Col de Porte (Isère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Col de Porte (Chartreuse))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Col de Porte.
Col de Porte
Image illustrative de l'article Col de Porte (Isère)
Col vu du nord
Altitude 1 326[1] m
Massif Massif de la Chartreuse (Alpes)
Coordonnées 45° 17′ 22″ N 5° 46′ 02″ E / 45.289411, 5.76722145° 17′ 22″ Nord 5° 46′ 02″ Est / 45.289411, 5.767221[1]
Pays Drapeau de la France France
Vallée Grésivaudan
(sud)
Vallée du Guiers-Mort
(nord-est)
Ascension depuis La Tronche Saint-Pierre-
de-Chartreuse

(La Diat)
Déclivité moy. 7,3 % 6,2 %
Déclivité max. 10,1 % 8,7 %
Kilométrage 15 km 8,5 km
Accès D512 D512
Fermeture hivernale aucune

Géolocalisation sur la carte : Grenoble Métropole

(Voir situation sur carte : Grenoble Métropole)
Col de Porte (Isère)

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Col de Porte (Isère)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col de Porte (Isère)

Le col de Porte à 1 326 m d'altitude est le point haut le plus méridional de la longue dépression « des trois cols », ouverte sur toute la longueur du massif, du nord au sud, dans les marnes de Narbonne de la Chartreuse orientale.

Il relie Sarcenas et le Sappey-en-Chartreuse au sud à Saint-Pierre-de-Chartreuse au nord.

Par là même, il se situe entre le Charmant Som au nord et la Pinéa à l'ouest d'une part, et Chamechaude à l'est d'autre part.

Depuis 1959, le Centre d'études de la neige vient y faire régulièrement des relevés pour ses études.

Pratique sportive[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Situé à moins de 20 kilomètres de Grenoble, le col de Porte est régulièrement emprunté par les coureurs cyclistes du Critérium du Dauphiné libéré. Lors de la sixième étape du Critérium 1977, Bernard Hinault fit une chute dans la descente du col de Porte menant vers Grenoble alors qu'il était seul en tête avec 1'40" d'avance sur ses concurrents. Malgré sa chute, sans gravité, et une crevaison dans la terrible côte de la Bastille, il gagne cette étape devant Lucien Van Impe et Bernard Thévenet[2].

Il a été franchi au total à 18 reprises par le Tour de France, dont 14 depuis 1947. Il est classé en 1re catégorie depuis 1962[3]. Voici les coureurs qui ont franchi les premiers le col[4] :

Ski[modifier | modifier le code]

Autour du col s'organise la petite station de ski du même nom, qui est reliée en plusieurs endroits aux domaines alpins et nordiques alentours.

Randonnée[modifier | modifier le code]

Le col de la Porte constitue un point de départ pour l'ascension directe de Chamechaude, point culminant du massif de la Chartreuse, et de la Pinéa.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Coordonnées identifiées à l'aide de Géoportail et carte IGN à l'échelle 1:20 000
  2. Chute de Bernard Hinault
  3. (fr) Le dico du Tour - Le col de Porte dans le Tour de France depuis 1947
  4. (fr) Le col de Porte