet
Vue des épingles du col de Portet en 2017.
Altitude 2 214 m
Massif Massif de l'Arbizon (Pyrénées)
Coordonnées 42° 49′ 59″ nord, 0° 14′ 12″ est
PaysDrapeau de la France France
ValléeVallée de Couplan
(ouest)
Vallée d'Aure
(est)
Ascension depuisLac de l'Oule (Saint-Lary-Soulan) Saint-Lary-Soulan
Déclivité moy. 7,9 %
Déclivité max. 10 %
Kilométrage 17,8 km
AccèsGR 10 D 123, GR 10

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Col de Portet

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Col de Portet

Le col de Portet est un col de montagne français situé dans les Pyrénées dans le département des Hautes-Pyrénées et la région Occitanie. Le versant oriental se situe au cœur de la station de ski de Saint-Lary et abrite l'hiver le snowpark de la station. En été il constitue l'une des portes d'entrées vers le massif du Néouvielle et le parc national des Pyrénées pour les randonneurs. Il est notamment le point de départ d'un sentier vers le refuge du Bastan.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de ce col serait en fait un toponyme pléonastique de type « col du col », sans autre signification particulière[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Une tentative d'arrivée au col de Portet avait déjà été envisagée par la ville de Saint-Lary-Soulan pour le Tour de France 1982[2], après plusieurs arrivées au Pla d'Adet. Mais à la suite d'un désaccord avec la municipalité de Vielle-Aure — dont une partie du territoire se situe à la limite du col — l'arrivée prévue est annulée à la fin du mois de mai 1982[3], ayant pour conséquence une nouvelle arrivée au Pla d'Adet.

Ce n'est que 36 ans plus tard que l'ascension revient sur le Tour, étant présentée comme la nouveauté majeure du Tour de France 2018 en étant la ligne d'arrivée de la 17e étape[4]. À cette occasion, les derniers kilomètres de l'ascension sont bitumés. C'est le Colombien Nairo Quintana qui s'impose au sommet.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymes pyrénéens tautologiques
  2. « Tour de France 1982 : Classique et audacieux », L'Équipe,‎
  3. « Pas d'arrivée au col du Portet », L'Équipe,‎
  4. « Tour de France 2018 : pour Prudhomme, "le Portet est un vrai géant" », sur lexpress.fr, L'Express (consulté le 18 octobre 2017)