Cogenre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cogenre (également orthographié « co-genre », avec la forme adjectivale « co-genré.e ») est un terme habituellement appliqué par les anthropologues[1].

Mapuche[modifier | modifier le code]

Au Chili, parmi les mapuches, dans La Araucanía, en plus des femmes hétérosexuelles chamanes « machi », il y a des hommes homosexuels chamans « machi weye » qui portent des vêtements féminins[2]. Ces machi weye ont d'abord été décrit en espagnol, dans une chronique de 1673 ap J.C.[3]. Parmi les mapuches, « les esprits sont intéressés par les performances et les discours genrés des machi, et non par le sexe qu'il y a sous les vêtements des machis. »[4] Pour attirer les esprits possédés, « les machis, à la fois homme et femme, deviennent des marié.e.s spirituel.le.s qui séduisent et font appel à leur ambiguïté - à la fois mari et dominateur -- pour posséder leurs esprits. Le rituel du transvestisme des hommes machi attire l'attention sur les catégories relationnelles entre les genres, et les femmes machi sur le couple (kurewen). »[5] (Dans ISKCON — acronyme anglais pour Association internationale pour la conscience de Krishna—les dévots masculins sont également considérés comme des quasi-femmes du dieu Kṛishṇa). Concernant les « identités co-genrées »[6] des « machi en tant que spécialistes co-genrés »[7], il a été spéculé que « les femmes berdaches » auraient pu avoir existé parmi les mapuches[8].

Indonésie[modifier | modifier le code]

Parmi les Sa'adan (à l'est de Toraja), dans l'île de Sulawesi (Célèbes), en Indonésie, il existe des hommes homosexuels chamans, bien que chez leurs voisins Mamasa (à l'ouest de Toraja), il existe uniquement des femmes hétérosexuelles chamanes[9]. Parmi les ibans de Sarawak (dans l'île de Bornéo, en Indonésie), il existe des hommes homosexuels chamans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. par exemple,
  2. Bacigalupo, 2007. pp. 111-114.
  3. Francisco Núñez de Pineda y Bascuñán: Cautiverio felíz y razón de las guerras n dilatadas de Chili.
  4. http://www.buffalo.edu/ubreporter/archives/vol38/vol38n24/articles/BacigalupoShamens.html.
  5. Bacigalupo, 2007. p. 87.
  6. Bacigalupo, 2007. pp. 131-133.
  7. http://www.utexas.edu/utpress/excerpts/exbacsha.html.
  8. Bacigalupo, 2007. p. 268, n. 5:18.
  9. VERHANDLINGEN VAN HET KONINKLIJK INSTITUUT VOOR TAAL-, LAND - EN VOLKENKUNDE, 229 = Kees Buijs, Pouvoirs de Bénédiction de la nature Sauvage et du Ciel.