Coffrage perdu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le coffrage perdu est un élément coffrant non réutilisable (carton par ex.) ou laissé en place après le durcissement du béton. Il dispose d’une grande flexibilité de forme (largeur, hauteur, courbe, pente, ouverture) et est utilisé pour réaliser des projets de construction : piscine, maison ou immeuble.

Ce coffrage est composé d’une trame en acier galvanisé et inoxydable dans laquelle sont insérés des panneaux coffrants. Tous les panneaux sont sur-mesure et pré-calepinés en usine.

Norme[modifier | modifier le code]

Définition (norme NF-P-93-350) : « Les panneaux verticaux coffrants ou banches sont des coffrages outils qui, accouplés face à face, permettent de réaliser des murs.»

Composants du coffrage perdu[modifier | modifier le code]

Les panneaux de coffrage peuvent être de différent type d’isolant ou simplement en fibre-ciment. Pour les murs d’une maison ou d’une habitation quelconque, les panneaux arrivent sur le chantier avec toutes les ouvertures pré-coffrées. Il faut agrafer les panneaux de coffrage perdus les uns aux autres pour pourvoir réaliser n’importe quel type de projet de construction.

Méthode de pose[modifier | modifier le code]

La pose du coffrage isolant permet donc de réaliser 4 actions en une : élévation des murs, pose de l’isolation, étanchéité à l’air et isolation phonique. La pose de coffrage est donc accessible aussi bien pour le professionnel de la construction que l’auto-constructeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]