Cohomologie cyclique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est la version actuelle de cette page, en date du 12 juin 2017 à 17:08 et modifiée en dernier par Pautard (discuter | contributions). L'URL présente est un lien permanent vers cette version.
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

En mathématiques, la cohomologie cyclique d'une ℂ-algèbre (non nécessairement commutative), que l'on note , est la cohomologie du complexe

  • est l'espace des formes n + 1-linéaires qui vérifient la condition de cyclicité :
  • l'opérateur est l'opérateur de cobord de Hochschild qui est donné par :

Cas des petits degrés[modifier | modifier le code]

Un 0-cocycle n'est donc rien d'autre qu'une trace. En effet, la condition de cyclicité est automatiquement vérifiée et une forme linéaire sur est un cocycle si et seulement si

En conséquence, la cohomologie de Hochschild et la cohomologie cyclique sont égales en degré 0.

Appariements[modifier | modifier le code]

Les cocycles cycliques ont la propriété de s'apparier avec les éléments de K-théorie. Plus précisément, il existe une application qui, partant d'un cocycle cyclique et d'un élément de K-théorie de même parité, leur associe un nombre complexe. Cette application est

  • bien définie (le nombre complexe ne dépend que des classes en cohomologie cyclique et K-théorie, et non des représentants choisis)
  • linéaire en le cocycle
  • et additive en l'élément de K-théorie.

Enfin, cet appariement est donné par une formule tout à fait explicite et calculable.

Références[modifier | modifier le code]